La Corée du Nord prépare-t-elle un essai nucléaire ?

 |   |  363  mots
Le régime communiste nord-coréen, dirigé par Kim Jong-Un, a convié 200 journalistes ce jeudi à Pyongyang, pour se préparer à un important événement sans en préciser la teneur.
Le régime communiste nord-coréen, dirigé par Kim Jong-Un, a convié 200 journalistes ce jeudi à Pyongyang, pour se préparer à un "important événement" sans en préciser la teneur. (Crédits : Reuters/KCNA KCNA)
Des images satellites dévoilées mercredi démontreraient une activité autour d'un site d'essais nucléaires nord-coréen. La péninsule connaît une escalade des tensions depuis ce week-end, suite à l'envoi d'un groupe aéronaval par les Etats-Unis.

La Corée du Nord n'entend pas rester les bras croisés. Alors qu'un groupe aéronaval américain se dirige vers Pyongyang depuis ce week-end, des images satellites montreraient un regain d'activité sur le site d'essais nucléaires de Punggye-Ri (nord-est du pays). Datées de mercredi, les images ont été dévoilées par 38 North, un site américain spécialisé dans l'actualité nord-coréenne. Le lieu d'essais nucléaires serait "prêt" à servir. Fin mars, 38 North se basait déjà sur des images satellites pour affirmer que "les préparations d'essai étaient bien engagées".

La dictature fête samedi le 105e anniversaire de la naissance de Kim II-sung, fondateur du régime communiste et grand-père de l'actuel dirigeant Kim Jong-Un. Certains observateurs redoutent que la Corée du Nord puisse effectuer un essai nucléaire pour l'occasion. Ce serait le sixième depuis 2006.

Washington reçoit le soutien de l'Australie

Les médias nord-coréens ont menacé, mardi, les Etats-Unis avec une attaque nucléaire, qui, disent-ils, "serait déclenchée au moindre signe", laissant croire à une agression de Washington. Interrogé par la chaîne de télévision Fox Business NetworkDonald Trump évoquait mercredi "une armada. Très puissante." Cette démonstration de force est destinée à dissuader Pyongyang de procéder à de nouveaux tirs. La dictature a lancé un missile balistique la semaine dernière, à l'occasion de la première rencontre entre Xi Jinping et Donald Trump en Floride.

Le président américain met la pression sur Pékin afin de sévir contre la dictature. Washington a reçu ce jeudi le soutien de l'Australie. "Nous espérons que la Chine jouera son rôle de puissance mondiale responsable, grâce à la grande influence [qu'elle exerce] sur ce régime particulier", a déclaré, selon le Guardian, le ministre australien de la Défense Christopher Pyne. Et de s'alarme que la Corée du Nord "développe des missiles pour être en mesure d'atteindre des pays comme l'Australie et les Etats-Unis" d'ici deux ans.

| LIRE AUSSI : Tensions en Corée du Nord : Trump envoie une "armada", la Chine appelle au calme

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2017 à 9:02 :
J'avais pas dit que tant que la Coréé du Nord se mettait à faire des tests nucléaires la communauté internationale ne ferait rien parce que ça permettait de faire peur aux gens sans manger de pain mais que si elle se mettait à braquer des banques via du cyber piratage alors là une invasion serait planifiée et mise en place très rapidement ?

Dire que je ne me fais pas payer pour ça, remarque c'est certainement pour cela que je me trompe si peu mais bon sang que ce monde est désespérant surtout s'il devient aussi prévisible. Il pourrait me démentir de temps en temps ce serait encourageant au moins...
a écrit le 14/04/2017 à 6:36 :
Je pense que M Mélenchon est le seul à pouvoir confirmer l'information auprès du régime communiste nord-coréen de Kim Jong-Un.
a écrit le 13/04/2017 à 23:13 :
Kim peut lancer ses fusées, problème; on ne sait où ils vont atterrir vu la fiabilité de leur systeme de guidage. Allez Donald, montre lui que t'en as une plus grosse.
a écrit le 13/04/2017 à 22:12 :
les images obtenues à partir d'un satellite sont des images satellitales et non satellites

http://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/univers-image-satellitale-4977/
a écrit le 13/04/2017 à 21:41 :
Et moi qui pensai acheter une voiture coréenne.J’abandonne l'idée car si sa pète ,la Corée du sud qu'elle le veuille ou non sera impliquée dans le conflit et plus moyen d'avoir la moindre pièce pour les hyundai et kia.
a écrit le 13/04/2017 à 20:44 :
excellent
est ce que melanchon et hamon sont invites, avec quelques amis qui voteront pour eux dans une semaine?
kim, il est trop rigolo!
toujours une blague ' qui n'a rien de liberal' pour amuser la galerie! quel bout en train, ce type!
un vrai petit pere des peuples, comme on dit chez certains en france!
a écrit le 13/04/2017 à 20:25 :
Avec l'embargo lancé par les us, ils ont tout intérêt à avoir du répondant.
a écrit le 13/04/2017 à 20:04 :
La Corée du Nord, 3ème armée du monde... En voilà quelques uns qui ont une vraie vision de l'économie avec plus de 2% du PIB, vraisemblablement, investis dans les dépenses militaires et cerise sur le gâteau : moins de 3% du PIB au service de la dette.
Bref, un régime, Nord-Coréen, exemplaire.
A suivre
a écrit le 13/04/2017 à 19:50 :
Ils auraient mieux fait de se laisser dominer par les us. Comme nous.
a écrit le 13/04/2017 à 19:22 :
L'armée des généraux coiffés de poêles à frire attend avec ferveur de recevoir quelques milliers de Tomahawks .....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :