Le Zapping des législatives

 |   |  130  mots
(Crédits : REUTERS/Christophe Archambault/Pool)
Nomination d'Edouard Philippe, annonce du gouvernement Macron... découvrez les moments forts de la campagne des législatives qui ont marqués cette semaine!

>> Papier mise en ligne le 18 mai 2017 à 15h | Mise à jour le 22 mai 2017 à 11h

---

QUELLES SONT LES NOUVELLES TÊTES (PEU CONNUES) DU GOUVERNEMENT

Nicolas Hulot, ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire
(Ushuaïa Nature 02 - Les trésors de l'océan (Palaos, 1998)

Gérard Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics

Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, chargé des relations avec le Parlement

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale

Fredérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur de la Recherche et de l'Innovation

Sylvie Goulard, ministre des Armées

 Élisabeth Borne, ministre des Transports

 Marlène Schiappa, chargée de l'égalité des femmes et des hommes

 Françoise Nyssen, ministre de la Culture

____________

 Made with We//cut : http://www.wellcut.tv/fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/06/2017 à 17:10 :
Je pensse qu'un seul mandat sufiré pour chaque élue.
a écrit le 19/05/2017 à 9:32 :
Peut être que quelqu'un pourra m'éclairer, Il a été annoncé:
- Que le cumule n'était plus possible (ex: Mr Le Drian doit choisir entre son mandat local ou son ministère;
- Pour les législatives ceux qui ne serait pas élu devrait démissionner de leur ministère.

Ma question est donc simple comment être élu au législative et pouvoir conserver son ministère? Vu ce qui est dit soit ils sont élus et doivent démissionner de leur ministère pour leur nouveau mandat soit être pas élu et devoir démissionner aussi... J'ai de plus en plus de mal à suivre ces gouvernants...
Réponse de le 22/05/2017 à 13:48 :
Un député ne peut pas être ministre, c'est son suppléant qui exerce les fonctions. Mais s'il a élu député et qu'il se fait virer de son poste de ministre, il peut redevenir député au bout d'un mois, sans avoir besoin d'attendre la prochaine élection législative.

On peut voir ministres qui se présentent aux législatives comme des gens qui ne mettent pas tous leurs oeufs dans le même panier et qui pensent probable que Macron se sépare d'eux avant la fin du quinquennat. Comme ce dernier ne cache pas son envie de virer les ministres qui ne (lui) conviennent pas, c'est plutôt logique.
a écrit le 18/05/2017 à 16:05 :
Les moments forts de la campagne ?

Vous avez raison un peu d'humour en ces périodes électorales durant lesquelles on sait que tout empirera au final comme d'habitude c'est toujours ça de prit.

Et pourquoi les médias ne parlent ils pas du FN qui on dirait ne veut surtout pas gagner ces législatives ?

Il est où le respect de l'électeur du front national par ce parti ? C'est comme chez les LR donc le militant n'est bon que pour se faire dépouiller ?

Vous êtes sûr que c'est une bonne chose d'avoir dé-diabolisé ce parti ? En tout cas bien pratique pour l'oligarchie de sorte de parasiter les voix de la contestation, bien joué. Les fachos idiots utiles du système mais comme moins idiots que ceux qui jouent avec parfois ils gagnent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :