Le monde selon Poutine

 |   |  560  mots
(Crédits : GRIGORY DUKOR)
Décrié en Europe, Vladimir Poutine jouit d'un soutien massif auprès des Russes, toutes catégories sociales confondues. Grâce à une propagande efficace et redoutable, même les scandaleux agissements en Ukraine et en Crimée trouvent leur légitimité. Rencontre avec des citoyens russes pro-Poutine afin de comprendre les enjeux d'une telle popularité.

En Russie, une forte majorité de la population approuve la politique de Vladimir Poutine. À leurs yeux, les quelque 15% d'esprits critiques qui réclament le pluralisme sont des traîtres à la patrie, une "cinquième colonne" à la solde de l'Occident.

Revenu dans son pays natal après quinze années passées aux États-Unis, Sacha Manilow est l'un de ces citoyens avides de changements. C'est à l'aune de sa double culture politique qu'il observe ses concitoyens d'un œil acéré.

Qui sont ces Russes fiers de leurs dirigeants, et comment la propagande du pouvoir peut-elle garder sur eux une telle emprise ?

Au nom de la "Grande Russie"

Sacha rencontre des citoyens ordinaires, issus de divers milieux sociaux, qui tiennent peu ou prou le même discours pro-Poutine. Celui-ci assure sa mission sacrée de défense de la patrie, et les agissements de la Russie en Crimée et en Ukraine sont parfaitement légitimes...

À travers ces portraits, on découvre l'essence du nationalisme russe, stimulé par le virilisme du chef et nourri par une vision biaisée de la "Grande Russie" et de son histoire. Pourtant, le culte de Vladimir Poutine trouve aussi ses limites : les imposantes manifestations consécutives à l'assassinat de l'opposant Boris Nemtsov prouvent que la propagande du Kremlin n'est pas invincible.

Ce documentaire donne également des clés pour saisir les incompréhensions qui demeurent entre les observateurs occidentaux et leurs homologues russes.

Poutine le tzar de la propagande

Environ 90% des Russes regardent la télévision nationale. Une aubaine pour Poutine et son équipe qui organisent de véritables campagnes de désinformation. Grâce au culte de la personnalité, aux multiples extrapolations, au patriotisme exacerbé, et aux critiques virulentes envers les "ennemis de la Russie", le Kremlin règne sans partage sur ce vaste territoire depuis deux ans.

Depuis l'annexion de la Crimée, le conflit en Ukraine et les sanctions de l'Union européenne, le ton s'est durci dans les médias russes. Une rhétorique guerrière et nationaliste est à l'œuvre, visant à la fois les États-Unis - "à réduire en cendres radioactives" -, l'UE et le gouvernement ukrainien. Émission après émission, des journalistes à la solde du Kremlin, d'où émanent la plupart des informations, cimentent l'adhésion du peuple russe à la politique de Poutine.

Internet, seul espace de liberté

Le propagandiste en chef se nomme Dmitri Kisselev. Tous les dimanches soir, sur la chaîne d'État Rossia 1, il anime une émission dite d'actualité où se succèdent interviews racoleuses, reportages simplistes et séquences dédiées au culte de la personnalité de Poutine. Le tout pendant plus de deux heures. Qu'il s'agisse du meurtre de Boris Nemtsov, des prix du pétrole ou de la "junte" au pouvoir à Kiev, le manichéisme est au rendez-vous. Aujourd'hui, les rares journalistes qui critiquent encore le chef de l'État russe ne peuvent plus compter que sur Internet pour faire entendre leur voix.

Le journaliste Stephan Kühnrich, réalisateur de ce documentaire, sait de quoi il parle : il a été, de 1986 à 1991, correspondant permanent à Moscou pour la télévision de la RDA.

______

>>> ENTRETIEN avec Alexis Prokopiev

Entretien avec Alexis Prokopiev, écologiste et militant des droits de l'Homme. Co-fondateur et président de l'association Russie-Libertés, Alexis Prokopiev est co-auteur du livre "Les autres visages de la Russie" (Les Petits matins, 2015).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2015 à 14:06 :
en voila un article pas du tout orienté !
a écrit le 16/09/2015 à 11:11 :
Pourquoi les USA font ils mieux que Poutine ? Et ce traité transatlantique qui va nous rendre totalement dépendants des US c'est de la démocratie ? Avez vous voté pour accepter le libre échange avec un pays qui triche en espionnant, et en faisant pression sur les gouvernements pour qu'ils achètent leurs produits.Et cerise sur le gateau ce pays a décidé que sa justice s'appliquait partout dans le monde et donne des amendes records aux groupes étrangers !
Lui Poutine résiste à tout ça.
Réponse de le 16/09/2015 à 22:40 :
Poutine défend ses valeurs nationales, son pays, s'oppose au "nouvel ordre mondial" cad aux MAC do à ts les étages planétaires, ça ne plait pas à ceux qui "bombent la planète comme disait Georges CARLIN.." avant d'y apporter leurs ..valeurs démocratiques..!
a écrit le 16/09/2015 à 11:11 :
Pourquoi les USA font ils mieux que Poutine ? Et ce traité transatlantique qui va nous rendre totalement dépendants des US c'est de la démocratie ? Avez vous voté pour accepter le libre échange avec un pays qui triche en espionnant, et en faisant pression sur les gouvernements pour qu'ils achètent leurs produits.Et cerise sur le gateau ce pays a décidé que sa justice s'appliquait partout dans le monde et donne des amendes records aux groupes étrangers !
Lui Poutine résiste à tout ça.
Réponse de le 17/09/2015 à 12:22 :
Bien vu...
a écrit le 15/09/2015 à 18:59 :
nous n'avons pas de leçon à donner aux russes car en matière de propagande et de moutons de Panurge la france vit une des ses pires périodes de désinformation et de terrorisme intellectuel!
a écrit le 15/09/2015 à 12:22 :
L’idolâtrie dont bénéficie Poutine en France est très inquiétante. Cela montre à quel point les français sont mal informés et surtout qu'ils croient plus les inepties qu'ils lisent sur les réseaux sociaux que ce qu'ils lisent dans la Tribune ou le Monde. Je connais des Français qui préféreraient être envahis par Poutine que par Obama. Mais le phénomène n'est pas nouveau chez nous. En juillet 44 il y avait toujours bien plus de français collaborant que de français résistant.
Réponse de le 15/09/2015 à 16:35 :
@ Oui, c'est un phénomène intéressant. En plus Poutine est populaire chez les gens de presque tout le spectre politique français - d'ultra-gauche à ultra-droite. D'autre côté les détracteurs de Poutine sont aussi mal informés et croient aux inepties atlantistes et pseudo-libérales. Par exemple, le Monde écrit énormément d'ineptie de la Russie.
Il serait intéressant de comprendre qui sont associés avec les collaborant pour vous.
a écrit le 15/09/2015 à 10:36 :
1. Je suppose que ce soit une préparation au sommet de l’ONU ? Même si une grande part de l’information est vraie, cela sent plus de la propagande que du décryptage. Concernant l’emprise de la propagande en Russie je suis d’accord, elle est devenue très forte. L’esprit critique des gens même éduqués a bien baissé. J’ai été bien impressionné par cela lors de mes dernières visites en Russie cet été. Par contre les auteurs ne mentionnent pas un autre aspect important : la schizophrénie du discours de la propagande russe. Les propagandistes et les dirigeants parlent du méchant Occident en y ayant des familles et des biens énormes. Ils parlent des fachos en Ukraine (pas tout à fait faux), mais en réalité ils donnent beaucoup d’aide à l’Ukraine (surtout vrai pour l’année dernière : pétrole, gaz, combustibles nucléaires de bon marché, armement, reconnaissance de toutes les élections, neutralisations ou assassinats des chefs des rebelles à l’Est, désorganisation de la vie dans les républiques d'Est, non-reconnaissance des élections là-bas etc.) Dès fois cela a l’air d’être un grand spectacle.
2. D’autre côté il est assez hypocrite de mettre autant d’accent sur la propagande : il y a eu combien de l’information critique dans les média occidentaux envers les évènements en Ukraine, envers la junte qui a déclenché la guerre civile (pas la « junte »). A propos, le terme « junte » n’est pratiquement plus utilisé par les média officieux russes depuis un bon moment. Plutôt "meilleure chance de l'Ukraine" (Poutine de Poroshenko) :) L’information de l’article est en retard de quelques mois.
a écrit le 15/09/2015 à 8:23 :
Pépé Hollande est à 18 %, Vlad à 80, ça agace et fait rêver les alignés non..?
a écrit le 15/09/2015 à 8:20 :
Décrié par la presse et les atlantistes soumis mais guère par le peuple français, un peu de bon sens..Quand même !!
a écrit le 15/09/2015 à 8:04 :
Croyez vous qu'en France nous soyons épargnés de cette propagande ?

Mensonges et dissimulations sont le lot quotidien de " l'information" La différence c'est que Poutine a le courage de ses actes et reste très populaire , tandis que Hollande a beaucoup de mal à avoir 20% de supporters
Réponse de le 15/09/2015 à 15:33 :
Partagé à 2000 % !
a écrit le 15/09/2015 à 6:56 :
La Russie s'enfonce dans un système de plus en plus dictatorial et maffieux ce qui est annonciateur d'une crise comme elle en a connu régulièrement dans le passé car le pays est très dépendant de ses exportations en particulier d'énergie. Les russes continuent de subir, sauf que beaucoup plus d'entre eux voyagent et communiquent donc la propagande n'a qu'un temps et est loin de toucher toute la population. Poutine est sur la fin a 62 ans et c'est la suite qui peut poser problème. Sa vision comme celle de la génération de son entourage a un temps de retard qui se traduit entre autres dans la diversification de l'économie qui est un échec reconnu par Poutine et Medvedev eux-mêmes. Il est significatif de voir que ce sont les budgets santé et éducation notamment qui ont été réduits récemment au profit de la remise à niveau militaire dont on sait que la technologie se démode de plus en plus vite. Derrière la propagande de plus en plus importante de la part d'un gouvernement impérialiste qui tente de cacher les réalités et difficultés il y a toujours un système conservateur de ses privilèges et intérêts en retard sur le monde et qui a du mal à adapter le pays car c'est loin d'être l'objectif de tous. L'énergie est en plus pompée au maximum et les coûts d'exploitation augmentent. Bref il est temps que Poutine et son entourage cèdent la place à des équipes plus évoluées mais çà n'en prend évidemment pas la direction pour le moment.
Réponse de le 15/09/2015 à 8:25 :
Il serait temps pour vous de céder la place mon bon ami, les petits bobards convenus sont habituellement dans les colonnes de nos médias, un peu comme nos politiciens, qui les croit encore..?
Réponse de le 15/09/2015 à 10:49 :
@Léon: Cela reste vrai à quelques nuances près. Dans certains aspects c'est même pire. Même si ceux qui prononcent cette information ("bobards" selon vous) n'inspirent pas de confiance.
a écrit le 15/09/2015 à 1:06 :
Je remercie la Tribune d'avoir mis a disposition ces documentaires qui mettent en perspective le système médiatique russe de façon mesurée en ne tombant ni dans l'occidentalophobie, ni dans la poutinophobie haineuse, mais présente les opinions de plusieurs groupes au sein de la population russe, et ont une démarche de croiser les témoignages des différentes parties impliques, autant les médias officiels que les médias encore indépendants. Avec l'entretien pour préciser, cela permet de prendre une meilleure mesure du problème, qui est plus complexe qu'un simple conflit de valeurs et d’intérêts, puisqu'il implique des interactions entre plusieurs entités (par exemple, entre la presse et la population, entre le gouvernement et la presse, entre le gouvernement et la population) encadrées par des représentations sociales qui sont en partie les mêmes pour la plupart des russes, mais aussi, comme cela y est montré, des représentations pas toutes identiques selon qui, parmi les russes, interprète, et donc constituent des codes avec une variance, un sens légèrement différent selon le degré et le type d'implication des individus. Surtout, cela permet aussi de mieux comprendre la différence d'interprétations courantes de la situation entre russes et occidentaux.
a écrit le 14/09/2015 à 23:07 :
Poutine s'acharne à refuser là libre exploitation des richesses de la Russie par l Occident comme le faisait le regretté B. Eltsine. Il refuse toujours de se plier au courant dominant de la pensée occidentale ce qui est un acte intolérable de rébellion vis à vis de l Occident. Le concept de " droit des peuples à disposer d'eux même " dont se prévalent les russes pour le référendum en Crimee n est pas légal donc là Crimee ne peut légalement être rattachée à la Russie même si elle est peuplée de russes.
Réponse de le 15/09/2015 à 0:16 :
Tout à fait , d'ailleurs pour abonder dans votre sens (sic) HEUREUSEMENT
"nos politiques" n'ont pas tenu compte du résultat du referendum de Maastrich, et depuis, ont confié le pouvoir à des fonctionnaires ? Des technocrates NON ÉLUS, NON JUSTICIABLES ET ... NON JUSTIFIABLES ?
Si maintenant on se met à respecter la volonté des peuples ? M'enfin, mais où irions nous ? En démocratie ? Pouahhhh ! Pourquoi pas vers un peu plus de liberté tant qu'on y est ? Non, non, il vaut BEAUCOUP MIEUX NE PAS ÉCOUTER LES PEUPLES ET GOUVERNER POUR LEURS BIENS " Celui qu'on finit TOUJOURS par avoir quand on est malin et ... au pouvoir n'est-il pas ? Confier notre destinée, nos lois et nos pouvoirs aux fonctionnaires de Bruxelles ? C'est une SUPER DE BONNE IDÉE ? D'ailleurs, juste à voir les résultats ? Ça marche SUPER non ? Rien à ajouter hein ? Ben tsé ....
a écrit le 14/09/2015 à 21:17 :
Contrairement à la quasi totalité des "dirigeants occidentaux, Vladimir Poutine à une vision panoramique de la situation, la comprends et agit en fonction des intérêts de son pays ? A COURT, MOYEN ET LONG TERME ! Et c'est là TOUTE la différence
avec "nos édiles" qui fonctionnent le dos tourné pour voir les sondages "passés"
en négligeant de regarder devant eux ? Et quand ils le font (SI RAREMENT) leur myopie est telle que le moyen et le long terme sont "invisibles"à leurs yeux ? C'est ainsi qu'on gouverne ; À VUE ? Et ça fait pas des politiques ... et par suite des pays bien forts où les habitants vivent dans la confiance ... vis à vis leurs gouvernements !
Les russes ont bien de la chance avec Poutine ? Et ce, MALGRÉ ses défauts ! A ce niveau de pouvoir, TOUS SONT "pécheurs" ? Mais AU MOINS LUI, pêche POUR LES SIENS ET POUR LEURS ENFANTS ET PETITS ENFANTS ! POUR et non pas CONTRE .... comme le font NOS dirigeants "occidentaux" !
Réponse de le 15/09/2015 à 10:57 :
@Antoine Clark: La réalité est contraire. Mr. Poutine et les élites russes montrent une absence totale de la vision de la situation surtout à moyen et longue terme, même par rapport aux gouvernants français. Le soucis que les gens entendent quelques bonnes paroles de Poutine et croient en lui comme en prophète, tandis que la réalité de ses actions est souvent complètement différentes.
a écrit le 14/09/2015 à 19:25 :
@BONSOIR : le peuple russe est un grand peuple fière de leur Patrie ils respectent le camarade POUTINE PARCE QUE DERNIER NE RAMPE PAS DEVANT LES AMERICAINS COMME LE FOND LES EUROPEENS EXEMPLE L'AFFAIRE DES BATEAUX RUSSES NOTRE GRAND TIMONIER A PREFERE SACRIFIER LES INETRETS ECONOMIQUES DE LA FRANCE POUR FAIRE PLAISIR AU GRAND FRERE AMERICAIN EN PROTEGEANT LES INTERETS STRATEGIQUES U.S. mais qui paie la note pas M. OBAMA mais le peuple français MERCI CAMARADE HOLLANDE ENCORE MERCI
a écrit le 14/09/2015 à 18:01 :
Patriotisme exacerbé, rhétorique guerrière et nationaliste, culte de la personnalité.
J'ai l'impression d'avoir vu le même enchaînement entre les deux guerres..
Pas vous ?
Réponse de le 15/09/2015 à 11:03 :
@Patroit9: Non pour une bonne part des points. La bétise ou l'absence des actions réelles, les familles et les capitaux en Occident, la rhétorique pas aussi guerrière, le nationalisme un peu spécifique (dans certains aspects plutôt internationalisme). Mais au niveau de l'emprise de la propagande et le culte de la personalité, oui, il y a une ressemblance.
a écrit le 14/09/2015 à 17:59 :
"Vladimir Poutine jouit d'un soutien massif auprès des Russes, toutes catégories sociales confondues"
Ca reste à vérifier!
Les sondages avant les précédentes élections présidentielles donnaient Poutine largement perdant.
Celui-ci a été élu avec truandages.
Depuis, la Russie est clairement devenue un fédération totalitaire.
Et comme les associations et ONG qui ne marchaient au pas ont été éjectées et que l'opposition a été muselée, personne pour vérifier ces chiffres et les contredire !
Et même si, ils ne seraient pas audibles puisque tout est contrôlé.
Réponse de le 15/09/2015 à 10:43 :
@Alain d: Cher ami, vous continuez de raconter des choses étranges de la Russiedont vous n'avez pas de connaissances. Avec tout mon profonde désamour envers Poutine et la classe dirigeante russe je dois dire que vos paroles sur les sondages sont fausses. Evidemment Poutine peut gagner les élections sans manipulation, tout simplement parce que les média principaux sont contrôlés et les alternatives crédibles ne sont pas visibles.
a écrit le 14/09/2015 à 17:56 :
"Scandaleux agissements en Crimée ? " J'ai fait 3 fois le tour de la Crimée il y a une vingtaine d'année et les gens de Crimée rêvaient tous en coeur de revenir à la mère Patrie Russe. Pourquoi interdire aux peuples le droit à disposer de leur avenir ? Y-a-til une résistance en Crimée ? Y a t-il eu de nombreux morts lorsque la Crimée est redevenue Russe ? Ce fut une immense joie pour le peuple Russe et pour les habitants de Crimée de savoir leur territoire rattaché à la Russie, comme avant 1954. Bravo Poutine.
a écrit le 14/09/2015 à 17:41 :
Décrié par qui? Hey les médias et la classe jacassante vous vous croyez le centre du monde ?réveillez vous.
a écrit le 14/09/2015 à 17:40 :
1) les médias occidentaux à la botte de leurs gouvernements qui sont eux-êmes à la botte des Américains décrient la Russie. Les ge qui ont voyage et connaissent un peu la Russie (comme moi) savent que a) Poutine n'est pas éternel et b) ne représente pas la totalité des Russes. 2) plus les médias occidentaux incriminent les Russes et plus ceux-ci se sentient menaces et donc réagissent en conséquence. 3) les Russes fiers de leur dirigeant cité ici sont le pendant des inconditionnels de Hollande et de ses comparses en France :-) Entre l'ultra-nationalisme de Poutine et la carpette Hollande, il faut en effet chosir ce que est le mieux pour l'avenir et l'indépendance du pays :-)
Réponse de le 15/09/2015 à 4:54 :
ah ah Patrickb qui commente tous les sujets a tout vu, tout fait, tout compris.
C'est vrai qu'il faut avoir voyagé en Russie pour comprendre que Poutine n'est pas éternel (mince, je croyais que c'était un cyborg immortel) ou que tous les russes ne le soutiennent pas (bah oui, 85%, c'est dans l'article).
Abstenez vous de commenter si c'est pour sortir des lapalissades.
Réponse de le 15/09/2015 à 12:45 :
@bonne foi: désolé de ne pas me contenter comme toi de ma banlieue. J'ai en effet beaucoup voyagé grâce à mes talents et je suis entre autres diplômé de l'Université de Voronej. Mais bon, avec ton bac + 2 sans savoir lire ou écrire correctement, je suppose que c'est un peu difficile pour toi de comprendre :-) Néanmoins, les Russes sont des gens de haut niveau qui n'on rien à envier à personne, mais qui, si provoqués, sauront réagir aux menaces des inféodés aux US :-)
a écrit le 14/09/2015 à 17:07 :
Annexion de la Crimée ? arrêtons avec ça , même le gouvernement de Kiev et les USA n'en parlent plus. La Crimée a toujors été russe, elle est juste rentrée à la maison.
Réponse de le 15/09/2015 à 7:11 :
c est sur sur la crimée est a la russie... comme la bretagne doit retournée a la grande bretagne... elle a toujourd ete anglaise non !
les pro russe vous avez vraiment des arguments stupide!
Réponse de le 16/09/2015 à 18:36 :
mon cher ah bon
je n'ai jamais entendu les bretons demander à devenir anglais, contrairement aux habitants de Crimée qui ont toujours été Russes ( à part une poignée de tatars ).
a écrit le 14/09/2015 à 17:05 :
"les imposantes manifestations consécutives à l'assassinat de l'opposant Boris Nemtsov"
Nemtsov ne représentait plus rien depuis longtemps , au pire le souvenir de la période Eltsine quand les oligarques et les mafias ont dépecé ce qui restait de l'ex-URSS.
et même en essayant de suivre cet épisode, il a été difficile de voir des manifestations imposantes :-) ( ou alors avec des prises de vue façon Mélenchon ).
a écrit le 14/09/2015 à 15:15 :
Le monde vue des US ne vaut guère mieux et question propagande, ils ont bien plus les moyens!
Réponse de le 14/09/2015 à 16:12 :
Mais aux USA, un opposant ne se fait pas abattre a ras de la maison blanche.
Qu il y ait de la propagande (aux USA ou meme chez nous (regardez le menage en cours a C+ pour preparer le retour de notre nain a nous)) ne justifie pas que les autres fasse pareil

Ou alors allez braquer une banque (ou voler un sac a main) puisque d autres le font ...
Réponse de le 14/09/2015 à 16:54 :
Pour CD: essayez voir de créer un parti communiste aux USA!!
Réponse de le 14/09/2015 à 17:40 :
un général soviétique avait déclaré :" la différence entre notre propagande et la votre , c'est que vous , vous croyez en votre propagande " :-)
Réponse de le 15/09/2015 à 4:48 :
@sansopposition: le parti communiste US existe depuis 1919, voyagez, renseignez vous avant de commenter bêtement...
@bah et letroll: même si la réalité de la citation du "général soviétique" est sujette à caution il semble bien que la situation se soit inversée depuis cette époque, 85% des russes gobent la propagande outrée et forcenée de Poutine alors que les sources d'information en occident permettent de se forger une opinion propre.
Réponse de le 17/09/2015 à 14:50 :
@...bonne foi: il faudrait en effet que tu voyages un peu pour savoir et surtout que tu arrêtes le manuel parce que, parait-il, cela rend aveugle :-)
a écrit le 14/09/2015 à 14:55 :
Cela fait 60 ans que perdure l'état de guéguerre consécutive aux accords de Yalta.
Et ça continue de part et d'autre , avec un monde encore plus intoxiqué de désinformations, brutales comme subtiles. Les clés pour saisir les événements de Crimée et d'Ukraine sont comparables, mais en moindre puissance, à celles des démocratisations militaires d'abord au Vietnam , puis en Irak,Afghanistan, Libye, avec leurs implications au Moyen-Orient et en Afrique ; l'on en vient à parler de conflits de religions ou de civilisations. Les vagues croissantes de réfugiés outre les transes financières nous en montrent les désastres sociaux. Alors, à qui profitent toutes les désinformations ? Le monde selon la Nature Humaine comme le prétendent certains
très haut placés au crépuscule de leurs célébrités ? A quoi bon le charlatanisme ?
Réponse de le 14/09/2015 à 16:05 :
Pas mal @yokikon, pas mal..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :