Jeff Bezos veut expédier Donald Trump dans l'espace

Donald Trump a déclenché un tollé après avoir proposé de fermer les frontières américaines aux musulmans. Le patron d'Amazon a rejoint le concert de critiques contre le candidat républicain mais pas pour les mêmes raisons...
Jeff Bezos n'a pas apprécié les accusations de Trump sur ses impôts: dans un tweet, il a annoncé qu'il réservait un siège à Donald Trump dans sa fusée Blue Origin. En français, on dirait tout simplement qu'il lui réserve un chien de sa chienne.
Jeff Bezos n'a pas apprécié les accusations de Trump sur ses impôts: dans un tweet, il a annoncé qu'il "réservait un siège à Donald Trump dans sa fusée Blue Origin". En français, on dirait tout simplement qu'il lui réserve un chien de sa chienne. (Crédits : Reuters)

Donald Trump est le favori des sondages, mais également des moqueries sur les réseaux sociaux. Le candidat à la candidature républicaine pour les prochaines élections présidentielles américaines a encore suscité un tollé en proposant de refuser l'accès des Etats-Unis aux musulmans.

Des gens "qui ne croient qu'au djihad" ?

"Nous devons déterminer d'où vient cette haine et pourquoi elle existe. Jusqu'à ce que nous soyons en mesure de comprendre ce problème et la dangereuse menace qu'il représente, notre pays ne peut être victime d'horribles attaques par des gens qui ne croient qu'au djihad, et n'ont aucun sentiment de raison ou de respect pour la vie humaine", a-t-il ainsi déclaré.

Un aller simple pour l'espace

Ce matin, c'est Jeff Bezos qui a décidé de brocarder le milliardaire converti à la politique. Le patron d'Amazon mais également fondateur de Blue Origin, qui propose des voyages spatiaux, a lancé sur Twitter sa volonté d'expédier Donald Trump dans l'espace.

Il n'en fallait pas plus pour les réseaux sociaux se saisissent de la plaisanterie pour souhaiter au magnat de l'immobilier américain un bon voyage... sans retour ! Pour certains, il faudra alors "fermer les frontières de la Terre", en référence à son idée de fermer celles des Etats-Unis aux musulmans.

Trump a accusé Bezos de ne pas payer ses impôts

En  réalité, Jeff Bezos s'est moins ému du sort réservé aux musulmans d'après Donald Trump que de ses piques sur la situation fiscale d'Amazon.

En effet, le candidat républicain a récemment reproché à Jeff Bezos de pratiquer l'optimisation fiscale à outrance à travers le rachat du "Washington Post", un journal américain en pertes. Trump a d'ailleurs estimé que « seule l'entourloupe du "Washington Post" le sauve" car autrement son action s'effondrerait.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 08/12/2015 à 20:10
Signaler
Hhmm... mauvaise idée : nous avons déjà beaucoup pollué notre espace proche avec des débris de fusées et autres satellites. Arrêtons les dégâts.

à écrit le 08/12/2015 à 15:06
Signaler
Amazon a tout intérêt à ne pas faire du "Tapie" en entrant en politique. Qu'en est-il de la proposition de Trump ? Il y a une manière qui rend stupide consistant à tout repousser par principe puis d'en accuser l'auteur de toutes les tares et arrières...

à écrit le 08/12/2015 à 14:56
Signaler
Donald surfe sur les problemes insolubles de l'économie et de l'immigration. C'est facile, il n'a aucun mérite vu le tableau. C'est comme en France sauf qu'en Amérique du Nord, ils sont plus patriotiques, nationalistes et violents. Que la paix les ac...

le 08/12/2015 à 20:11
Signaler
"Que la paix les accompagne durant se long voyage ... " Paix..?? Un mot qu'ils ignorent.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.