Paradis fiscaux : les géants américains détiennent 2.100 milliards de dollars

 |   |  265  mots
Les deux ONG appellent le Congrès américain à prendre des mesures fortes pour empêcher les entreprises d'utiliser des paradis fiscaux à l'étranger, ce qui permettrait de rendre le système fiscal plus juste, de réduire le déficit et d'améliorer le fonctionnement des marchés.
Les deux ONG appellent le Congrès américain à "prendre des mesures fortes pour empêcher les entreprises d'utiliser des paradis fiscaux à l'étranger, ce qui permettrait de rendre le système fiscal plus juste, de réduire le déficit et d'améliorer le fonctionnement des marchés". (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon deux ONG américaines, les 500 sociétés américaines qui détiennent le plus d'argent dans les paradis fiscaux devraient 620 milliards de dollars au fisc américain si elles rapatriaient leurs avoirs. Apple, General Electric et Microsoft constituent le trio de tête des groupes qui en profitent le plus.

Alors que la guerre contre les paradis fiscaux a passé un cap en Europe avec le scandale "Luxleaks", les plus grandes américaines entreprises y détiennent des sommes mirobolantes en 2014.  C'est du moins ce qui ressort d'un rapport publié mardi 6 octobre par deux ONG, le Center for Tax Justice et l'U.S. Public Interest Research Group Education Fund. Ainsi, pas moins de 1.400 milliards de dollars sont aux mains d'un groupe de 30 sociétés.

     | DIAPORAMA Les champions américains de l'exil fiscal

Si l'on élargit aux 500 plus grandes entreprises américaines, celles-ci détenaient en 2014 plus de 2.100 milliards de dollars (1.868 milliards d'euros) de bénéfices accumulés à l'étranger afin d'éviter de payer des impôts aux Etats-Unis, au grand dam du président américain Barack Obama, selon l'étude. Une somme qui a doublé par rapport à 2008, rappellent-elles.  Et si elles rapatriaient cet argent, elles devraient environ 600 milliards de dollars au fisc américain, estiment les deux ONG.

     | Lire Evasion fiscale : la France se dit prête à siffler "la fin de la récréation"

Apple en tête

Apple serait la société qui place le plus d'argent dans les centres financiers offshore  avec 181 milliards de dollars. Et si ses avoirs étaient rapatriés aux Etats-Unis, la firme de Cupertino devrait payer 59,2 milliards au fisc.

General Electric (119 milliards de dollars) et Microsoft avec 108 milliards de dollars complètent le podium. Pfizer, 4e de la liste, détient quant à lui 74 milliards de dollars dans les paradis fiscaux.

>> Aller plus loin L'OCDE lance le combat contre l'évasion fiscale internationale

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :