Acier : Bruxelles annonce des mesures de rétorsion

 |   |  658  mots
Le plan européen prévoit également d'imposer des droits de douane allant de 10% à 50% sur des importations américaines supplémentaires représentant 3,6 milliards d'euros en mars 2021, voire plus tôt si l'OMC juge les décisions américaines illégales.
Le plan européen prévoit également d'imposer des droits de douane allant de 10% à 50% sur des importations américaines supplémentaires représentant 3,6 milliards d'euros en mars 2021, voire plus tôt si l'OMC juge les décisions américaines illégales. (Crédits : Reuters/Aaron Josefczyk)
La Commission européenne a annoncé mercredi que les nouveaux droits de douane sur une série d'importations américaines devraient s'appliquer à compter de début juillet. Parmi les produits américains visés figurent le jus d'orange, le bourbon, les jeans et les motos.

La riposte européenne passe à la vitesse supérieure. Après le dépôt de plainte contre l'Organisation mondiale du commerce (OMC), l'Union européenne a annoncé ce mercredi 6 juin qu'elle allait appliquer des mesures de rétorsion contre certains produits américains à partir du premier juillet. La commissaire européenne en charge du commerce Cecilia Malmström, a ainsi déclaré :

"C'est une réponse mesurée et proportionnée à la décision unilatérale et illégale prise par les États-Unis d'imposer des droits de douane sur les exportations européennes d'acier et d'aluminium. Nous regrettons que les États-Unis ne nous aient laissé d'autre choix que de protéger les intérêts de l'UE. "

cecilia malmstrom

[ La commissaire européenne en charge du commerce lors d'une conférence de presse le 7 mars dernier. Crédits : Eric Vidal/Reuters. ]

Taxes supplémentaires de 25%

Concrètement, la Commission européenne veut proposer aux Etats membres de l'Union européenne des taxes additionnelles à hauteur de 25% sur une liste de produits fabriqués aux Etats-Unis. Cette liste a été au préalable soumise à l'OMC en prévision de la décisions européenne. Les dommages causés par les mesures américaines sont évalués à 6,4 milliards d'euros d'exportations européennes. L'Union européenne veut donc rapidement appliquer des droits de rééquilibrage évalués à 2,8 milliards d'euros sur les produits américains. Le reste du rééquilibrage, estimé à 3,6 milliards d'euros, devait avoir lieu à partir de 2021, "ou plus tôt, en cas d'accord trouvé dans le cadre du règlement des différends de l'OMC", précise le communiqué de la Commission européenne. La hausse des droits de douane pour les produits importés des Etats-Unis illustre une volonté de l'Union européenne de renforcer son arsenal face à la montée en puissance du protectionnisme outre-Atlantique.

Un accord entre les membres de l'UE

Les Etats membres doivent désormais se mettre d'accord sur la liste de produits à taxer. Jusqu'à présent, l'Allemagne, qui avait beaucoup à perdre dans cette guerre commerciale, était plutôt réticente, mais elle a montré des signes d'ouverture.

"Nous avons reçu le plein soutien de tous les Etats membres sur les mesures qui sont aujourd'hui proposées", a d'ailleurs assuré mercredi le vice-président de l'exécutif européen, Jyrki Katainen.

Le dirigeant a rappelé que les Européens étaient prêts à entamer des discussions commerciales avec les Etats-Unis en vue d'abaisser les droits de douane sur les biens industriels, y compris les voitures, afin d'échapper aux taxes américaines. "Ils ont refusé cette offre, mais elle est toujours valide", a-t-il dit.

"Si les Américains veulent commencer à améliorer l'environnement commercial, ils trouveront toujours un ami de ce côté-ci de l'Atlantique", a-t-il ajouté.

> Lire aussi : Taxes sur l'acier et l'aluminium : la France passe à l'offensive

Le coût du protectionnisme américain pour l'UE

Les mesures de protection annoncées par les Etats-Unis en mars dernier pourraient avoir un impact économique encore difficile à chiffrer. Le Centre d'études prospectives et d'informations internationales (CEPII) a cependant procédé à des simulations dans le but de proposer des estimations de cet impact pour l'Union européenne :

"Si tous les exportateurs étaient concernés par les droits de douane américains sur l'aluminium et l'acier, l'UE serait la première touchée et verrait ses exportations d'acier à destination des États-Unis baisser de 47%, soit 3,4 milliards de dollars".

Un montant qui reste relativement modeste selon les économistes. A l'inverse, les mesures ciblant le commerce entre la Chine et les Etats-Unis pourraient "avoir des conséquences nettement plus lourdes, de l'ordre de 25 milliards de dollars pour chacun des deux pays", explique le CEPII. Les échanges commerciaux entre les deux puissances économiques pourraient considérablement diminuer dans les mois à venir.

__

 > LIRE AUSSI l'interview de Corinne Vadcar, analyste senior en commerce international à la CCI Paris Ile-de-France : "Avec Trump, le mercantilisme devient la règle au détriment du multilatéralisme"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/06/2018 à 10:11 :
Évidemment dans cette guerre commerciale "débile" que lance Trump, tous les peuples vont y perdre et les plus pauvres en premiers à la grande satisfaction des populistes et extrémistes qui se réjouissent par avance des Européennes à venir. Mais le résultat flagrant risque fort d'être en 2022 ?
a écrit le 08/06/2018 à 14:42 :
"«L'union européenne, une entreprise à décerveler les peuples»" http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/06/26/31002-20150626ARTFIG00300-herve-juvin-l-union-europeenne-une-entreprise-a-decerveler-les-peuples.php
a écrit le 08/06/2018 à 9:40 :
Et l' IRAN d' où doivent se replier 3 entreprise françaises majeures, PSA, RENAULT et TOTAL ...?
Bref : Macron n'a aucun projet pour les français, si ce n'est se soumettre à Bruxelles.
Il n'a aucune autre ligne à tenir.
Ses discours sont creux, démago et... populistes.
Et le problème reste l'U.E. : Quand les Français vont-ils enfin le comprendre ?
a écrit le 08/06/2018 à 8:41 :
"le jus d'orange, le bourbon, les jeans et les motos"

Trump tremble...

Vite un frexit.
Réponse de le 08/06/2018 à 14:35 :
Ben justement, c'est assez fin et assez bien vu de la parte de l'UE. Leur but est de taxer des produits qui soient plutôt produits par l'électorat de Trump (pour l’impacter lui) et qui ne pénalisent pas bcp les consommateurs européens. Qui plus est l'union essaie de rester dans la mesure car une escalade en mènerait à rien. Gardons aussi en tête que si Trump fait n'importe quoi, les Etats-Unis ne sont pas fondamentalement nos ennemis.

Ayant dit ça, maintenant, il faut que les Européens se montrent solidaires et unis pour que cette mesure rentre en vigueur dès le 1er juillet. L'Allemagne qui traîne des pieds n'a pas la bonne attitude. Ca ne va pas non plus d'avoir la commisaire européenne qui dit n'avoir "d'autre choix que de protéger les intérêts de l'UE. " alors que ce devrait être son travail de tous les jours. Bref, resserrons les rangs pour faire face.
a écrit le 08/06/2018 à 7:06 :
"Bruxelles annonce des mesures de rétorsion"
Remplacez Bruxelles par "Axe franco-allemand" et vous serez plus prés de la vérité!
a écrit le 08/06/2018 à 5:51 :
« Nous regrettons que les États-Unis ne nous aient laissé d'autre choix que de protéger les intérêts de l'UE. "

La commissaire européen’e n’aurait jamais protégéles intérêts de l’UE sinon...
a écrit le 07/06/2018 à 21:52 :
On ne peut être favorable à ces mesures, -cela créé de l'instabilité et un besoin de réponse- mais quelle va être la conséquence de ces mesures américaines pour nos entreprises européennes? Voilà ce que personne ne précise: d'un côté, des logistiques plus problématiques qu'il va falloir gérer, mais de l'autre une remontée des prix de l'acier aux USA, qui sera évidemment positive. Notons que MT a des usines aux USA (et donc en mesure probablement de produire in country), au Brésil (qui devait exporter aux USA? effet négatif), et bien sûr en Europe. Je crois que les perdants sont la Chine, le Japon, et le continent sud-américain (on aimerait en savoir d'avantage)..
a écrit le 07/06/2018 à 21:04 :
Ha, ha, ha, Trump tremble de peur ..........
Pauvre Europe, toujours égale à elle même !
Lorsque l’on voit la posture de l’Allemagne, tout est dit.
a écrit le 07/06/2018 à 19:12 :
Nous ne sommes même pas capable de faire en sorte que les GAFAM payent des impôts au niveau d'une PME.
a écrit le 07/06/2018 à 18:35 :
et pourquoi ne pas interdire les investissements américains (rachat d'entreprises) en Europe.
a écrit le 07/06/2018 à 18:23 :
C'est quoi ce commissaire en blouson de cuir ou simili ? C'est une bikeuse anti harley davidson? Elle se prend pour une rockeuse alors que c'est une bureaucrate soit son antinomie, ils sont schyzo ces commissaires.
a écrit le 07/06/2018 à 17:36 :
C'est bien plus des effets d'annonces pour les européistes de tout bord que de fait réel! L'administration hors sol qu'est l'UE de Bruxelles n'est qu'une créature US! MR Trump veut nous réveiller!
Réponse de le 07/06/2018 à 19:58 :
Et bien si l'UE est une créature US, pourquoi Trump voudrait-il nous réveiller? Un peu incohérent tout ça...
Réponse de le 08/06/2018 à 9:58 :
Mais, savez vous qu'il y a eu un changement d'administration aux USA?
Réponse de le 09/06/2018 à 9:50 :
@bah
Et donc? Pourquoi Trump irait chercher à affaiblir l'UE si elle est au service des USA? Il serait au service du peuple européen maintenant?
a écrit le 07/06/2018 à 17:08 :
Jus d'orange (Floride ?), bonne idée, depuis le 1er janvier, je me suis remis à en manger, des oranges, fini les bouteilles (en plastique depuis longtemps). Oranges de Tunisie, Égypte, Italie, ... d'origines proches de nous, vu qu'on en trouve, pas besoin de les faire venir de très loin.
Les tubes en acier spécial pour les tuyauteries de gaz de schiste, ils les surtaxent aussi ou sont "exemptés, cause nationale" ? Quand les autres font les choses mieux (ou très spécifique, "pointu") on les achète, nous faisons pareil de notre côté.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :