Trump envisage d'exclure des sociétés chinoises de Wall Street

 |   |  277  mots
Le mécanisme précis permettant d'exclure les sociétés visées des marchés boursiers n'est pas encore déterminé.
Le mécanisme précis permettant d'exclure les sociétés visées des marchés boursiers n'est pas encore déterminé. (Crédits : Reuters)
Cette exclusion s'inscrirait dans une démarche plus large visant à limiter les investissements financiers américains en Chine.

L'administration américaine étudie la possibilité d'obliger des entreprises chinoises cotées sur des marchés boursiers aux Etats-Unis à s'en retirer, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier, une mesure qui marquerait une nouvelle escalade dans les tensions commerciales entre Washington et Pékin.

Lire aussi : Guerre commerciale : Washington exige "des progrès" dans les négociations avec Pékin

Cette exclusion de sociétés chinoises de Wall Street s'inscrirait dans une démarche plus large visant à limiter les investissements financiers américains en Chine, a expliqué la source, confirmant une information de Bloomberg.

Impact sur les marchés

La nouvelle pesait sur la tendance à Wall Street et parmi les grandes entreprises chinoises cotées sur les marchés américains, Alibaba, JD.com, Pinduoduo et Baidu perdaient entre 3,8% et 6,4% vers 16h55 GMT.

Le plus important fonds indiciel (ETF) permettant de suivre les actions chinoises, l'iShares China Large-Cap ETF perdait plus de 1% vers 16h55 GMT; au même moment, l'indice Dow Jones du marché new-yorkais abandonnait 0,38%, le Standard & Poor's 500 0,71% et le Nasdaq Composite 1%.

Sur le marché des devises, le yuan, la monnaie chinoise, cédait 0,4% face au dollar, non loin de son plus bas niveau depuis trois semaines.

Reprise des discussions commerciales le mois prochain

Le mécanisme précis permettant d'exclure les sociétés visées des marchés boursiers n'est pas encore déterminé et tout projet devrait obtenir l'aval du président Donald Trump, qui a donné son feu vert à la réflexion en cours, a rapporté Bloomberg en citant une personne proche des discussions.

Les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine doivent reprendre le mois prochain à Washington.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2019 à 11:34 :
Oui mais que se passera t-il si en réponse les chinois vendent toutes les actions qu'elles possèdent dans des entreprises américaines?
nos entreprises ne peuvent plus etre coté en bourse aux USA, Alors pourquoi investir dans des entreprises américaines
a écrit le 30/09/2019 à 18:45 :
Ca devient franchement grotesque, cette alternance entre les bonnes et les mauvaises nouvelles sur l'avancement des discussions, la semaine dernière Trump nous annonçait que les discussions étaient en bonne voie. Plus d'un an que ce petit jeu dure, je te mets une claque puis je te serre la main et je t'en remets une...
a écrit le 30/09/2019 à 14:31 :
Les investisseurs américains peuvent très bien investir à la bourse de Shangaî plutôt que NY. Le contrôle des flux financiers n'existe plus depuis longtemps aux USA.

D'autre part, quand une entreprise quitte NY, elle cesse d'être sous le contrôle de la SEC et échappe au regard des autorités US. Garder un œil sur ses ennemis est pourtant vital.

Ce nouveau projet oukaze de Trump n'a pas de sens dans une économie où la finance est mondialisée et où les capitaux voyagent sans entrave.
Le jeu se joue à deux Inversement, et les chinois peuvent limiter les rachat de dette US (et ils ont plus de contrôle sur leurs financiers que Trump n'en a sur les siens).

Premier effet kiss cool, la monnaie chinoise baisse encore face au dollar et sape la compétitivité des entreprises US sur le marché chinois.
a écrit le 30/09/2019 à 12:57 :
les chinois sont de doute facon en train de mettre dehors tout le monde, avec leur joint ventures detenuees a 51%
pour eviter que les yanks financent il suffit de leur dire que les gens cupides pedront leur argent avec uncle chang, et que personne ne va les aider
ca sera plus efficace
Réponse de le 01/10/2019 à 11:30 :
Ces joints ventures ont toujours existé. Ce n'est pas très équitable mais cela n'empêche pas les investisseurs étrangers de créer des entreprises en Chine. Le marché chinois est tellement important que tout le monde veut en bénéficier, même dans de mauvaises conditions
a écrit le 30/09/2019 à 12:16 :
A chaque fois que l'on a une annonce commerciale agressive de Trump c'est la finance chinoise qui baisse, à chaque fois que cela vient de la Chine c'est la finance mondiale, pas difficile de voir qui dépend de qui.

Les chinois, empire communiste qu'ils disaient, se sont fait complètement avaler par le fric...

Le pays qui surpassera les états unis sera celui qui arrivera à imposer de nouvelles règles économiques et sociales mais comme toutes les classes dirigeants du monde sont aliénés par leur pognon... Ils sont forts ces américains !
Réponse de le 30/09/2019 à 17:10 :
Non, ils ne se font pas complètement avaler par le fric. Par exemple pour abaisser les prix de l' immobilier et la concentration des capitaux, il est maintenant interdit de posséder plus 2 biens immobilier à Shanghai.
Réponse de le 30/09/2019 à 17:12 :
Non, ils ne se font pas complètement avaler par le fric. Par exemple pour abaisser les prix de l' immobilier et la concentration des capitaux, il est maintenant interdit de posséder plus 2 biens immobilier à Shanghai.
Les américains n'auront pas le dernier mot.
Réponse de le 30/09/2019 à 17:36 :
"il est maintenant interdit de posséder plus 2 biens immobilier à Shanghai"

Même pour le millier de milliardaire qu'il y a dans ce pays ?

Non je ne le pense pas donc la Chine a bien la même maladie que nous, les américains ont déjà gagné.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :