La Chine lance une émission d'obligations massive pour lever 130 milliards d'euros

Officiellement, l'Etat chinois dit vouloir allouer les fonds à la lutte contre les catastrophes naturelles. Mais la somme pourrait servir à relancer la croissance en berne.
Cette décision paraît « très inhabituelle » et « a été une surprise sur le marché », avance Zhang Zhiwei, analyste chez Pinpoint Asset Management.

La Chine utilise le levier budgétaire. L'Etat Chinois a annoncé par la voie de l'agence de presse officielle Xinhua ce mardi qu'il lançait une émission d'obligations souveraines d'un montant de 1.000 milliards de yuans (130 milliards d'euros environ), pour ce les experts interprètent comme une tentative de soutenir l'activité économique après une lente reprise post-Covid.

Lire aussiLes entreprises taïwanaises pourraient quitter la Chine si elles subissent trop de « pression » des autorités

Les fonds ainsi levés vont ensuite être reversés aux gouvernements locaux pour aider à la prévention des catastrophes et au redressement national, a précisé le média d'Etat Xinhua. Ces obligations d'Etat vont ainsi être émises au quatrième trimestre.

Versement aux gouvernements locaux

« Tous les bons du Trésor supplémentaires seront alloués aux gouvernements locaux par le biais de paiements de transfert, pour se concentrer sur le soutien au relèvement et à la reconstruction après une catastrophe, pour combler les lacunes en matière de prévention, de réduction et de secours des catastrophes, et pour améliorer la capacité de notre pays à résister aux catastrophes naturelles », a publié Xinhua.

Cette décision paraît « très inhabituelle » et « a été une surprise sur le marché », avance Zhang Zhiwei, analyste chez Pinpoint Asset Management. « Je considère cette politique comme un pas supplémentaire dans la bonne direction: la Chine devrait rendre sa politique budgétaire plus expansive, compte tenu des pressions déflationnistes dans l'économie », poursuit-il dans une note d'analyse. « Une partie des fonds levés sera utilisée l'année prochaine, ce qui contribue à améliorer les perspectives de croissance au-delà du quatrième trimestre ».

Relancer une croissance en berne

Mercredi dernier, le Bureau national des statistiques (BNS) chinois a dévoilé mercredi un tassement de la croissance économique chinoise au troisième trimestre (+4,9% sur un an), soit un sérieux coup de frein sur l'activité de la deuxième puissance économique mondiale puisque cette dernière s'était établie à +6,3% au deuxième trimestre.

Lire aussiVisé par des enquêtes en Chine, Foxconn défendu par Taïwan

Pour rappel, la Chine vise « environ 5% » de croissance cette année, un chiffre aussi donné par le Fonds monétaire international dans son estimation du 10 octobre, quand il visait 5,2% de hausse en juillet. Mais cet objectif pourrait être difficile à atteindre sans plan de relance massif, estiment certains économistes alors que le gouvernement privilégie les mesures ciblées. « Des mesures plus robustes » seront nécessaires, estime l'analyste Gene Ma, de l'Institut de la finance internationale (IIF). D'où cette obligation massive.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 25/10/2023 à 9:01
Signaler
Il sera intéressant de connaître - 1- le taux et -2- les acheteurs de cette obligation.

à écrit le 24/10/2023 à 20:54
Signaler
Je souscris aux analyses de Zhiwei et Ma 👍

à écrit le 24/10/2023 à 19:11
Signaler
Il ferait mieux mieux de stimuler le niveau de vie des Russes...

le 24/10/2023 à 19:23
Signaler
Quel est le rapport? La Russie n'est pas une province Chinoise.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.