Zuckerberg répond à Trump sur Facebook : "Musulmans, vous serez toujours les bienvenus"

 |   |  327  mots
(Crédits : Reuters)
Le fondateur de Facebook, qui vient de donner la quasi totalité de ses parts dans le réseau social à un fonds de charité, a étrillé Donald Trump, le candidat à la primaire républicaine, en écrivant dans sa page aux musulmans américains et du monde entier que le réseau social se battra pour protéger leurs droits.

Mark Zuckerberg comme d'autres patrons de la Silicon Valley est en colère. Après les propos du candidat en tête à la primaire républicaine, Donald Trump, appelant à fermer les frontières des Etats-Unis aux musulmans, le patron de Facebook a publié un message sur sa page personnelle sur le réseau social, destiné aux musulmans « américains et du monde entier ».

« Vous serez toujours les bienvenus »

Dans ce texte, disponible ici, le fondateur de Facebook exprime sa compassion pour les amalgames dont les musulmans pourraient faire l'objet suite aux récentes attaques terroristes commises par l'Etat islamique au Proche-Orient, à Paris, en Tunisie et aux Etats-Unis. « Après les attentats de Paris et les propos abjects de cette semaine, je peux m'imaginer la peur que peuvent ressentir les musulmans, d'être persécutés pour des actes commis par d'autres. En tant que juif, mes parents m'ont toujours appris à  combattre les persécutions quelle que soit la communauté qu'elles visent. Si vous êtes musulman et inscrit sur Facebook, je veux que vous sachiez que vous serez toujours les bienvenus ici et que nous nous battrons pour protéger vos droits et créer un environnement de paix et de sécurité pour vous », écrit Mark Zuckerbeger.

Cette déclaration intervient alors que les propos de Donald Trump ont provoqué un tollé cette semaine dans le monde entier. Au lendemain du discours d'Obama sur la lutte contre le terrorisme et le danger de l'amalgame et de la désunion, le milliardaire candidat à la présidence des Etats-Unis, bien placé pour remporter l'investiture des Républicains, a proposé mardi de ne plus accepter aucun musulman sur le territoire américain, en conséquence de la dernière tuerie de San Bernardino, vraisemblablement commise par un couple radicalisé qui se disait adepte de Daesh.

D'autres personnalités, comme Jeff Bezos, le patron d'Amazon, qui veut envoyer Trump dans l'espace, ont pris publiquement position contre les propos de Donald Trump.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2017 à 21:14 :
Comment randre durable son compte facebook
a écrit le 14/12/2015 à 22:26 :
qu il paye de simpots a la collectivite le puceau du net
a écrit le 14/12/2015 à 10:25 :
LES NATIONNALISTES DE TOUS PAYS UTILISSENT TOUJOURS LE MEME EPOUVENTAIL LA PEUR DE L AUTRE ALORS QUE LA MIXITE DES NATIONS DANS LE COMMERCE LES ECHANCHES DES CULTURES EST UN GAGE DE PAIX SOCIAL DANS LE MONDE? ILS SONT PRES A TOUS POUR ARRIVE AUX POUVOIR ET AMENENT SOUVENT LES GUERRES DANS LE MONDE? SEUL LA MISERE SOCIAL MONTE LES GENS LES UNS CONTRE LES AUTRES? MON IDOLOGIE ET PLUS LES RICHES PARTAGERONS LEURS RICHESSE MIEUX IRAS LE MONDE? LA SOLUTION N EST PAS RELIGIEUX MAIS P O L I T I Q U E???
a écrit le 12/12/2015 à 23:03 :
les musulmans ne sont pas les malvenus, tout comme ils ne sont pas les bienvenus. Droit à la différence, droit à l'indifférentiation? Dans quelle société vivons-nous? On ne peut pas nous lâcher avec la foi de tout un chacun, respectable, mais que l'on demande surtout à être strictement de l'intime?
a écrit le 12/12/2015 à 14:34 :
la France peut lui en livrer gratuitement quelques milliers pris sur ses stocks
a écrit le 12/12/2015 à 12:56 :
Tout le monde fait sa pub. A la veille de Noël les malins du web s'incrustent dans tout buzz pour faire la promotion de leur boîte commerciale. L'idée fait son effet puisque les attentats islamistes qui se dessinent dans le monde entier incitent les gens à commander sur internet. D'une façon ou d'une autre ces deux extrémités sont liées. Il y a une perte de clientèle face à ces propos pro-homosexuels ou pro-islamistes combatifs ou s'emparant de tout sujet mais elle reste encore faible. C'est ceux qui se font discrets qui en profitent comme Microsoft ou les chinois qui creusent leur sillon. C'est cependant un mauvais chemin car il préfigure une non-liberté généralisée car il y a un très petit fil entre les déclarations agressives et la censure des comptes des clients.Trump impose ses idées avec son argent et prend son risque mais l'on n'est pas obligés de voter pour lui, Facebook le fait aussi avec son argent mais sans risque car son réseau est devenu incontournable. Il faudra donc par exemple au moins que les recrutement ne soient plus liés à ces réseaux.
a écrit le 12/12/2015 à 10:34 :
Il faudrait qu'on nous lâche la grappe avec les Musulmans ! Trump dit ce qu'il veut, si ça dérange on n'écoute pas et surtout on ne vote pas pour lui. Facebook n'a surement pas de leçon à donner, pourquoi ils ne financent pas avec ces milliards des écoles, des infrastructures ... dans ces pays au lieu de juste faire une déclaration purement marketing !
Réponse de le 12/12/2015 à 12:04 :
Pas faux jc, d'autant plus que la grappe, ils se la font exploser !
Réponse de le 12/12/2015 à 12:43 :
Tout a fait d'accord avec vous JC
a écrit le 11/12/2015 à 19:08 :
Trump dans l'espace ? non, il y a suffisament de déchets dans l'espace !!
Réponse de le 12/12/2015 à 0:31 :
C'est juste, je propose l'empaillage, pièce de choix au musée du populisme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :