Pétrole russe : Le Maire veut arrêter les importations européennes mais la mesure pourrait prendre des mois

"Il est plus que jamais nécessaire" de cesser les importations européennes de pétrole russe, a répété mardi sur Europe 1 Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, qui "espère" convaincre les Européens "dans les semaines qui viennent" et ainsi arrêter de financer la guerre de Vladimir Poutine en Ukraine. Mais selon plusieurs sources européennes, un éventuel arrêt des importations d'or noir en provenance de Russie pourrait prendre "des mois". Depuis le début de la guerre en Ukraine fin février, le Kremlin a engrangé 27,3 milliards de dollars avec les achats de pétrole, gaz et charbon de l'UE, selon Velina Tchakarova, directrice de l'Institut autrichien pour l'Europe et la politique de sécurité (AIES).
Bruno Le Maire espère convaincre les Européens, dans les semaines qui viennent, qu'il faut arrêter d'importer du pétrole de Russie, a-t-il souligné mardi.
Bruno Le Maire "espère" convaincre les Européens, "dans les semaines qui viennent, qu'il faut arrêter d'importer du pétrole de Russie", a-t-il souligné mardi. (Crédits : Reuters)

La nouvelle offensive menée par l'armée hier depuis hier dans le Donbass va-t-elle faire infléchir les chancelleries occidentales au sujet d'un potentiel embargo sur le pétrole russe ? Alors que pour le moment, aucune mesure de restriction n'a été actée sur les importations européennes de l'or noir produit par Moscou, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire semble infléchir sa position. "Il est plus que jamais nécessaire" de cesser les importations européennes de pétrole russe, a répété mardi sur Europe 1 Bruno Le Maire.

"Nous avons toujours dit que nous voulions un embargo sur le charbon, c'est fait, et un embargo sur le pétrole russe", a fait valoir le ministre de l'Economie et des Finances. "Quand vous voyez ce qui se passe dans le Donbass (...) je suis convaincu que la réalité de la situation en Ukraine fera bouger les lignes. Si on est attachés comme nous à la liberté et à la protection du peuple ukrainien, il faut aller au bout de son raisonnement et ne pas financer la guerre" en achetant du pétrole à la Russie, a-t-il déclaré.

27 milliards de dollars d'hydrocarbures achetés par l'Europe à la Russie

Mais depuis le début de la guerre en Ukraine fin février, le Kremlin a engrangé 27,3 milliards de dollars avec les achats de pétrole, gaz et charbon de l'UE, selon Velina Tchakarova, directrice de l'Institut autrichien pour l'Europe et la politique de sécurité (AIES).

Bruno Le Maire "espère" convaincre les Européens, "dans les semaines qui viennent, qu'il faut arrêter d'importer du pétrole de Russie", a-t-il souligné mardi. "Arrêter l'importation de pétrole de Russie, c'est faire mal au financement de la guerre en Ukraine", a-t-il poursuivi. "Quelle est la première source de devises depuis plusieurs années pour le pouvoir de Vladimir Poutine? Ça n'est pas le gaz, c'est le pétrole", a assuré le ministre. Reste que l'Europe est toujours largement dépendante au pétrole russe.

Un calendrier différencié

Le chercheur, Francis Perrin, directeur de recherche à l'IRIS (Paris) et chercheur associé au Policy Center for the New South (Rabat), rappelle les équilibres énergétiques entre ces deux puissances.

"L'Union européenne (UE) n'est pas une zone importante de production d'énergies fossiles. En 2020-2021, 45% de ses importations de gaz, 47% de celles de charbon, et de 25% à 30% de celles de pétrole venaient de Russie. C'est pourquoi les dirigeants européens ne sont pas désireux d'imposer un embargo à effet immédiat ou à très court terme sur ces importations car il n'y aurait pas de solution de remplacement", estimait-il dans les colonnes de La Tribune.

"D'où la décision prise par l'UE d'agir sur deux temporalités différentes. En un an, on va réduire significativement nos importations de gaz russe sans les supprimer, et sur cinq ans, le but est de se passer complètement du pétrole et du gaz russes.

Des mois pour couper les robinets

Un éventuel arrêt des importations d'or noir en provenance de Russie pourrait prendre "des mois", ont ainsi averti vendredi plusieurs sources européennes. "L'adoption de mesures sur le pétrole impose de déboucler les contrats existants, de trouver des alternatives et d'éviter leur contournement. Cela ne va pas se faire du jour au lendemain. Il faudra au moins plusieurs mois", a expliqué un responsable européen impliqué dans les discussions.

Les Occidentaux doivent faire un véritable choix politique face à la Russie qui ne sera pas sans conséquences d'autant plus que les stocks stratégiques pétroliers des pays de l'OCDE sont tombés à leur plus bas niveau depuis 2018. Ils représentent 91 jours de consommation.

L'UE a décidé le 8 avril de cesser ses achats de charbon à la Russie, un embargo qui entrera en vigueur début août, 120 jours après la publication du nouveau paquet de sanctions au journal officiel de l'UE.

La semaine dernière l'UE disait réfléchir plus sérieusement à des sanctions sur le pétrole russe. La présidente de la Commission européenne a ajouté qu'elle développait des "mécanismes intelligents" pour que le pétrole soit également inclus dans les nouvelles sanctions. "Poutine ne devrait pas pouvoir percevoir sur d'autres marchés des prix encore plus élevés pour des réserves qui seraient normalement destinées à l'UE", a déclaré Ursula von der Leyen. "La priorité est de réduire les revenus de Poutine", a-t-elle ajouté.

La Russie se tourne vers d'autres importateurs

Vladimir Poutine répond en indiquant réfléchir vers qui réorienter ses exportations. "On va partir du principe qu'à l'avenir les livraisons vers l'Ouest vont baisser », a déclaré la semaine dernière le président russe. Il faut donc "réorienter nos exportations vers les marchés au Sud et à l'Est qui croissent rapidement", a-t-il exposé jeudi 14 avril, lors d'une réunion gouvernementale consacrée au secteur de l'énergie dans le contexte des sanctions internationales.

« Des opportunités, des options et des occasions alternatives s'ouvrent à nous. En ce qui concerne le pétrole, le gaz et le charbon russe, nous allons pouvoir augmenter leur consommation sur le marché intérieur (...) et accroître la livraison de ressources énergétiques aux autres régions du monde qui en ont vraiment besoin », avait déjà déclaré la veille Vladimir Poutine.

A LIRE AUSSI | "Pour la Russie se tourner vers l'Asie est devenu primordial pour sa liberté de manœuvre" (Jacques Sapir)

Le président russe considère que les discours européens "déstabilisent le marché et font monter les prix". Il se veut néanmoins confiant : "Cela crée bien entendu des difficultés pour nous, mais nous avons les ressources et les opportunités pour trouver rapidement des solutions alternatives", a-t-il affirmé. Mais pour plusieurs experts, à l'instar de Françis Perrin, "la Russie ne doit pas trop se faire d'illusion sur la possibilité de remplacer ses exportations vers l'Europe par la Chine et l'Inde", expliquait-il à La Tribune.

Le mois dernier, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) estimait que les sanctions contre la Russie pourraient provoquer un « choc » de l'offre pétrolière mondiale. Or les pays de l'OCDE craignent une flambée des cours du brut, alors que l'inflation atteint déjà des niveaux inédits depuis des décennies.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 19/04/2022 à 19:22
Signaler
Voilà l'exemple même de l'immobilisme de ce quinquennat comme c'est frappant le chemin est long jusqu'à abilène

à écrit le 19/04/2022 à 16:29
Signaler
Ce pauvre Le Maire n’a pas encore réalisé qu’en Europe on ne peut rien faire sans l’aval des Allemands !! Et là, pour le pétrole et le gaz Russe c’est mal parti pour un arrêt total des livraisons….

à écrit le 19/04/2022 à 12:19
Signaler
Encore quelques jours pour se débarrasser de M.Lemaire, qui aura été le pire Ministre de l’Economie depuis Jacques Coeur!: à son actif, une dette phénoménale, et surtout une série de mesures quia conforté les français dans leurs attentes déraisonnab...

le 19/04/2022 à 12:43
Signaler
encore quelques jours pour se debarraser du clan le pen avant mises en examen et prison pour : fraude fiscale -père-, detournement de fonds publics, fraudes aux assistants parlementaires -fille on ne veut pas d une dynatie hereditaire -le parti- en ...

à écrit le 19/04/2022 à 11:26
Signaler
5 ans de plus des même clowns ?

à écrit le 19/04/2022 à 11:20
Signaler
nos cher politicien un peu demeuré critique le pouvoir russe mais rien sur l'arabie saoudite qui au yemen fait la meme chose ou le Qatar qui est le fer de lance pour imposer la charia dans le monde

à écrit le 19/04/2022 à 11:19
Signaler
il est malade ce type.......quand il aura les gilets jaunes puissance 100, il va faire quoi? il va demander a la BCE d'imprimer de l'argent quoi qu'il en coute pour financer tout ca? il a appris a analyser les pbs ou, ce guignol?

le 19/04/2022 à 12:30
Signaler
les gilets jaunes puissance 100? : des alcoloos, casos sur les ronds points..pathétique ils feraient mieux d aller taffer pour trouver de la tune au lieu de glander et attendre que ca tombe du ciel...quand on voit les bouchons sur l a 6 direction bo...

le 19/04/2022 à 12:33
Signaler
faut savoir ce qu l on veut et faire des choix..ou on coupe les vivres de Poutine ou le modèle démocratique n a aucune credibilité car soutien des dictatures... 4-5% d inflation c est toujours plus supportable que 17-20% en Russie...et puis ca remet...

le 19/04/2022 à 12:37
Signaler
Pourquoi ? on devrait laisser faire selon vous les agressions militaires des russes ou azerbaidjan c'est-à-dire opposant de petites démocraties désarmées face à des États autoritaires surpuissants? quelle democratie pourrait se permettre cela, quelle...

le 19/04/2022 à 13:17
Signaler
Moi, j'aime bien les Gilets Jaunes...tant qu'ils ne sont pas assez stupide pour voter FN.🤣

le 19/04/2022 à 15:23
Signaler
@ ? Ça sent à plein nez le même individu derrière ces pseudos de circonstance et qu'elle synchronisation de temps et après ,le même évoque des manipulations russes genre troll ,ah,ah : Réponse de gesabelle le 19/04/2022 à 12:30 Réponse de j...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.