Rapport Mueller : première demande de destitution de Donald Trump

 |   |  443  mots
(Crédits : LUCAS JACKSON)
La sénatrice américaine Elizabeth Warren a estimé que le Congrès devait entamer le processus de destitution de Donald Trump, à la lumière des conclusions du rapport du procureur spécial Robert Mueller sur le rôle de la Russie dans la présidentielle américaine de 2016.

La sénatrice américaine Elizabeth Warren, qui brigue l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2020, a estimé vendredi que le Congrès devait entamer le processus de destitution de Donald Trump, à la lumière des conclusions du rapport du procureur spécial Robert Mueller sur le rôle de la Russie dans la présidentielle américaine de 2016, dont une version expurgée a été rendue publique jeudi. Ce rapport de 448 pages détaille clairement les moyens employés par Donald Trump pour tenter d'entraver l'enquête fédérale. Si le texte ne conclut pas que le président américain a commis un crime d'obstruction, il ne l'en exonère pas davantage. Et Mueller note que le Congrès a l'autorité nécessaire pour étudier si Trump a ou non violé la loi.

"La gravité des méfaits constatés exige que les représentants élus des deux partis mettent de côté les considérations politiques et assument leurs responsabilités constitutionnelles", a-t-elle écrit sur Twitter. "Cela signifie que la Chambre des représentants doit entamer les procédures de destitution à l'encontre du président des Etats-Unis".

"Un tort conséquent et durable à notre pays"

Alors que le Parti démocrate se divise sur la manière d'utiliser ce rapport Mueller contre Donald Trump, Elizabeth Warren est la première des principaux candidats à l'investiture démocrate pour 2020 à réclamer la destitution du président, au lendemain de la publication du rapport.

Pour Elizabeth Warren, "ignorer les efforts répétés d'un président pour entraver une enquête sur son propre comportement déloyal causerait un tort conséquent et durable à notre pays."

La cote de popularité de Trump chute

 Ce rapport a fait chuter la cote de popularité de Donald Trump. Selon un sondage Reuters/Ipsos rendu public vendredi, celle-ci a perdu 3 points après la publication du rapport Mueller. Selon le sondage réalisé de jeudi après-midi à vendredi matin, 37% des sondés approuvent l'action de Donald Trump à la Maison blanche, contre 40% lors d'une enquête analogue réalisée le 15 avril.

Il s'agit de la cote la plus basse atteinte par Donald Trump depuis le début de l'année.

Joe Biden va se présenter à l'investiture démocrate pour la présidentielle 2020

 Par ailleurs, Joe Biden, 76 ans, compte officialiser mercredi prochain dans une vidéo sa candidature à l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2020, rapporte vendredi le magazine The Atlantic, qui cite des sources proches de conseillers de l'ancien vice-président américain de Barack Obama. Si cette annonce, largement attendue, se concrétise, les candidats à l'investiture démocrate seront désormais 19.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2019 à 9:33 :
Oh qu'il est beau son doigt à celui-là ! D'ailleurs s'il ne l'était pas pourquoi autant de flash, caméras, appareils photos et micros sur lui hein ?

Mais bon les enfants contents c'est l'essentiel.
a écrit le 21/04/2019 à 11:45 :
C'est de l'infox. Le rapport Mueller a été publié, il ne contient pas d' accusation contre Trump. les journalistes français serait bien inspirés de le lire. La paresse n'est pas une excuse.
Réponse de le 21/04/2019 à 15:29 :
Je l'ai téléchargé et partiellement lu (c'est un peu long). Et les conclusions sont sans équivoque : il a profité de l'action des Russes mais si son comportement n'est pas criminel, il n'est pas tout blanc. Se croyant en tort, il a fait tout ce qu'il a pu pour stopper l'enquête. Si elle a aboutie c'est uniquement parce que les personnes en charge n'ont pas cédé à sa pression. Si vous braquez une banque et réparez sans rien ça n'est pas pour autant que vous êtes innocent...
Si mueller ne l'a pas inculpé c'est uniquement parce qu'il y a une règle depuis le Watergate qui dit que c'est de la responsabilité du congrès de décider de la suite à donner.
a écrit le 20/04/2019 à 17:44 :
Je ne savais pas que la tribune était un média politique . Je n ai pas besoin de vos commentaires sur ce qui se passe aux USA . Merci de quitter ma page d'accueil Google .
Réponse de le 21/04/2019 à 9:49 :
Vous disposez des outils necessaires au sein de votre machine pour ne plus etre importune par google, sans MAJ. C'est simple.
a écrit le 20/04/2019 à 17:37 :
Je me demande si les médias étrangers retranscrivent toutes les bêtises proférées par nos politiques.. Si c'est le cas, l'impact énergétique doit être terrible et très mauvais pour la planète..
a écrit le 20/04/2019 à 12:06 :
Il aura beau dire que les médias sont méchants, c'est bien lui qui disait qu'Hillary devait aller en prison pour une petite affaire d'emails. Les populistes vont hurler à l'acharnement judiciaire, mais comme dit la sagesse populaire, qui sème le vent récolte la tempête.
Réponse de le 20/04/2019 à 15:00 :
Populiste ? Quel rapport ? Il y a un rapport, il est dédouané et résultat ... il est ... condamné quand même !!! Hummm je vois pas trop le poulisme la dedans mais bon vous n'aimez pas Trump (c'est votre droit) mais heureusement que ce n'est pas aussi simple.
Réponse de le 21/04/2019 à 0:15 :
@ jc

Le rapport ne le dédouane en rien :

Sur le sujet de la conspiration, Mueller conclue en l’insuffisance de preuves pour le condamner au pénal. Mais détaille un comportement totalement indigne de la fonction.

Et sur le sujet de l’obstruction à la justice, Mueller conclue que c’est au congrès de juger, mais détaille un dossier de preuves accablantes, directement utilisable pour une condamnation.

Enfin, un séjour en prison attend de toute favorise Trump dès sa sortie de la Maison Blanche pour une affaire de fraude au financement de campagne électorale, pour laquelle il est un « unindicted co-conspirator ».
Réponse de le 22/04/2019 à 10:52 :
"Mueller conclue en l’insuffisance de preuves pour le condamner au pénal" donc ... ? Ca veut dire quoi "insuffisance de preuves" ?

Je ne vois toujours pas le rapport avec le populisme ?

Il n'est pas condamné et en effet le congret peut donner des suites, pour le moment il est donc sorti de cette affaire ! Il faudrait un jour arrêter le délire parce que ça devient un peu pitoyable que le programme démocrate soit uniquement de demander la destitution, il ferait mieux de faire campagne parce que Trump risque bien de gagner !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :