Trump impose des sanctions économiques contre le Vénézuela

 |   |  504  mots
(Crédits : Carlos Barria)
Les Etats-Unis ont instauré jeudi de nouvelles sanctions contre le Venezuela, visant notamment ses exportations d'or, a annoncé le conseiller de la présidence à la Sécurité nationale, John Bolton.

La Maison Blanche a imposé jeudi de nouvelles "dures" sanctions contre le Venezuela, accusé de faire partie, avec Cuba et le Nicaragua, d'une "troïka de la tyrannie" en Amérique latine.

Le secteur de l'or dans le viseur des Américains

Ces sanctions visent notamment le secteur de l'or, et les mesures punitives contre La Havane sont également renforcées, a annoncé John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale du président américain Donald Trump, selon le texte d'un discours prononcé à Miami. Il s'en est pris à "ce triangle de la terreur qui va de La Havane à Caracas et à Managua" et à ses trois "tyrans qui pensent être des hommes forts et des révolutionnaires" mais qui ne sont en fait que "des figures clownesques et pitoyables".

"La troïka de la tyrannie sur ce continent ne durera pas éternellement. Comme tous les régimes et les idéologies oppressifs, elle est vouée à disparaître", a-t-il insisté, conseillant aux dirigeants vénézuélien Nicolas Maduro, cubain Miguel Diaz-Canel et nicaraguayen Daniel Ortega de "craindre le pouvoir vertueux" de leurs peuples.

Soutien aux combattants de la liberté

"Le président, et toute son administration, vont soutenir les combattants de la liberté", a lancé John Bolton depuis la Freedom Tower de Miami, où, a-t-il rappelé, résident de nombreux dissidents cubains et d'autres régimes d'Amérique latine. Pour combattre les trois régimes accusés de "provoquer d'immenses souffrances humaines" et "une énorme instabilité régionale", et pour "défendre l'Etat de droit, la liberté et la dignité humaine minimale", le gouvernement américain se dit déterminé à continuer d'utiliser l'arme des sanctions. Après avoir déjà ciblé 70 personnes ou entités au Venezuela, dont le président Maduro et son épouse, Donald Trump "a signé un décret présidentiel pour imposer de nouvelles dures sanctions" contre ce pays, a expliqué John Bolton.

"Les nouvelles sanctions viseront les réseaux qui interviennent dans les secteurs économiques vénézuéliens corrompus" et notamment, dans l'immédiat, dans le secteur de l'or, a-t-il détaillé. Aucun Américain ne pourra plus faire affaire avec le Venezuela dans ce secteur, "utilisé par le régime pour financer ses activités illégales, remplir ses coffres et soutenir des groupes criminels", d'après le conseiller de la Maison Blanche.

Des sanctions plus dures contre Cuba

Comme Nicolas Maduro a, selon Washington, recours aux "mêmes tactiques oppressives utilisées par Cuba depuis des décennies", et que "la dictature cubaine permet au régime vénézuélien de mettre en oeuvre sa répression", John Bolton a fait savoir que les sanctions contre La Havane allaient également être durcies.

"Aujourd'hui, le département d'Etat a ajouté plus d'une vingtaine d'entités qui appartiennent à l'armée ou aux services de renseignement cubains, ou sont contrôlées par eux, à la liste des entités qui n'ont pas le droit de faire de transactions financières avec des Américains", a-t-il expliqué.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2018 à 23:48 :
C'est vrai que les USA n'ont pas besoin d'or, ils ont les réseves de pas mal de pays et n'ont jamais voul leur rendre. Mais un jour où l'autre, ils devront, face à la grande demande d'or, casser la tirelire. Mais il faudra l'accord de la Fed. Alors c'est pas gagné. Voilà comment on crée la pénurie, pour faire monter artificiellement les prix. Trump a du investir avant son annonce. Facile de "jouer" en bourse quand on est initié.
a écrit le 02/11/2018 à 15:19 :
Ah Maduro n'a pas du payer sa cotisation à GS ce mois ci...
a écrit le 02/11/2018 à 12:07 :
Cuba, une dictature gauchiste, Iran des fanatiques musulmans, les dictateurs sud américains, un mal nécessaire contre tous ces révolutionnaires rouges en guenille, la droite, les blancs chrétiens , c'est bien, le reste c'est pas bien donc il faut les éradiquer.
Les immigrés sont forcément et toujours une menace.

La réflexion de moumoute blonde en matière de politique étrangère semble s'être arrêté quelque part dans le début des années 80, ce qui est fort avancé pour lui dont la puberté semble encore inachevée.
a écrit le 02/11/2018 à 11:32 :
On sent la crainte de perte de leadership des usa, une sorte de cri primal qui nous dit, je perds pieds...
a écrit le 02/11/2018 à 11:17 :
Je pense que c'est une excellente idée de Trumps, comme cela les vénézuéliens vont aller aux Etats-Unis pour demander l'asile.
Trumps va les recevoir volontiers sauf s'ils passent par le Mexique..
a écrit le 02/11/2018 à 11:15 :
Je pense que c'est une excellente idée de Trumps, comme cela les vénézuéliens vont aller aux Etats-Unis pour demander l'asile.
Trumps va les recevoir volontiers sauf s'ils passent par le Mexique..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :