La zone euro commence l'année avec un excédent commercial de 7,9 milliards d'euros

 |   |  165  mots
Entre janvier et décembre 2014, la zone euro a enregistré un excédent de 192,9 milliards d'euros, contre un excédent de 151,9 milliards un an plus tôt.
Entre janvier et décembre 2014, la zone euro a enregistré un excédent de 192,9 milliards d'euros, contre un excédent de 151,9 milliards un an plus tôt. (Crédits : reuters.com)
Un an plus tôt, en janvier 2014, l'excédent commercial enregistré était de 100 millions d'euros. Cet écart est surtout le fait de la baisse des importations, les exportations sont restées stables.

Pas de commune mesure avec les 100 millions enregistrés sur la même période il y a tout juste un an. La zone euro a enregistré en janvier un excédent commercial de 7,9 milliards d'euros, a indiqué mercredi l'office européen de statistiques Eurostat.

Si d'après les premières estimations les exportations de biens vers le reste du monde sont restées quasiment stables par rapport à janvier 2014 (148,8 milliards d'euros), s'établissant à 148,2 milliards d'euros, les importations ont quant à elles baissé de 6% sur un an, tombant à 140,3 milliards d'euros.

Un excédent commercial de 192,9 milliards d'euros en 2014

Revenant sur la période allant de janvier à décembre 2014, Eurostat indique néanmoins que les exportations vers le reste du monde ont atteint 1.943,5 milliards d'euros (soit une hausse de 2%), tandis que les importations sont restées quasiment stables à 1.750,6 milliards.

En conséquence, la zone euro a enregistré un excédent de 192,9 milliards d'euros sur cette période, contre un excédent de 151,9 milliards un an plus tôt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2015 à 12:14 :
ZONE EURO = ZONE ZERO CROISSANCE. Quelle est la définition pour croissance et emplois ? Pour la croissance, nous faisons moins que la moyenne, en quoi est-ce un modèle mondial ? Croissance publiée par la Banque Mondiale entre 1980 et 2013 (sauf 2012 Japon et USA) dans l’ex G7 : USA 91,1 Canada 83,2 RU 75,8 Japon 71,1 France 58,8 Allemagne réunifiée 58,7 Italie 43,7, Australie 109,65. La croissance de l’Europe à 5 grands pays est de 62,9 en moyenne, soit 50% de moins que les USA. Le rapport consommation des ménages en $ courants, en cumul sur la période divisé par le cumul de la consommation de l’administration donne les données suivantes : USA 1,16 RU 1,22 Canada 1,05 Japon 1,36 Allemagne 1,10 Australie 1,06 Italie 0,84 France 0,83… Le ratio consommation au PIB / (consommation+administration) donne : USA 53,7% Canada 51,2% RU 54,9% Allemagne 52,3% Australie 51,35% Japon 57,7% Italie 45,7% France 45,4%. Les pays qui briment le plus les ménages et font plus de dépenses administratives font moins de croissance, en tête l’anti modèle Français… La croissance de la population, les USA augmentent de 74,6% depuis 1960, 37,6% au Japon contre 25,7% pour l’Europe à 5… on nous sert le malthusianisme économique ! De la même manière le Mexique fait depuis 1980, 91,7% de croissance, la consommation/administration est de 1,17, le % de la consommation / (consommation + administration) = 53,91. Le Pérou fait 113,4% de croissance pour un rapport de 1,02 et 50,4%... Les pays qui font le plus de croissance favorisent la consommation des ménages au lieu de l’administration… Qu’est-ce qu’un modèle mondial alors que les pays du sud de l’Europe font des records d’exclusion chez les jeunes et refusent la croissance… Pour le qe, les américains l’ont mis en place en 2009… l’Europe c’est l’incurie institutionnelle. En France, l'Etat arrête la croissance par arrêté municipal...
Réponse de le 21/03/2015 à 14:24 :
C'est amusant de voir la zone euro parler de croissance, ce qu'elle ne connait pas... la France et l'Italie sont les boulets de l'ancien G7, qui font moins de croissance et plus de dépenses administratives... en France, l'Etat par circulaire administrative décrète la croissance, on rigole.
On inculpe les diplômés français qu'on traite de tanguys, seulement on voit le niveau: en France on est bons en descente, on n'est pas dans le maillot jaune de croissance! C'est la croissance rat! On fait des fonctionnaires, des conseils généreux, des pré-retraites.
a écrit le 18/03/2015 à 22:31 :
Et la France ?
a écrit le 18/03/2015 à 17:12 :
Avec un excédent de presque 200 milliards sur une année largement due aux excédents allemands et néerlandais, l'euro, notre monnaie n'est donc pas surévaluée....au contraire, notre monnaie est à la bonne parité par rapport au dollar $1.10 mais très sous évaluée par rapport au franc suisse, dollars néo zélandais, australien etc....mais bon, nos élites sont obnubilés par la valeur du dollar alors les autres devises....si l'euro était trop cher, nos excédents seraient tout autre... regardez les USA ou al GB, leur monnaie est sur évaluée ( GB) et les déficits abyssaux!
Réponse de le 18/03/2015 à 23:52 :
Logique difficile à comprendre, toute dévaluation rendant les importations plus chères et ainsi renforçant les excédents commerciaux des pays membres exportateurs déjà forts. Qui cherche une contribution monétaire à un équilibre macroéconomique devrait plutôt favoriser une réévaluation de l'euro.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :