Législatives 2017 : Marine Le Pen sera candidate à Hénin-Beaumont

 |   |  484  mots
Marine Le Pen (Front national) a annoncé sa candidature dans le fief frontiste d'Hénin-Beaumont pour les législatives.
Marine Le Pen (Front national) a annoncé sa candidature dans le fief frontiste d'Hénin-Beaumont pour les législatives. (Crédits : POOL)
Cette fois-ci sera-t-elle la bonne pour Marine Le Pen ? La présidente du FN a annoncé sa candidature pour les législatives, dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. En 2012, elle y avait été battue par le socialiste Philippe Kemel avec 200 voix d'écart.

Malgré sa défaite au second tour de la présidentielle, Marine Le Pen sera présente aux législatives, les 11 et 18 juin prochains. La présidente du Front national a annoncé, jeudi 18 mai, sa candidature dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais.

Elle, qui est pourtant contestée en interne depuis l'élection d'Emmanuel Macron, s'interroge désormais sur la façon d'incarner le rôle de "chef de l'opposition", qu'elle revendique.

"Je n'imaginais pas ne pas être à la tête de mes troupes dans une bataille que je considère comme fondamentale", a-t-elle déclaré. "Je n'ai pas particulièrement hésité".

Des alliances possibles pour les législatives ?

A Hénin-Beaumont, ville dont Steeve Briois, le vice-président du parti frontiste est maire, les chances de victoire sont réelles pour Marine Le Pen. En effet, au second tour de la présidentielle, Marine Le Pen avait recueilli 58,17% des voix dans cette circonscription.

Plus largement, lors des législatives de 2007 déjà, elle avait été la seule candidate du FN à qualifier son parti au second tour, avec 41,65% des voix dans la 14e circonscription du Pas-de-Calais.

En 2012 cependant, Marine Le Pen était passée à côté de la victoire dans son fief d'Hénin-Beaumont à cause de 200 voix d'écart, plaçant le socialiste Philippe Kemel en tête des résultats.

Concernant les alliances politiques, la candidate FN ne semble pas s'entendre avec Nicolas Dupont-Aignan, le dirigeant souverainiste de Debout la France avec lequel un accord avait été établi lors du second tour de la présidentielle. Si celui-ci a réfuté l'accord pour ce nouveau scrutin, Marine Le Pen a,elle , nié toute rupture: des accords "au cas par cas" pour le second tour des législatives pourraient être conclus selon elle. Elle a également ajouté concernant Les Républicains:

La candidate FN reconnaît sa défaite à la présidentielle

L'heure est à la "modernisation du parti", a expliqué Marine Le Pen sur le plateau de TF1. Avant de remarquer la nécessité de "remettre en forme [le] mouvement pour qu'il puisse accueillir les 11 millions de Français" ayant voté pour elle au second tour de la présidentielle.

D'autre part, la candidate perdante a reconnu avoir "raté" le débat de l'entre-deux-tours face à Emmanuel macron. "Quand on est candidate, on est responsable", a-t-elle ajouté.

Marine Le Pen a ensuite supposé que "le sujet de l'euro [avait] inquiété considérablement les Français et même de manière presque irrationnelle". Et de préciser: "Nous allons devoir en tenir compte".

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2017 à 11:49 :
"..de manière presque irrationnelle".
Elle est bien bonne!
Au contraire, l'inquiétude des français est tout à fait rationnelle: sur ce débat on a bien compris que son programme était du bricolage approximatif dangereux.

La preuve: maintenant elle retourne sa veste et Philippot va devoir manger son chapeau
Réponse de le 19/05/2017 à 17:24 :
Elle est super nulle mais 10 mln de Français ont voté pour elle: c'est désespérant.
Cordialement
a écrit le 19/05/2017 à 10:31 :
Par son comportement elle s'est mise en faute vis à vis du parlement européen. La moitié de son indemnité de base et la totalité de ses indemnité de frais lui sont retirés chaque mois, en attendant la levée de son immunité parlementaire, ce qui ne devrait pas tarder.
La vache à lait bruxelloise, qui l'a généreusement nourrie depuis 2004, devient moins attractive.

D'autre part, la législation va lui interdire de cumuler les mandats et comme pour beaucoup d'autres élus il faut faire des choix financièrement pénalisants (si monsieur Phillipe n'avait pas été sauvé par Macron, ses indemnités cumulées auraient été divisées par 3).
Pour Mme Lepen, un mandat de député à l'AN est le meilleur refuge. Le mieux payé, le mieux défrayé, et il y a une immunité parlementaire à la clef.
a écrit le 19/05/2017 à 10:08 :
Le sujet de l'europe inquiète forcément son électorat puisqu'il n'y a même pas deux ans elle préconisait la sortie de l'ue et dorénavant elle veut juste changer la monnaie, ce qui disons le est totalement sans intérêt.

Le problème que ne voient pas le pen et les autres politiciens professionnels de tous partis c'est que les gens qui votent pour eux sont bien plus évolués qu'eux.

Les gens votent par défaut ce qui fait que leurs votes, que les médias de masse à la pensée binaire fustigent parce que difficile à comprendre avec deux neurones, sont pour des raisons bien plus complexes que les sondages et autres statistiques aux questions pré-déterminées voudraient nous le faire croire.

Depuis le temps qu'on se coltine des partis politiques pitoyables aux représentants désastreux, depuis le temps qu'on nous impose le mal contre le pire il a bien fallu nuancer, il a bien fallu s'adapter à ce placébo démocratique.
Réponse de le 19/05/2017 à 12:04 :
@Pas le choix: elle a probablement fait preuve de népotisme, mais pas d'enrichissement personnel. Comment résoudre le problème du népotisme, qui affecte tout le monde et pas seulement Le Pen, car il est bien évident qu'on ne s'entoure pas d'ennemis ? Peut-être que les parlements devraient avoir des fonctionnaires pour effectuer cette tâche, en leur faisant signer des accords de confidentialité et avec de fortes pénalités en cas de manquement à la parole (signature) donnée :-)
Réponse de le 19/05/2017 à 13:31 :
"Comment résoudre le problème du népotisme, qui affecte tout le monde et pas seulement Le Pen, car il est bien évident qu'on ne s'entoure pas d'ennemis ?"

En supprimant les partis politiques professionnels cela devrait le réduire drastiquement déjà dans un premier temps.

"Peut-être que les parlements devraient avoir des fonctionnaires pour effectuer cette tâche, en leur faisant signer des accords de confidentialité et avec de fortes pénalités en cas de manquement à la parole (signature) donnée"

En effet les contrôleurs manquent cruellement en la matière mais d'une façon général les contrôleurs qui contrôlent les puissants privés ou publics manquent également cruellement et de plus en plus, politique d'austérité oblige, on vire les fonctionnaires et bien entendu lesp ostes de contrôleurs sont ceux qui sautent les premiers.

Autrefois en France nous avions un régime spécial concernant l'importation des organismes vivants animaux et végétaux imposant une obligation de mise en quarantaine obligatoire avec des contrôles réguliers qui faisait qu'avant les années 90 la france était devenu une véritable référence en matière de commerce de semences, les pays se ruant sur nos produits car sachant qu'ils étaient sains.

Depuis l'UE a anéanti ce mode de fonctionnement et nous nous retrouvons avec des parasites et autres insectes importés de chine via les containers qui sont en train de massacrer notre nature je pense immédiatement à la galle du châtaigniers qui a engendré une perte de 30% de production.

Aux états unis le châtaignier souche a tout simplement été éradiqué par ce fléau et pire la bactérie tueuse qui ravage la corse, le sud est de la france s'étendant irrémédiablement menace plus de la moitié de notre végétation. Alors on ne sait pas encore d'où elle vient mais si on avait conservé notre système de protection on ne la subirait pas de plein fouet.

"La bactérie tueuse d’oliviers s’étend aux îles Baléares"http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/02/08/la-bacterie-tueuse-d-oliviers-s-etend-aux-iles-baleares_5076366_3244.html

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :