Rapport Mueller : face au Congrès, le procureur souligne qu'il n'a pas disculpé Trump

 |   |  470  mots
Le procureur Robert Mueller
Le procureur Robert Mueller (Crédits : LEAH MILLIS)
L'ancien procureur spécial Robert Mueller a défendu mercredi devant le Congrès américain la probité de son enquête sur l'ingérence de la Russie dans l'élection présidentielle de 2016 et réaffirmé qu'il n'avait pas innocenté Donald Trump de l'accusation d'entrave à la justice.

Si François de Rugy s'estime "blanchit" dans l'affaire dite "des homards", ce n'est pas forcément le cas de Donald Trump. Pour cause, l'ancien procureur spécial Robert Mueller a défendu mercredi 24 juillet devant le Congrès américain la probité de son enquête sur l'ingérence de la Russie dans l'élection présidentielle de 2016. Il a ainsi réaffirmé qu'il n'avait pas innocenté Donald Trump de l'accusation d'entrave à la justice, qu'il ne l'avait pas "totalement disculpé",

L'ancien directeur du FBI a enquêté pendant 22 mois sur le rôle de la Russie pendant la campagne présidentielle et les soupçons d'entente entre Moscou et l'équipe de Donald Trump. Il a rendu son rapport en mars dernier mais les démocrates, majoritaires depuis janvier à la Chambre des représentants, ont insisté pour l'auditionner. Robert Mueller a commencé à témoigner devant la commission des Affaires judiciaires à 08h30. Il sera ensuite interrogé par la commission du Renseignement.

Ces auditions sont retransmises en direct à la télévision. Les démocrates espèrent que ces dépositions susciteront un soutien dans l'opinion publique américaine qui leur permettrait de mener à bien leurs propres enquêtes sur d'éventuels comportements délictueux du président. Ils sont cependant divisés sur l'opportunité d'engager une procédure de destitution contre Donald Trump.

Trump dénonce "une chasse aux sorcières"

Ce dernier a déclaré à l'issue de l'audition de l'ex-procureur spécial Robert Mueller devant le Congrès, ce mercredi, qu'il s'agissait d'une journée positive pour le Parti républicain et le président américain a de nouveau décrit l'enquête russe comme un "canular" et une "chasse aux sorcières"S'exprimant devant les journalistes au moment de quitter la Maison-Blanche pour se rendre en Virginie mercredi, Donald Trump a déclaré que la prestation de Mueller devant le Congrès n'avait pas été bonne et que cela nuirait aux démocrates dans la course à l'élection présidentielle de 2020.

"Nous avons eu une excellente journée, le Parti républicain, notre pays. Il n'y avait aucune défense possible pour ce que Robert Mueller essayait de défendre", a dit le président américain. Donald Trump a qualifié cette journée de "dévastatrice" pour les démocrates. "Cela leur fait beaucoup de mal en vue de 2020", a-t-il souligné.

Le locataire de la Maison blanche a dit estimer qu'il ne pourrait pas être inculpé une fois ses fonctions terminées car il n'a rien fait de mal, en dépit des déclarations de Mueller selon lesquelles Trump pourrait en réalité faire l'objet de poursuites judiciaires après avoir quitté la Maison blanche. "Tout cela a été très mauvais pour notre pays", a déclaré Trump, qui s'en est pris aux journalistes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2019 à 11:14 :
"Trump dénonce "une chasse aux sorcières""

Oui oui bien sûr même si faites par Riri, Fifi et Loulou... ^^

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :