Ukraine : « Sur le plan militaire et économique (...) nous serons sans faiblesse » face à la Russie, (Emmanuel Macron)

« Nous avons tout fait pour l'éviter », a déclaré le chef de l'Etat qui a convoqué le Conseil de défense, quelques heures après le déclenchement des hostilités par la Russie en Ukraine. La France compte encore 600 ressortissants en Ukraine.
Le Conseil de défense, convoqué en urgence dans le bunker réservé aux situations de crise situé sous l'Elysée, a réuni pendant une heure et demie les principaux membres du gouvernement jeudi.
Le Conseil de défense, convoqué en urgence dans le bunker réservé aux situations de crise situé sous l'Elysée, a réuni pendant une heure et demie les principaux membres du gouvernement jeudi. (Crédits : SARAH MEYSSONNIER)

Alors que les combats sont en train de s'intensifier en Ukraine, suite à l'invasion de la Russie annoncée tôt dans la matinée par Vladimir Poutine, Emmanuel Macron a pris la parole vers 14 heures depuis le palais de l'Elysée. Le chef de l'Etat a exhorté Moscou à mettre "immédiatement fin à ses opérations militaires" en Ukraine Et de "souhaite(r) un sommet de l'Otan au plus vite, en concertation avec nos partenaires et alliés."

« Il (le Président Poutine) a décidé de porter l'atteinte la plus grave à la paix, à la stabilité dans notre Europe depuis des décennies (...) aux cotés des alliés, des partenaires européens, nous avons tout fait pour l'éviter (...) Les sanctions portées à la Russie seront à la hauteur de l'agression dont elle se rend coupable », a déclaré Emmanuel Macron.

Cette aggravation de la crise intervient après des semaines de mobilisation d'Emmanuel Macron pour tenter une solution diplomatique, notamment avec une visite à Moscou, où il a rencontré pendant plus de cinq heures Vladimir Poutine, et à Kiev.

Le Conseil de défense, convoqué en urgence dans le bunker réservé aux situations de crise situé sous l'Elysée, a réuni pendant une heure et demie les principaux membres du gouvernement - le Premier Ministre Jean Castex et les ministres Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Bruno le Maire (Economie), Florence Parly (Armées) et Gérald Darmanin (Intérieur), ainsi que des conseillers diplomatiques et de sécurité.

Le président français a étudié des mesures d'aides l'Ukraine, avec "une message de soutien très ferme" à ce pays, a ajouté l'Elysée, en préparant les rendez-vous internationaux prévus dans la journée - le G7 en visioconférence à 15 heures, le conseil européen à 20 heures.

"Désinformation" et "guerre totale"

La France s'efforce aussi de recueillir des informations sur le terrain grâce à sa vingtaine d'observateurs français dans le cadre de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), "car il y a énormément de désinformation".

Paris s'emploie par ailleurs à aider ses ressortissants sur place, dont plus de 500 sont déjà revenus selon le Quai d'Orsay mais avec environ 600 encore sur place.

"La France est solidaire de l'Ukraine. Elle se tient aux côtés des Ukrainiens et agit avec ses partenaires et alliés pour que cesse la guerre", avait-il ajouté.

A 8 heures, il a appelé le président ukrainien Volodymyr Zelensky pour l'assurer du "soutien et la solidarité de la France". Kiev affirme qu'une "invasion de grande ampleur" est en cours.

Alors que la France préside le conseil de l'UE au premier semestre, le chef de l'Etat a également multiplié les échanges avec les autres dirigeants européens, comme l'Allemand Olaf Scholz, et l'Américain Joe Biden.

Emmanuel Macron va "s'adresser à la nation prochainement", a aussi annoncé l'Elysée dans un tweet. Ce tweet est accompagné d'une courte vidéo du début du Conseil de défense où le chef de l'Etat fançais explique que le président ukrainien Volodymyr Zelensky lui a "décrit une situation de guerre totale" et annonce vouloir "planifier l'ensemble des actions de court terme à prendre en propre et les initiatives à prendre au niveau européen et international".

Quelles réactions de l'Otan ?

La réponse des 29 Etats membres de l'Otan (Organisation du traité de l'Atlantique Nord) ne sera pas militaire. "L'Otan n'a pas de troupes en Ukraine et n'a aucun plan et aucune intention de déployer des troupes dans ce pays", a aussi affirmé Jens Stoltenberg jeudi à l'issue d'une réunion d'urgence des ambassadeurs des pays de l'Alliance.

"Nous avons convoqué un sommet en visioconférence demain (vendredi) pour analyser la marche à suivre et nous avons activé les plans de défense afin de pouvoir déployer la capacité de la force de réaction là où ce sera nécessaire", a-t-il expliqué.

"Nous avons augmenté notre présence dans l'est de l'Europe depuis des semaines. Nous avons des milliers de soldats et nous allons envoyer encore plus de forces dans les jours à venir", a-t-il précisé.

Jens Stoltenberg a toutefois évoqué "l'envoi d'éléments" de la Force de réaction de l'Otan. Elle compte 40.000 soldats et est dotée d'une force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation (VJTF) composée de 8.000 militaires, dont 7.000 Français, avec une composante aérienne placée actuellement sous commandement français.

"Ce déploiement est destiné à prévenir une attaque. La mission de l'Otan est défensive et nous avertissons que toute attaque contre un allié sera considérée comme une attaque contre tous", a-t-il rappelé.

(Avec AFP)

Lire aussi 7 mnUkraine : après le Donbass, les forces russes font une percée dans la région de Kiev, l'Otan ne déploiera pas de troupes

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 30
à écrit le 17/03/2022 à 5:18
Signaler
L Europe à peur de la Russie à cause du programme de désarmement que nous avons effectué depuis qq décennies. Par contre la Russie là augmenter. Nous restons petit à côté d'eux. Pour la famine dans le monde, nous pourrions repartir la nourriture à...

à écrit le 17/03/2022 à 5:14
Signaler
L Europe à peur de la Russie à cause du programme de désarmement que nous avons effectué depuis qq décennies. Par contre la Russie là augmenter. Nous restons petit à côté d eux. Pour la famine dans le monde, nous pourrions repartir la nourriture à...

à écrit le 26/02/2022 à 17:00
Signaler
Bonjour, Certe notre armée est faible militairement, mais nous ne devons pas crains la Russie, car nous ne sommes pas seuls...

à écrit le 25/02/2022 à 19:04
Signaler
C'est un guignol lui et tous les membres de son gouvernement. Comment voulez vous qu'il puisse influencer Poutine. Aucun Français sain d'esprit ne peut avoir confiance en lui. Dégage !!!

à écrit le 25/02/2022 à 7:17
Signaler
" ...Qui remplit son cerveau de vent n'y saurait plus mettre autre chose. " ..... (proverbe français )

à écrit le 25/02/2022 à 7:00
Signaler
Il est bouché a ce point pour ne pas comprendre que ses fanfaronnades ne sont pas crédibles une seconde et que pas grand monde ne lui accorde un quelquonque crédit ! ?

à écrit le 25/02/2022 à 1:54
Signaler
Petit coq.

à écrit le 24/02/2022 à 23:08
Signaler
Les sanctions économiques ou la réponse des lâches pendant que des ukrainiens crèvent sous les bombardements du tsar russe... Sur le plan militaire la France n'est pas capable de se défendre avec des troupes localisées principalement en Afrique....

le 25/02/2022 à 7:01
Signaler
....et , en grand stratège vous préconisez ?

à écrit le 24/02/2022 à 21:28
Signaler
Méfions-nous surtout des cyber-attaques en répliques à des sanctions jugées inacceptables par Poutine.

le 25/02/2022 à 7:03
Signaler
....la sécurité des réseaux est a ce point vulnérable ? Il faut embaucher des hackers pour régler tout ça !!!

à écrit le 24/02/2022 à 20:00
Signaler
Bonjour, Notre pays n'a plus la conscription depuis longtemps... Nos armée sont faible et peut nombreuses... Nous équipements sont peux nombreux et dans l'ensemble vieux... Mr Macron , vous n'être nullement crédible , il les y a bien longtemps que...

à écrit le 24/02/2022 à 19:52
Signaler
Il faut espérer que les européens feront une étude d'impact sérieuse concernant la riposte économique contre la Russie. En 2014, il y a eu riposte. Résultat, la Russie exporte des produits alimentaires au lieu de les importer. Et même ils sont devenu...

à écrit le 24/02/2022 à 19:38
Signaler
Bonjour, Bien soyons honnêtes, l'Ukraine ne fait pas partie de l'OTAN et nullement de l'Union européenne.. Certe nous devons les armée , leur livrer les armes pour de défendre , mais nous ne pouvons entré en guerre contre la Russie.. Nous ne somm...

à écrit le 24/02/2022 à 19:29
Signaler
On est comme l ukraine, on a un comique à la tête du pays....

à écrit le 24/02/2022 à 19:26
Signaler
Ah ? Il a causé à la télé à 13h Macron ? Il ratisse bien le candidat non déclaré... ça en devient comique. Le 13h c'est pas la même clientèle que le 20h.. attention faut pas confondre ! Il y a quantité de conflits armés actuellement en cours, des sév...

à écrit le 24/02/2022 à 18:39
Signaler
"A 8 heures, il a appelé le président ukrainien Volodymyr Zelensky pour l'assurer du "soutien et la solidarité de la France". Ce qui lui fait une belle jambe.

le 24/02/2022 à 20:18
Signaler
Exacte, mais ils ne faut pas le dire...

à écrit le 24/02/2022 à 18:02
Signaler
Dans le pays des Play mobiles, comme partout d'ailleurs, quand ça gagne c'est "je", quand ça perd c'est "nous".

à écrit le 24/02/2022 à 17:20
Signaler
" Les sanctions portées à la Russie seront à la hauteur de l'agression dont elle se rend coupable », a déclaré Emmanuel Macron." Article du dessus : "Après les sanctions occidentales adoptées qui avaient suivi l'annexion de la Crimée en 2014, la...

à écrit le 24/02/2022 à 16:58
Signaler
Quel intérêt de communiquer à ce stade? Et qui peut croire aux « menaces » des européens. Un peu de distance ne nuirait pas pour la prochaine phase de discussions dans trois jours, le temps pour les russes de détruire le potentiel militaire de l’Ukra...

à écrit le 24/02/2022 à 16:56
Signaler
Quel intérêt de communiquer à ce stade? Et qui peut croire aux « menaces » des européens. Un peu de distance ne nuirait pas pour la prochaine phase de discussions dans trois jours, le temps pour les russes de détruire le potentiel militaire de l’Ukra...

à écrit le 24/02/2022 à 16:53
Signaler
Les médias en France ont traité le dossier Ukrainien avec une légèreté pour ne pas dire plus sans jamais tenir compte de la responsabilité US des 5 milliards reconnus par Victoria Nuland, (Vice Secrétaire d'État US en charge de l'Europe lors de Ma...

à écrit le 24/02/2022 à 16:35
Signaler
Voila c'est fait ! l'Europe ne protège ni des crises financière, ni de la corruption , ni des divisions sociale, ni de la pauvreté, ni du terrorisme, ni de la concurrence mondiale, ni des crises sanitaire et maintenant elle ne garantie même pas la p...

à écrit le 24/02/2022 à 16:20
Signaler
Soyons positifs, l'Allemagne qui nous emmerde depuis des années va boire le bouillon en l'absence du gaz russe

à écrit le 24/02/2022 à 16:03
Signaler
La marionnette de Schwab est cette fois démentie par les allemands! Alors qu'en conseil de Défense, Emmanuel Macron évoque "une situation de guerre totale", et à la télévision suggère même l'hypothèse d'une réponse y compris "militaire" (ve...

à écrit le 24/02/2022 à 15:22
Signaler
Nous, occidentaux, n’avons nous pas aussi une part de responsabilité dans la situation actuelle, en ayant soutenu par divers moyens les forces d’opposition à l’origine du coup d’Etat de 2014 contre le gouvernement pro-russe démocratiquement élu?

à écrit le 24/02/2022 à 15:22
Signaler
Pourquoi ne rompons-nous pas nos relations diplomatiques avec la Russie ? Ce serait un signal sans ambiguïté que nous ne tolérons pas l'agression d'un pays par un autre sous le seul prétexte qu'il ne se soumet pas au diktat de renoncer à sa souverain...

à écrit le 24/02/2022 à 15:14
Signaler
Macron nous rejoue le même sketch que pour son covid sous supervision McKinsey, nous allons convoquer le conseil de défense en oblitérant sous supervision us... Mdr...

à écrit le 24/02/2022 à 15:14
Signaler
Poutine doit trembler ... Franchement, que va annoncer Macron ? que les poubelles ne seront plus ramassees devant l ambassade de russie ? L armee francaise n est pas capable de se mesurer a la russie. pour fournir des armes il est trop tard (les ukra...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.