Rencontre Trump-Xi Jinping : le commerce et la Corée du Nord à l'ordre du jour

 |   |  614  mots
En 2016, le déficit américain avec Pékin s'élevait à 347 milliards de dollars, selon le bureau américain de recensement affilié au département du Commerce.
En 2016, le déficit américain avec Pékin s'élevait à 347 milliards de dollars, selon le bureau américain de recensement affilié au département du Commerce. (Crédits : Statista*)
Les dirigeants des deux premières puissances économiques mondiales vont se rencontrer pour la première fois ce jeudi 6 avril. Au programme : les liens commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis, les tirs de missiles de la Corée du Nord et les ambitions de Pékin en mer de Chine.

Pour cette première entrevue tant attendue, Donald Trump a choisi un cadre informel. Le président des Etats-Unis reçoit jeudi et vendredi son homologue chinois, Xi Jinping, dans sa luxueuse résidence Mar-a-Lago (Floride) - loin de Washington. La rencontre aurait été organisée en coulisse par son gendre, Jared Kushner. Lors de sa campagne présidentielle, le candidat républicain a fait de la Chine un thème pivot de sa campagne, accusant Pékin de détruire des emplois sur le sol américain et de "manipuler" sa monnaie.

Donald Trump souffle depuis le chaud et le froid, prédisant sur Twitter fin mars une "rencontre difficile" assurant que les Etats-Unis "ne peuvent plus avoir de déficit commercial massif" avec la Chine. En 2016, le déficit américain avec Pékin s'élevait à 347 milliards de dollars, selon le bureau américain de recensement affilié au département du Commerce. Les liens commerciaux entre les deux puissances seront au centre des discussions, alors que Donald Trump promettait pendant sa campagne une taxe de 45% sur les importations chinoises. La Maison Blanche prédit des paroles "franches" sur le thème du commerce. L'objectif affiché est de "réduire les barrières à l'investissement et aux échanges crées par les Chinois", d'après un responsable américain interrogé par l'AFP.

Trump veut mettre la pression à Pékin pour la Corée du Nord

La Corée du Nord sera également à l'ordre du jour, alors que Pyongyang a tiré un missile balistique mercredi depuis sa côte, en direction de la mer du Japon. C'est déjà son cinquième tir de missile depuis le début de l'année. Donald Trump met la pression sur la Chine pour sévir contre la dictature. Dans une interview publiée dimanche par le Financial Times, le magnat de l'immobilier assure que les Etats-Unis n'hésiteront pas à agir de manière unilatérale contre Pyongyang. S'il reste évasif quant aux moyens pouvant être déployés, il dit vouloir "régler" le problème coréen. Les deux dirigeants devraient aussi aborder les ambitions de Pékin en mer de Chine.

      | Lire Trois choses à savoir sur le conflit en mer de Chine

A peine élu, Donald Trump irritait déjà la Chine en passant un coup de fil à la présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen. Une manière de remettre en cause la "Chine unique", principe selon lequel Pékin interdit à tout pays avec qui il entretient des relations diplomatiques d'en avoir simultanément avec Taïwan. L'île est coupée politiquement du reste de la Chine depuis la fin de la guerre civile chinoise en 1949. Mais le ton de Donald Trump s'est depuis adouci. Il a rétro-pédalé début février, assurant qu'il appliquerait le principe de la "Chine unique". Le président américain "considère vraiment cette réunion comme une première étape vers la construction d'une relation constructive et axée sur les résultats", a déclaré au Times un officiel. Le mois dernier, de visite à Pékin, le secrétaire d'Etat à la diplomatie Rex Tillerson décrivait la relation entre les deux pays comme "non-conflictuelle, sans confrontation, avec un respect mutuel et une coopération gagnant-gagnant", reprenant à son compte les mots de Pékin. Les dirigeants des deux premières puissances économiques mondiales partagent au moins un point commun : renforcer leur puissance étatique sur la scène internationale - l'un avec "Make america great again", l'autre avec le "China dream".

*Un graphique de notre partenaire Statista

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :