Bruno Le Maire veut que les géants américains du Net paient leurs impôts en Europe

 |   |  323  mots
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, a proposé lors des rencontres économique d'Aix-en-Provence, de faire payer aux GAFA, leurs impôts sur le continent.
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, a proposé lors des rencontres économique d'Aix-en-Provence, de faire payer aux GAFA, leurs impôts sur le continent. (Crédits : Charles Platiau / Reuters)
Lors des rencontres économiques d'Aix-en-Provence, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire a pressé l'Europe de "faire payer" aux géants américains du net (Google, Facebook, Amazon), leurs impôts sur le continent européen.

Pour le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, il est temps que l'Europe défende ses intérêts. Lors des rencontres économiques d'Aix-en-Provence, le membre du gouvernement a rappelé, avant d'être applaudi, la nécessité, pour les GAFA de payer leurs impôts sur le continent européen :

"Je reviens du G20 de Hambourg et je peux vous dire que l'époque actuelle n'est pas une époque pour les faibles (...) Quand vous êtes face à M. Poutine, face à M. Trump ou face à M. Erdogan, et bien, il temps que l'Europe se ressaisisse, qu'elle défende ses intérêts, qu'elle fasse payer à Google, Amazon et Facebook les impôts qu'[ils] doivent aux contribuables européens."

Google, dans le collimateur de Bercy

Grâce à une activité dématérialisée, les grands groupes Internet pour la plupart américains tels que Google, Apple, Facebook ou Amazon, effectuent de l'optimisation fiscale grâce à des montages financiers qui minimisent leurs impôts.

En France, Google est notamment dans le collimateur de Bercy depuis plusieurs années. Le mois dernier, le géant américain a marqué un point face au fisc : le rapporteur public du tribunal administratif de Paris a estimé qu'il ne devait subir aucun redressement fiscal sur le territoire français, sur un total de 1,115 milliard d'euros réclamé par l'administration fiscale. Le jugement de cette affaire devrait être rendu mi-juillet.

Dans la continuité du programme de Macron

"Imposer les grands groupes de l'Internet sur leur chiffre d'affaires réalisé" en France et "créer un marché unique du numérique en Europe" étaient deux mesures phares du programme pour le numérique d'Emmanuel Macron.

De son côté, le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, avait appelé, mi-mai les grandes plateformes de l'Internet à payer un impôt "juste et équilibré" en Europe afin de les mettre au même niveau que les acteurs nationaux.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2017 à 6:03 :
Depuis le temps, faut activer, prime day aujourd'hui, prime impôt ce soir !
a écrit le 10/07/2017 à 17:44 :
pathetique
ca rappelle THEVENOUD qui gesticulait a l'assemblee nationale contre les gafa, avant qu'on decouvre qu'a titre personnel, payer des impots, son loyer, ou son kine, c'etait pas trop son truc...........
au lieu de gerer la boutique, ils cherchent des vaches a traire, et vu qu'en local le nombre d'idiots volontaires diminue, ca leur pose pb.....
quant a la ' taxe sur le CA', ca s'appelle ' tva', et c'est rajoute au prix hors taxe.... a moins bienentendu q'en bon crabe administratif il confonde caht, cattc, marge brute, nette, ebitda, benefice avant impots, apres impots, avant repartition, apres repartition......
les francais ont un niveau en economie et en gestion qui est equivalent a celui en langues etrangeres, bien conforme a leurs resultats au pisa....
a écrit le 10/07/2017 à 14:11 :
Bruno Le Maire "veut" que les géants américains du net paient leurs impôts en Europe ...

Monsieur Bruno LEMAIRE, vous n'êtes plus en campagne électorale,

maintenant il faut utiliser le terme "le Ministre DECIDE", "le gouvernement DECIDE" de faire payer les impôts en France aux géants américains et d'autres pays du net

Il suffit d'une ordonnance prise dès le mois de juillet Monsieur Lemaire pour générer de la RICHESSE c'est plus noble,

une autre ordonnace noble, celle d'interdire l'optimisation fiscale des entreprises qui demandent à l'Etat des aides CICE CIR exo charges etc etc etc

c'est moins "casseur" que des ordonnances pour produire des pauvres et de la misère
Réponse de le 10/07/2017 à 18:35 :
M le Maire ne décide de rien, il n' a pas le pouvoir d' ou l' emploi de l' échappatoire, BLM veut!


Ils n' ont pas le pouvoir, pas davantage celui du contrôle des capitaux intra UE car c' est la commission européenne qui décide et commande via les GOPE, point.
https://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon
Réponse de le 11/07/2017 à 6:33 :
PLus facile a dire qu'a faire. Si la France pouvait DECIDER a se reformer, cela serait magnifique.
a écrit le 10/07/2017 à 14:03 :
Faites gaffe les gars vous allez finir par être obligés de faire payer aussi des impôts aux multinationales et actionnaires majoritaires européens parce que le service juridique des GAFA il doit bien le savoir tout cela donc si vous leur imposez des impôts ils rétorqueront immédiatement que ce serait bien que les entreprises européennes en payent aussi des impôts arrêtant l'évasion fiscale massive.

Donc c'est pas d'impôts du tout qui continuera d'être validé, voilà ma foi déjà du temps de gagner. On voit pourquoi il a été placé à ce poste lemaire tiens, c'est lui qui va nous faire le méchant flic, tout comme Philippe, face au bon flic macron.

Un café peut-être ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :