La France veut rester un partenaire économique majeur pour l'Algérie

La France veut rester "le partenaire économique majeur" de l'Algérie, selon le Premier ministre français Manuel Valls. Elle s'est faite détrôner par la Chine comme premier partenaire commercial.

3 mn

En 2015, la Chine était la première partenaire commerciale de l'Algérie avec une part de 14,1% des échanges. La France n'arrivait qu'en deuxième position avec 10,9%.
En 2015, la Chine était la première partenaire commerciale de l'Algérie avec une part de 14,1% des échanges. La France n'arrivait qu'en deuxième position avec 10,9%. (Crédits : reuters.com)

La France veut rester "le partenaire économique majeur" de l'Algérie, a déclaré dimanche le Premier ministre français Manuel Valls à Alger, alors qu'elle s'est faite détrôner par la Chine comme première partenaire commerciale. Manuel Valls, aux côtés du Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal et de son ministre de l'Industrie Abdeslam Bouchouareb, a notamment assisté à la signature d'un "nouveau pacte d'actionnaires" pour agrandir une usine de matériel ferroviaire codétenue par le constructeur de matériels ferroviaires Alstom.

Un train par mois

Inaugurée l'an dernier, cette usine fournit déjà des tramways mais doit produire, à partir de début 2019, des trains pour le marché local. Alger devrait lui passer commande de 98 trains régionaux et intercités Coradia "fin 2016 ou début 2017", a précisé à l'AFP une porte-parole du groupe français. Ce pacte a été paraphé par les représentants du constructeur de trains français, ceux d'EMA (Entreprise Métro d'Alger), de Ferrovial et de SNTF (Société Nationale des Transports Ferroviaires).

A raison d'un train par mois environ, cette commande représente un peu plus de huit ans d'activité pour l'usine située à Annaba (nord-est), dont la surface va passer de 46.000 à 190.000 m2, ce qui créera 270 emplois directs, en complément des 240 existants. Plus globalement, Alstom, EMA, Ferrovial et SNTF ont signé un contrat-cadre pour étendre les activités de la coentreprise Cital (Alstom 49%, Ferrovial 41% et EMA 10%), actuellement centrées sur les tramways Citadis, et d'y inclure le montage et la maintenance de trains régionaux et intercités.

Un projet de PSA en voie de finalisation

De son côté, le groupe d'oléagineux Avril a signé à Alger une lettre d'intention avec la société algérienne Djadi pour la création d'une usine de sauces condimentaires sous marque Lesieur. Enfin, la société Rouiller a noué un accord avec la société Asmidal pour créer une co-entreprise dans le domaine des phosphates.

"Quatre ou cinq" autres accords sont encore "en cours de maturation, en fin de discussion", a annoncé le ministre de l'Industrie Abdeslam Bouchouareb, évoquant un projet avec le constructeur automobile PSA, qui prévoit une implantation industrielle dans le pays. "En voie de finalisation", cet accord avec le groupe sera signé "dans un proche avenir", a déclaré le ministre algérien. Par ailleurs, le gouvernement algérien "souhaite aussi que le projet d'Air Liquide avance", a conclu le ministre, sans plus de précisions.

La France, deuxième partenaire commercial

Quelques heures auparavant, Manuel Valls avait souligné que la France était "déjà le premier investisseur, hors hydrocarbures, dans ce pays, et le deuxième partenaire commercial, avec un volume d'échanges qui ne cesse d'augmenter""Ce partenariat (économique) doit continuer à se développer. Ce qui veut dire d'abord pour la France: demeurer le partenaire économique majeur de l'Algérie", avait ainsi affirmé le Premier ministre, à l'ouverture d'un forum d'affaires à Alger.

"Nous sommes là pour vous aider à réussir. Car nous avons confiance dans les atouts de l'Algérie, dans le fait qu'ensemble, nous pouvons peser".

En 2015, la Chine était la première partenaire commerciale de l'Algérie avec une part de 14,1% des échanges. La France n'arrivait qu'en deuxième position avec 10,9%, une part en baisse par rapport aux 12% enregistrés en 2012. L'Algérie connaît un coup de frein de son taux de croissance du fait de l'effondrement du prix du pétrole, pénalisant son commerce extérieur et sa consommation.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 30
à écrit le 19/04/2016 à 3:32
Signaler
Pourtant pour réussir ce genre de projet,il fallait faire preuve d’un minimum de bon sens et beaucoup de respect,vis-a`-vis des autres. Ceci servira de leçon pour les algériens a` l’avenir. Pour réussir leur carte mécanique,les algériens doivent c...

à écrit le 19/04/2016 à 3:17
Signaler
Pourquoi veut-on faire marcher ce qui ne marche pas. Puisque on sait au préalable que ce ne marchera pas. On s’obstine dans l’irrationalité pour démontrer au reste du monde le sens de l’irresponsable’ dont jouissent les responsables algériens,charge...

à écrit le 19/04/2016 à 2:55
Signaler
Pourquoi produire une voiture qui revient plus chère qu’un véhicule importée ? Question de bon sens……. - De quelle stratégie mécanique parle t-on ? Une voiture produite en Algérie exclusivement pour le marche’ locale. Une clause utopique qui n’ex...

à écrit le 19/04/2016 à 2:52
Signaler
Renault et Peugeot s’installent la` ou` ils veulent selon leurs propres intérêts. C’est a vous de défendre les votres. Pourquoi descendre si bas, lorsqu’on a l’occasion d'obtenir mieux ?

à écrit le 16/04/2016 à 20:10
Signaler
Dans l’état actuels des choses Renault et Peugeot ne sont pas considère’ comme une priorité pour cette partie de l’Afrique du Nord. C’est plutôt du Ministre des catastrophes dont vous avez besoin,du moins pour l’année 2016/2017 période des incertitu...

à écrit le 16/04/2016 à 18:38
Signaler
L’Amérique veut aussi son usine en Algérie. Il est temps que les algériens apprennent a mieux a présenter leurs pays et de défendre ses intérêts suprêmes, quelque soit votre statut social. Toutes les universités algériennes sont invite a la réflexio...

à écrit le 16/04/2016 à 18:31
Signaler
Bonne nouvelle Madame pour vous et le reste des algériens. Il vous suffit de faire preuve d’un petit peux de persévérance,perspicacité,proactivite’ et beaucoup de transparence pour réussir votre programme d’industrialisation mécanique en particulier...

à écrit le 14/04/2016 à 17:06
Signaler
correction finale: Bonne nouvelle Madame pour vous et le reste des algériens. Il vous suffit de faire preuve d’un petit peux de persévérance,perspicacité,proactivite’ et beaucoup de transparence pour réussir votre programme d’industrialisation ...

à écrit le 14/04/2016 à 14:56
Signaler
Bonne nouvelle Madame pour vous et le reste des algériens. Il vous suffit de faire preuve d’un petit peux de persévérance,perspicacité,proactivite’ et beaucoup de transparence pour réussir votre programme d’industrialisation mécanique en particulier...

à écrit le 12/04/2016 à 11:53
Signaler
Et qu'en pense le peuple Algérien ? Il y a sûrement des personnes qui ont l'esprit critique dans ce pays.

à écrit le 12/04/2016 à 9:24
Signaler
Il n'a pas l'air bien en forme pépère! J'espère que la France ne sera pas taxée d'abus de faiblesse sur personne ?

à écrit le 11/04/2016 à 11:08
Signaler
La France a tout à gagner avec l'Algérie mais , les séquelles de la guerre d'une part et la mentalité paternaliste de l'ancien colonisateur , fait que l'ex-colonisé préfère regarder ailleurs - et pourquoi pas plus loin , s'il le faut - que d'être con...

à écrit le 11/04/2016 à 7:37
Signaler
Si on veut (re)devenir un "partenaire économique majeur", on devrait avoir un minimum de respect de son partenaire potentiel. Je ne suis pas sûr que c'est le cas du gouvernement français, qui se comporte plus comme une puissance coloniale et qui veu...

à écrit le 11/04/2016 à 6:34
Signaler
Inutile pour Valls de jouer au paillasson. L'Algérie n'a plus de pogon! A part au Panama.

à écrit le 11/04/2016 à 5:41
Signaler
J'héiste entre la colère et la honte ? Je pense que je vais prendre les deux À ÉGALITÉ ... quoique la honte mériterait bien la première place à la réflexion ?

à écrit le 10/04/2016 à 20:44
Signaler
On veut toujours négocier avec les leaders du FLN , cela prouve que l'on n'est pas rancunier. Ce Bouteflika qui veut éliminer le français des écoles et qui se soigne au Val de Grace ne manque pas de culot.

le 10/04/2016 à 22:59
Signaler
c'est faux ce que vous dites , au contraire ils sont entrain de re-franciser les programmes scolaire , faites des recherches avant de dire 'nimporte quoi.

le 11/04/2016 à 10:33
Signaler
Le français est enseigné à partir du collège en Algérie Si Boutef se soigne au Val de Grâce c'est strictement son choix privé tant qu'il s'acquitte de la consultation.

le 11/04/2016 à 11:12
Signaler
Bouteflika ne tend pas la main. Ceci n'est pas le fort de l'Algérien qui a de la dignité à en revendre. Bouteflika paie rubis sur ongle et les factures ont été récemment publiées pour boucler le bec de certains ignares qui ont les yeux rivés sur le ...

le 11/04/2016 à 16:51
Signaler
Il faut arrêter de dire n'importe quoi,l'Algérie a l'instar des autres pays du Maghreb refrancise leur programme scolaire et autre vérité qu'il faut dire est que l'Algérie est l'un des plus grand pays francophone en terme de nombre de locuteur. De gr...

à écrit le 10/04/2016 à 20:23
Signaler
La France de Hollande et de Valls se met a genoux devant la dictature algérienne. Après la légion d'honneur aux extrémistes néo-fascistes saoudiens, les socialistes insultent a nouveau la France et se ridiculisent. I

le 11/04/2016 à 10:31
Signaler
Il ne faut pas comparer l'incomparable Algérie est vraiment loin de devant l'Arabie d'ailleurs l'Algérie n'a jamais demandé la légion d'honneur. Certes tout n'est pas rose en Algérie MAIS tous n'est pas noir aussi.

le 11/04/2016 à 11:17
Signaler
Si tu connaissais peu ou prou l'Algérie et les Algériens , tu ne tiendrais pas ce langage. Et c'est ce type de langage (que je me refuse de qualifier) qui est à l'origine du choix des Algériens de commercer avec toute autre nation/ état pour qui le ...

à écrit le 10/04/2016 à 19:10
Signaler
Sûr que la France est un partenaire majeur, l'Algérie a le FIS et la France le restant de la famille :-)

à écrit le 10/04/2016 à 18:42
Signaler
Avec ce 14ert ministre nous sommes (la Françe) devenu un paillasson..... lamentable...

le 10/04/2016 à 20:20
Signaler
En français, ça donne quoi ?

à écrit le 10/04/2016 à 18:19
Signaler
Pour PSA il n'y a rien de concret encore. L'Algérie voit bien que Renault est une arnaque! Et PSA traine trop la patte pour bénéficier d'un peu de confiance! L'Algérie optera surement pour les allemands et les chinois. Ils sont plus sûrs!

le 10/04/2016 à 20:18
Signaler
Le kawa du commerce...

le 11/04/2016 à 11:41
Signaler
Je pense que c'est plutôt Renault qui pense que l'Algérie est une arnaque pour y construire son usine. Posez vous la question pourquoi Renault va investir 900 millions d'euros au Maroc et seulement 10 fois moins en Algérie. Tant que l'Algérie n'aura ...

à écrit le 10/04/2016 à 18:17
Signaler
si nos journalistes n'allait pas toujours la ou il faut pas,alors je pense qui aurait pu obtenir des visa,mais hélas nous français ont sais pas être professionnels à l'image de notre chère président

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.