Et si on faisait une pause dans l'austérité ?

 |   |  388  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)


On sent que le camp des anti austérité en Europe et dans le monde gagne du terrain depuis quelques semaines. Surtout depuis que les indicateurs économiques qui se succèdent indiquent un risque grandissant de récession. L'élément nouveau, et l'Angleterre le dénonce, c'est que le FMI semble vouloir défendre cette voie. Marquer une pause de deux à trois ans sur la réduction des déficits. Une voie risquée...


OBSORNE CRITIQUE LE FMI

Pour le ministre Anglais des Finances, les pro relance ont gagné la bataille interne au sein du FMI et le Fonds va donc mettre la pression sur l'Allemagne et sur l'Angleterre pour qu'ils acceptent une pause dans l'austérité. L'idée est de permettre aux déficits publics de re déraper un peu pour que la croissance redémarre. Dangereux. Très dangereux. Mais on sent que le camp pro relance et anti austérité gagne du terrain dans tous les pays.

LA PAUSE APRES LA BAISSE

Les indices boursiers ont rebondi ce matin en Asie. Après la petite panique des derniers jours, l'ambiance est à la consolidation. Les investisseurs vont chercher à se rassurer après les frayeurs de la semaine.

LE YUAN PROGRESSE

La pression à la hausse sur la monnaie chinoise continue. Et la Chine va permettre, en élargissant les bandes de fluctuation, à sa monnaie de continuer à s'apprécier et de jouer, à long terme, un véritable rôle de monnaie de réserve international. Normal puisque le pays à décidé de jouer la carte de la consommation intérieur plus que celle des exportations.

L'ITALIE NE S'EN SORT PAS

On pensait que l'élection du président Italien était réglé et qu'il y avait un consensus sur Franco Marini, ancien président du Sénat. Mais finalement tout a explosé et il n'y a pas eu d'accord malgré deux tours. Si les Italiens n'arrivent même pas à choisir un président, on se demande comment ils vont former un gouvernement. Mais l'Italie fonctionne finalement mieux sans gouvernement politique.

MAJORITE EN ALLEMAGNE

Au Parlement pour l'aide en faveur de Chypre. Un sujet pourtant difficile mais, comme à l'habitude, après des négociations tendues et difficiles, c'est toujours le consensus qui finit par l'emporter. Le consensus, le maître mot du succès du...


Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :