L'Union européenne s'accorde sur une réduction de 30% des émissions de C02 des camions

 |   |  521  mots
Les négociations commenceront en début d'année prochaine pour trouver un compromis avec le Parlement européen.
Les négociations commenceront en début d'année prochaine pour trouver un compromis avec le Parlement européen. (Crédits : Reuters)
Les ministres de l'Environnement de l'Union européenne se sont mis d'accord sur un objectif contraignant de réduction de 30% des émissions de dioxyde de carbone (CO²) des camions et des autocars d'ici à 2030 a annoncé, ce jeudi, la présidence autrichienne de l'Union européenne. Un réexamen de cet objectif sera possible en 2022. Les 28 Etats défendront cette baisse lors des négociations à venir avec le Parlement sur cette nouvelle législation.

Réunis pour un conseil des ministres de l'Environnement à Bruxelles, les ministres de l'Environnement de l'Union européenne (UE) se sont mis d'accord, ce jeudi, sur un objectif contraignants de réduction de 30% des émissions de dioxyde de carbone (CO²) issu des camions et des autocars neufs d'ici à 2030, a annoncé la présidence autrichienne de l'UE.

En plus de se fixer un objectif intermédiaire de 15% d'ici à 2025, les 28 Etats membres soutiennent également une clause de révision en 2022 qui prévoit la possibilité d'introduire de nouveaux objectifs pour 2035 et 2040"Le programme permettra d'économiser environ 54 millions de tonnes de CO2 entre 2020 et 2030. Cela correspond aux émissions annuelles totales de CO2 de la Suède", a souligné sur Twitter la ministre autrichienne de l'Environnement Elisabeth Köstinger.

Les camions responsables d'un quart des émissions de C02 de l'UE

Les ministres sont parvenus à un compromis en dépit de divergences entre des pays tels que la Suède, qui réclamaient une réduction plus importante, et d'autres comme l'Allemagne qui ont un important secteur automobile.Les négociations vont pouvoir commencer, en début d'année prochaine, pour trouver un compromis avec le Parlement européen qui, plus ambitieux, vise un objectif de 35% de réduction d'ici 2030.

Mi-novembre, les eurodéputés s'étaient prononcés à une courte majorité pour défendre des objectifs de réduction de 20% d'ici 2025 et de 35% d'ici 2030. C'est la première fois que l'UE va se doter de limites pour les émissions de CO2 des camions à la différence de pays comme les Etats-Unis, la Chine, le Japon et le Canada. Selon les données du Parlement européen, les camions représentent près du quart des émissions des Vingt-Huit qui trouve sa source dans l'activité de transports (les poids lourds ont été responsables en 2016 de 27% des émissions de CO2 du transport routier et de presque 5% de l'ensemble des émissions de gaz à effet de serre de l'Union européenne).

Les constructeurs européens évoquent de possibles destructions d'emplois

Pratiquer des coupes dans ce secteur, le seul dont les émissions continuent d'augmenter, doit aider en principe l'UE à atteindre son objectif d'une réduction des gaz à effet de serre d'au moins 40% d'ici 2030, par rapport aux niveaux de 1990, conformément à l'accord de Paris sur le climat L'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea) avait milité pour une réduction des émissions des poids lourds bien inférieure, de 7% d'ici 2025 et de 16% d'ici 2030.

Elle explique que les possibilités d'électrifier les camions sont bien moindres que pour les automobiles et que cela ne peut marcher que sur de courtes distances intra-citadines et non pas pour le transport routier proprement dit. MAN, filiale poids lourds de Volkswagen, a déjà fait savoir que les nouvelles normes d'émission de CO² coûteraient des dizaines de milliers d'emplois.

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/12/2018 à 10:01 :
20% des camions en Ireland et en Allemagne, truquent ou suppriment leurs système anti pollution ( La France ne doit pas faire exception).Et du coup , polluent 10 fois plus , rejetant particules fines etc...

Commençons par intensifier les contrôles ...
a écrit le 21/12/2018 à 19:39 :
Il faut des normes exigeantes, mais qui croit encore vraiment ces effets d'annonces répétés? ce qu'il faut c'est surtout donner les moyens d'y parvenir. Le développement du fret fluvial et ferroviaire me paraît indispensable pour une réponse efficace. Une Europe finançant massivement les grandes infrastructures de demain (réseaux électriques HT, production ENR, voies ferrées...) retrouverait un peu plus de crédits auprès des européens. L'Europe politique, elle, est malheureusement morte avec les élargissements successifs.
a écrit le 21/12/2018 à 15:26 :
30% : c’est au doigt mouillé ??? Le problème c’est que les objectifs définis par les politiques changent sans arrêt. Alors comment espérer qu’ils soient pris au sérieux !!!
a écrit le 21/12/2018 à 6:31 :
Il est possible de passer à l'hydrogène qui est de moins en moins coûteux et qui est avantagé par la hausse du prix du C02 et bénéficie d'aides. De même qu'ajouter du solaire aux camions ce qui réduit immédiatement 5 à 25% de consommation (particulièrement pour les camions frigorifiques qui sont de plus en plus fréquents). Voir eNow aux Etats-Unis par exemple. Et par ailleurs passer plus souvent par le fret rail et fluvial.
a écrit le 20/12/2018 à 23:07 :
Heureusement que les camions ne représentent pas 25% des émissions de l’ue Mais 25% des émissions du transport: les mots ont un sens. Ces articles sont ils relus?
a écrit le 20/12/2018 à 22:58 :
A quand le camion qui produit de l'essence?
a écrit le 20/12/2018 à 22:29 :
Une excellente mesure qui permettra à tous les anciens coureurs cyclistes de retrouver facilement un emploi..
a écrit le 20/12/2018 à 19:31 :
Ridicule mais bon elle a interdit des produits en plastique je pense que nous sommes tranquilles, dans les dix prochaines années elle ne fera rien d'autre.

L'UERSS ou l'empire prévu pour mille ans.

Vite un frexit.
a écrit le 20/12/2018 à 18:26 :
Manque total d'ambition cette europe, il aurai fallu mettre moins 70 ou 80%, on va pas sauver la planète avec de pareilles feignasses. Chez nous les lapins on a déjà fait les camions a émissions négatives, ils bougent pas de l'année et on plante des choux et des carottes dessus pour absorber le co2.
Rabbit Power.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :