"Make our planet great again ! " Emmanuel Macron

 |   |  679  mots
(Crédits : Reuters)
Après avoir entretenu le suspense pendant des semaines, Donald Trump a annoncé jeudi la sortie de l'accord de Paris sur le climat, isolant les États-Unis sur la scène internationale et suscitant une immense déception parmi les 194 autres pays signataires de ce texte historique.

(Article publié le 2 juin à 00h23 et mis à jour le 2 juin à 11h07)

"L'heure est venue de quitter l'accord de Paris", a lancé le président américain dans les jardins de la Maison-Blanche dans un long discours au cours duquel il a souvent retrouvé les accents de sa campagne électorale rythmée par un slogan :

"L'Amérique d'abord".

Sans surprise, les réactions ont fusé des quatre coins de la planète, entre stupeur et effarement.

"J'ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris", a lancé, sous des applaudissements nourris, le président septuagénaire qui a mis en avant la défense des emplois américains et dénoncé un accord "très injuste" pour son pays.

L'accord de Paris, conclu fin 2015 et dont son prédécesseur démocrate Barack Obama fut l'un des principaux architectes, vise à contenir la hausse de la température moyenne mondiale "bien en deçà" de 2°C par rapport à l'ère pré-industrielle.

Les États-Unis sont le deuxième émetteur mondial de gaz à effet de serre, derrière la Chine. La décision de jeudi va au-delà de la question climatique; elle donne une indication sur le rôle que les États unis version Donald Trump entendent jouer sur la scène internationale dans les années à venir. Pour Mitt Romney, candidat républicain à la Maison-Blanche en 2012, c'est "la place de l'Amérique comme leader mondial" qui est aussi en jeu.

Affichant sa volonté de négocier un "nouvel accord" ou de renégocier l'existant, Donald Trump est resté extrêmement évasif sur les engagements que les États-Unis seraient prêts à prendre.

"Triste journée pour le monde"

La réponse des Européens, tranchante, ne s'est pas fait attendre: s'ils "regrettent" cette décision, Berlin, Paris et Rome ont souligné, dans un communiqué commun, que l'accord ne pouvait en aucun cas être renégocié.

"Rien n'est négociable dans les accords de Paris", a fait savoir le nouveau président français Emmanuel Macron à son homologue américain.

 En France, le premier ministre Edouard Philippe a déclaré que la décision du président américain était "calamiteuse". Il  a tout de même ajouté qu'il fallait poursuivre le travail avec tous les acteurs américains qui veulent agir pour le climat et assurer l'unité des pas signataires de l'accord. Le chef du gouvernement à déclaré:

"Je crois que, parmi les signataires de l'Accord de Paris, le sentiment partagé qui va prévaloir, c'est que ça renforce et l'urgence de l'action et la nécessité de rester bien groupés, bien collectifs. [...] C'est vrai de nos partenaires chinois, c'est vrai de nos partenaires indiens, c'est évidemment vrai de nos partenaires européens."

Les réactions à l'international

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a dénoncé une décision "gravement erronée". La chancelière allemande Angela Merkel a "regretté" cette initiative.

Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen a déploré une "triste journée pour le monde".

La façade de l'Hôtel de Ville de Paris a été éclairée en vert pour manifester la désapprobation de Paris à l'égard de cette décision, et rappeler "la détermination des villes à appliquer l'accord de Paris".

 Barack Obama a amèrement regretté cet arbitrage de son successeur, jugeant que les pays qui restent dans l'accord de Paris "seront ceux qui en récolteront les bénéfices en termes d'emplois".

"J'estime que les États-Unis devraient se trouver à l'avant-garde. Mais même en l'absence de leadership américain; même si cette administration se joint à une petite poignée de pays qui rejettent l'avenir; je suis certain que nos États, villes et entreprises seront à la hauteur et en feront encore plus pour protéger notre planète pour les générations futures".

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2017 à 13:46 :
sidération de Calvi hier dans son émission lorsque le climatologue invité affirme que le nucléaire est une bonne solution face aux autres énergies carbonées pour limiter le réchauffement climatique , et qui note également que l'Allemagne n'a en rien réduit ses production de CO2 depuis l'arrêt de ses centrales nucléaires et leur remplacement partiel par des centrales à charbon ( avec de la lignite locale super polluante ) .
c'est un point de vue a-t-il commenté ....sans doute effaré par cette déviance versus la pensée officielle de nos élites européistes .

heureusement ,la journaliste Hélène Inchauspé a volé au secours de Mme Merkel en soulignant que la solution (très polluante ) des centrales à lignite était temporaire , en attendant que d'autres solutions non carbonées prennent le relais !
les allemands sont les plus grands pollueurs européens , mais on comprend donc que ce n'est pas leur faute ...
En fait le Donald US ne comprend rien à nos subtilités écologiques et à la sémantique de nos discours . C'est sans doute pour cela qu'il jette l'éponge .
a écrit le 03/06/2017 à 9:21 :
Macron se fout-il de notre pomme ? J'ai l'impression que oui.....

Donne-t-il dans l'efficacité ou la médiocrité ? J'opte sans hésitation pour la médiocrité
a écrit le 03/06/2017 à 9:05 :
"Rendons la grandeur à notre planète" même exprimé en anglais, cela ne veut rien dire.
Comme si notre planète pouvait avoir une sorte d'ordre moral qui aurait été altéré par on ne sait quoi. La planète terre est. cela se suffit à soi-même.
J'admire beaucoup (façon de parler) tous ces "climatologues" qui nous prédisent le pire, comme s'ils avaient une vision étendue dans le temps et dans l'espace de l'évolution du climat planétaire. Je note que seuls les "bien-pensants" ont droit à la parole médiatique.
Pour ma part, lorsque je survole le sud groenland,(et je le fais assez régulièrement depuis 1975) et lorsque la visibilité le permet (souvent tres nuageux) je ne constate guère de changement. c'est toujours aussi blanc...
Il parait même, mais je dois être médisant, que la banquise artique à retrouvé sa surface de l'an 2000 mais, c'est sûr, les photos satellites doivent mentir....
Réponse de le 03/06/2017 à 9:21 :
Normal car l'ami ne se sent plus....
Réponse de le 06/06/2017 à 10:55 :
Moi ma voisine elle m'a dit que la terre était plate car quand elle regarde l'horizon, elle voit bien que c'est plat.
Votre analyse de la calotte du groenland ou de la banquise faite depuis votre cabine de pilotage est du même niveau intellectuel.
a écrit le 03/06/2017 à 8:54 :
Condamnation unanime .... sauf May !
l'égoisme n'est pas une tare bien partagée : les anglo-saxons ont trois longueurs d'avance !
Ceci dit cet accord était plus que venteux - et bancal - comme l'a souligné le Nicaragua en refusant de le signer donc portée trés relative de la décision de Trump .....
a écrit le 03/06/2017 à 8:50 :
Condamnation unanime .... sauf May !
l'égoisme n'est pas une tare bien partagée : les anglo-saxons ont trois longueurs d'avance !
a écrit le 02/06/2017 à 18:02 :
De la com de la com et encore de la com, on va en faire une indigestion, mais après !!!!
a écrit le 02/06/2017 à 13:03 :
Le sentiment qui va prévaloir sera "d'accord pour continuer, mais c'est pas moi qui paie". Sans l'argent des gros contributeurs, je ne vois pas comment le processus pourrait perdurer. Les socialistes ont sans doute prévu d'augmenter les taxes et impôts, et c'est bien parce que cela permettra de déclencher une révolution plus rapidement et de les éliminer de la sphère politique :-)
a écrit le 02/06/2017 à 12:56 :
Hollande n a pas de bol. Son protégé suit parfaitement son chemin. Pauvre France on est en marche sur la tête.
Réponse de le 02/06/2017 à 15:17 :
Il maîtrise parfaitement la rhétorique diplomatique avec doighté. Puis ce qui est drôle c'est que notre petite France se place au niveau de l'humanité, qu'est ce que ça doit l'agacer Trump lui qui est si sanguin.
Réponse de le 02/06/2017 à 16:51 :
On ne doit pas vivre sur la même planète.
La réaction de MAcron hier était la bonne, je ne vois pas en quoi on marche sur la tête.
Réponse de le 03/06/2017 à 8:55 :
non il n'est pas aussi mou de la paluche !
Réponse de le 03/06/2017 à 18:53 :
Eh oui!Après monsieur"petites blagues",voici monsieur "grosses blagues",on a franchi un pallier
a écrit le 02/06/2017 à 12:53 :
Affligeant de voir tous ces opposants à Macron Blabla, Pollution, pas un mais, et consorts ... saisir ce nouveau faux pas de Trump pour l'accuser de tous les maux (il n'est là que depuis 3 semaines !!!), mélanger tout et le reste et finalement ignorer les risques que nous fait courir cette décision irresponsable et populiste (en apparence) de Trump. Comme le rappelle très justement Sylvain "il s'agit de l'avenir de la planète et de l'humanité", plus égoïstement, de celui de nos enfants.
Alors épargnez nous vos propos hors sujet et exprimez ailleurs votre opposition à Emmanuel Macron, laquelle est tout à fait respectable, en commentant les articles traitant dans ce même numéro des sujets que vous soulevez ici mais qui n'ont strictement rien à y faire ici où ce sont les enjeux du changement climatique qui sont niés ou occultés et nos objectifs mis en cause.
a écrit le 02/06/2017 à 12:38 :
Macron a parfaitement réagi avec sa vidéo qui est un plein succès et tourne en boucle au plan mondial et qui est très appréciée par tous les commentateurs comme on peut le constater. Comme on le sait çà coûte bien plus cher de ne rien faire que de s'occuper du climat qui est rentable puisque cela traite aussi les aspects énergétiques, pollutions, agricoles, migration, rivages, géopolitique etc. Et puis comme résumé ici 31 réalités que Trump igore en quittant l'accord de Paris : http://edition.cnn.com/2017/06/01/politics/sutter-paris-trump-ignore-facts/index.html
a écrit le 02/06/2017 à 12:11 :
Un macron, ça trump énormément !
a écrit le 02/06/2017 à 11:53 :
J’attends bien les offuscations de nos élus en tête le Président le ministre de l’écologie et toutes les associations un bel ensemble de salons très parisien peu provincial et encore moins rural.
Deux étrangers fortunés un allemand et un suisse avec comme on dit le bras long les deux ont un résidence secondaire dans notre pays habitée 2 mois par an en moyenne.
Un des deux décide de construire sur son terrain de 7 hectares une nouvelle maison pour un de ses enfants. Jusqu’à ce jour l’accès pompier ne posait aucun problème par contre pour cette nouvelle construction, qui se juxtapose à l’autre construction avec les 4 mètres de limite obligatoire, l’accès pompier demande une modification des accès existants, pour un déplacer son portail d’entrée et pour l’autre autoriser le passage sur son chemin d’accès villa chemin qui pourrait être considéré comme droit de passage obligatoire pour les pompiers. Pour être complet les pompiers ne sont jamais venus voir la situation tout a été décidé sur plan dans un bureau et surtout sur pression de ne rien changer pour nos deux compères européens. Aucun des deux acceptent une quelconque modification de leur environnement.
La ville a donc décidé de faire passer les pompiers par un accès difficile car très pentu mais en plus et la intervient le respect de la planète, l’obligation d’abattre trois chênes centenaires pour respecter le passage pompier soit 4 mètres avec à la clé une « petite expropriation de 100 mètres² d’un autre résident local à l’année. En conclusion et à contredire le Président un ou des plans B existent suffit d’avoir de l’argent et le bras long. Je ne vais pas incriminer le Président qui semble vouloir porter l’écologie mais pour qui et comment? Il sera comme tous les autres Présidents un homme plein de bonne volonté verbale mais peu crédible sur les actes. Pour résumer un « gentil » Président à l’écoute mais une écoute parfois sourde. L’écologie est un sujet politique pas un sujet de respect de la planète et de faire que notre nature soit préservée le mieux possible, que l’argent ne soit pas une gouvernance écologique. On peut rêver pas trop car cela pourrait nous rendre malade au réveil. M. Le Président M. le ministre de l’écologie et associations vertes!!!! le plan B existe
il se nomme argent et bras long.
a écrit le 02/06/2017 à 10:24 :
Cause toujours tu m interresse
a écrit le 02/06/2017 à 10:23 :
C'est la mode, le vélo pour tout le monde ... sauf pour certains, yachts, jets privés, bateau de croisières avec des tonnes de consommation en gasoil et kérosène à l'heure.
Oui pour les restrictions pour les autres mais pas pour moi !
Réponse de le 03/06/2017 à 9:23 :
Oui c'est exactement cela : pauvre France
a écrit le 02/06/2017 à 8:40 :
"Rien n'est négociable dans les accords de Paris"

Forcément vu que tout n'y sont que promesses, on peut difficilement négocier ce qui n'est que subjectivité.

Trump met l'hypocrisie de nos chefs d'Etat sous leur nez.
Réponse de le 02/06/2017 à 14:03 :
100 milliards de dollars par an à partir de 2020 pour les pays les plus fragiles, c'est sure c'est subjectif.
Réponse de le 02/06/2017 à 15:19 :
C'est des promesses sans engagement en effet mais en ca d'effet dévastateur cela engagera la responsabilité la crédibilité des engagements des pays et entamera la confiance des investisseurs.
Réponse de le 02/06/2017 à 16:55 :
Cet accord n'est pas contraignant, mais il a fait rentrer tout le monde dans un cadre. Qui va se resserer, dans le long terme.
Un accord contraignant n'aurait pas pu être signé - on a fait un premier pas.
C'est la différence entre les irréalistes donneurs de leçons qui ne font jamais rien car c'est impossible, et les pragmatiques qui font ce qu'ils peuvent pour que le monde avance.
Vous critiquez tout ce qui se fait, mais vous ne proposez que des choses qui sont infaisables. Et vous en venez à admirer Trump.
Réponse de le 03/06/2017 à 18:54 :
100 milliards c'est ce que couterait l'éradication de la famine dans le monde, vous ne trouvez pas étrange qu'ils annoncent cette somme pour les pays les plus fragiles chaque année alors que commencer la première année par sauver des millions de gens ne serait pas un signe bien supérieur de volonté humaniste ? Pourquoi cet acharnement sur le "réchauffement climatique" ? Pourquoi ne pas parler de la pollution, des déchets d'iles plastiques, des rejets chimiques qui tuent la mer de chine et font qu'il y a des méduse qui renversent les chalutiers tellement elles sont énormes ? Et les zones mortes qui asphyxient toute vie dans nos océans, mer lacs et rivières ? Vous ne vous posez jamais de question dans la vie sur les choix que prennent des gens dont nous ne savons rien ?

"C'est des promesses sans engagement en effet mais en ca d'effet dévastateur cela engagera la responsabilité la crédibilité des engagements des pays et entamera la confiance des investisseurs. "

Merci pour cette réponse dénuée d'hypocrisie lecteur69

", et les pragmatiques qui font ce qu'ils peuvent pour que le monde avance."

Cf ma première réponse, ils ne font pas tout ce qu'ils peuvent, ces gens possèdent tous les capitaux et outils de production s'ils le voulaient en un claquement de doigts ils pourraient tout changer en quelques années.

Votre foi vous aveugle mon père.
a écrit le 02/06/2017 à 8:05 :
C'est-à-dire que sans l'argent américain (OTAN et COP21) et britannique (Brexit)notamment, l'Europe va devoir revoir toute sa politique. On comprend que les dirigeants européens qui comptaient sur cette manne fassent la gueule :-)
Réponse de le 02/06/2017 à 12:20 :
parce que l'état états-unien paye pour quelque chose ? Lui qui, à coups de guerres illégales, a fait main basse sur l'europe (plan marshall) et sur les ressources ou la position géostratégique d'innombrables pays (Irak, Afghanistan...) avec la complicité de quelques états-voyous qui ne sont jamais que des mercenaires à bas coût ? Vous rigolez, ou quoi ? C'est comme si vous tentiez de faire gober (mais rassurez-vous : personne ne vous croit un seul instant) que les Grecs fraudent et qu'ils vivent aux crochets des autres alors qu'ils ont engraissé les banques (françaises essentiellement), qu'ils payent à chaque échéance même sans "aide" européenne (comme en 2014 - et comment serait-ce possible sans le prélèvement massif des impôts... que vous fraudez manifestement) et qu'ils permettent à quelques pays pour le moins douteux et très parasites de survivre (france en tête, une fois de plus). Bon, on s'aperçoit que vous y connaissez autant en finances américaines qu'en finances grecques. Une bonne bande dessinée, pas trop compliquée, cela devrait aller pour vous, cher patrickb.
Réponse de le 02/06/2017 à 15:31 :
@@Patrickb: et tu dis quoi dans ton charabia ?
a écrit le 02/06/2017 à 8:03 :
On se demande de quoi s'occupe macron, alors qu'il ferait bien de dépolluer avant tout son propre pays. C'est bien beau d'évoquer la planète (avec un accent qui a bien du faire rigoler outre-atlantique !), mais si "on" est incapable de prendre les mesures nécessaires à assainir le pays le plus pollué d'europe (selon toutes les sources fiables et indépendantes des groupes de pression industriels et politiques), "on" ferait mieux de la boucler et de se faire tout petit dans son petit coin français. En outre, la décision "trumpesque" n'a strictement aucun impact étant donné qu'en-dehors du bla-bla et des simagrées destinées à abrutir les populace-tions, il n'y a aucun état et aucune industrie qui a l'intention de respecter, même de loin, la cop 21 qui a coûté énormément d'argent pour du flan. Ah si... Il y a la chasse au diesel ! Foutaise ! Le diesel est nettement moins dangereux pour la santé que les émissions du transport aérien (qui, tiens ?, n'a jamais été pris en compte dans les données de la cop 21, industriels et gouvernements ne voulant pas toucher à ce secteur - on se demande bien pourquoi ?) ou les retombées mortelles des sites atomiques (la france est le pays le plus nucléarisé du monde après l'état étatsunien et - oh surprise ! - la carte des implantations atomiques correspond en tous points à celle des plus importantes concentrations de cancers. Quelle coïncidence, tout de même !). On parle de pollution ? Le bla-bla politicien n'est-il pas l'une des plus importantes ?
Réponse de le 02/06/2017 à 14:19 :
avez vous été aux US et écouter les américains d'origine sud américaines ou pire indiennes ou asiatiques j'en doute lorsque vos faites un commentaire sur l'accent du président. Autre point avez vous travaillé avec des texans surtout ceux du "fond" de l'état et plus particulièrement les pétroliers si oui je ne suis pas sur que vous ayez tout compris ce qu'ils souhaitaient vous dire. Votre commentaire fait rire car il n'est pas crédible dans son ensemble. Vous flirtez avec la médiocrité des commentaires anti tout et comme votre pseudo du bla-bla type aucun état et aucune industrie pour respecter l'accord bein au contraire car si l'écologie n'est pas leur ligne le business si, pour le transport aérien renseignez vous sur les nouveaux moteurs et sur la recherche de nouvelles énergies de propulsion,cancers et nucléaire produisez la carte etc etc .
Réponse de le 02/06/2017 à 15:31 :
Commentaire ridicule, que votre réponse. Les Sud-américains ne squattent pas les medias et, eux au moins, bossent durs... contrairement à un certain locataire élyséen dont l'accent est risible en anglais et qui doit encore tout prouver (encore qu'il a fait ses preuves en tant que ministre du déficit...oups : de l'économie). Quant à ce que vous racontez sur l'aérien, tous les vrais spécialistes sérieux, compétents, fiables et indépendants, sont unanimes à reconnaître que les avions sont l'une des plus grandes sources de pollution au monde. Avant d'écrire pour ne rien dire (seriez-vous de la famille d'un certain psdt français ?), essayez au moins de vous renseigner auprès de sources sérieuses et de comprendre ce qu'on y raconte.
Réponse de le 02/06/2017 à 18:19 :
Je vois à votre réponse que le ridicule ne tue pas concernant les médias si vous allez dans une partie sud des US l'accent de nos amis latinos américains ont un accent particulier et agréable Je crois me souvenir que l'ancien gouvernement de la Californie aimait les médias avec un accent très prononcé guttural vous savez à l'autrichienne. Pour ce qui est de l'aérien comme pour toutes les pollutions la recherche est en marche mais peut-être votre obsession d'être négatif et de croire que notre pays n' a pas de capacité d'innovation je vous invite à lire cette information: Le centre Boeing Research & Technology Europe a mené des tests sur un planeur motorisé l’engin a volé en croisière à 3300 pieds pendant 20 minutes en étant propulsé uniquement grâce à une pile à combustible. L’autre géant de l’aéronautique Airbus a procédé à des essais en vol, en collaboration avec le Centre Aérospatial Allemand (DLR) et Michelin, sur un A320 muni d’un système d’alimentation électrique de secours constitué d’une pile à combustible. Des essais menés dans les années 2007/2008. Une de nos plus grandes entreprises est en pointe sur la pile à combustible, croyez vous que nos motoristes dorment sur des techniques du passé?
Depuis il y a eu des avancées non négligeables mais aussi sur d'autres moyens techniques mais aussi de type d'aéronefs pour diminuer la pollution de l'aérien . Pour ce qui de comprendre il est vrai que ma formation ne me permet d'avoir votre compétence non pas en R&D mais en bla-bla. Seriez vous de ces citoyens aigris certainement vieux avant l'âge qui ne croient pas dans les capacités de notre pays. Quelle tristesse et je comprends pourquoi notre pays regarde dans le rétro et jamais dans son avenir qui pourtant est prometteur grace à nos capacités innovantes qui n'ont nullement besoin d'être liées à un parti politique mais seulement à l'envie de créer de regarder demain et non comme vous hier. Bonne soirée souriez l'avenir est en marche pour notre planète. Un peu d'humour, si je peux me permettre un conseil attention à l'ulcère ou à moindre les brûlures gastriques.
a écrit le 02/06/2017 à 7:58 :
Tout ce qu'a soit disant mis en place Moi Président ,l'accord de Paris à grand frais pour les contribuables Français, s'effondre à peine disparut de la scène public beau bilan...il restera les taxes diverses et variées imaginées par les écologistes et qui seront sans doute amplifiées par Mr Hulot!
Réponse de le 02/06/2017 à 17:12 :
Vous avez mal lu l'actualité - les autres grandes parties prenantes à l'Accord de Paris restent dedans, et cela les encourage même à prolonger.
Hollande n'est pas responsable de l'élection de Trump - ce sont des gens comme vous qui passent leur temps à dénigrer sans rien proposer de concret, des populistes simplistes qui votent pour les extrêmes qui ont conduit à l'élection de Trump;
a écrit le 02/06/2017 à 7:55 :
macron ! macron... N'est-ce pas justement le président du pays le plus pollué d'Europe ? Le pays qui laisse déverser impunément et depuis des années des boues rouges toxiques dans une zone protégée méditerranéenne ? Le pays le plus atomisé du monde (juste après... les usa, tiens, tiens...) avec plus d'une centaine de sites atomiques (dont des centrales vieillissantes) dont la carte correspond en tous points à celle des plus fortes concentrations de cancers ? N'est-ce pas aussi le président du pays qui, seul en Europe, autorise encore des épandages de produits toxico-chimiques par voie aérienne, notamment sur les vignes ? Le pays qui exporte en Afrique des produits toxico-chimiques interdits partout ailleurs, pour l'agriculture ? Et qui permet encore à ses paysans d'utiliser des produits chimiques et toxiques interdits dans tous les pays civilisés ? De quoi se mêle macron alors qu'il ferait mieux de balayer devant sa porte ? Mais, comme ses prédécesseurs, macron est passé maître dans l'art du faire du vent. Et de faire beaucoup de bruit (pour rien) dès lors qu'il ne faut surtout pas s'occuper des nombreux problèmes de son propre (enfin... "propre", c'est une façon de parler...) pays. Champion du discours creux et de la phrase qui ne veut rien dire et n'engage sur rien, macron occupe l'espace médiatique tant qu'il peut. Il occupe aussi le populo avec des tas de fadaises... ce qui lui permet, encore une fois, de ne rien faire pour redresser son pays... si tant est que cela soit faisable, en tout cas. N'est-ce pas cela aussi de la pollution... médiatique et intellectuelle ?
Réponse de le 02/06/2017 à 17:10 :
Le sujet est le réchauffement climatique.
La France n'est pas le pays le plus pollué d'Europe, c'est totalement faux. Allez en pologne et en Allemagne, avec leurs centrales à charbon,, c'est pas brillant.
L'atome, on ne peut pas l'aimer, mais c'est lui qui permet à la France d'être meilleur que la moyenne en termes d'émission de CO2;
Vous mettez en cause les produits chimiques pour l'agriculture, mais c'est bien la difficulté - les engrais et pesticides permettent de meilleurs rendements, et donc moins de terre à cultiver et de consommation d'énergie... Alors, oui, tout n'est pas parfait, il faut trouver un équilibre entre toutes les contraintes, et Macron n'a pas pu en 3 semaines changer la donne dans notre pays.
a écrit le 02/06/2017 à 7:50 :
Si Macron est moins MOU que Hollande ce sera déja un point positif pour lui , peut-etre un des rares !
a écrit le 02/06/2017 à 6:44 :
Il a de la chance Trump il a eu droit à une réaction ultra rapide ! Les Français auraient apprécié en avoir une aussi rapide en ce qui concerne les promesses de moralisation mises à mal par les affaires des Ferrand , Sarnez , Abril etc ..Et les journalistes qui nous vantaient dernièrement la vigoureuse poignée de main à Trump pour appuyer un vibrant argumentaire pour cette Cop 21 , que Holand n'a pas su finaliser , démontrent une fois de plus leur pouvoir de manipulation de l'information !!
Réponse de le 02/06/2017 à 7:43 :
Qu'est-ce que Ferrand et les autres viennent faire dans cette histoire ? Il s'agit de l'avenir de la planète et donc de l'humanité, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué. C'est quand même plus important que la ridicule polémique Ferrand, dont les médias se servent pour éviter de parler des vrais problèmes.
Réponse de le 02/06/2017 à 7:55 :
Quelle hauteur d'esprit !
Réponse de le 02/06/2017 à 10:30 :
Chacun voir midi à sa porte.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :