Législatives britanniques : Jeremy Corbyn (Labour) motive les jeunes à voter

 |   |  744  mots
Aujourd'hui 8 juin, les Britanniques votent pour élire leur nouveau gouvernement. Un choix qui aura un impact sur la procédure de sortie de l'Union Européenne du Royaume-Uni et sur le futur de la jeunesse britannique.
Aujourd'hui 8 juin, les Britanniques votent pour élire leur nouveau gouvernement. Un choix qui aura un impact sur la procédure de sortie de l'Union Européenne du Royaume-Uni et sur le futur de la jeunesse britannique. (Crédits : Reuters/Dylan Martinez)
Alors que les Britanniques se rendent aux bureaux de vote ce jeudi 8 juin, la victoire des Tories n'est pas assurée. Le Labour, soutenu par la plupart des jeunes, espère voir un grand nombre d'entre eux les soutenir.

Aujourd'hui tout peut basculer pour le gouvernement britannique. Alors que l'écart se resserrait entre les Tories et le Labourun dernier sondage de YouGov sur les intentions de vote pour les législatives du Royaume-Uni, ce jeudi 8 juin, montre que les Conservateurs ont rattrapé quelques points perdus. D'après l'enquête, le parti de la Première ministre, Theresa May est en tête des intentions de votes avec 42% des votes et le Labour, à 35%, est en deuxième place. Reste à savoir si les Tories remporteront une majorité de sièges dans le Parlement. Le sort des Travaillistes repose aujourd'hui principalement sur les jeunes britanniques.

Jeremy Corbyn séduit la jeunesse britannique

Les dix dernières années n'ont pas été faciles pour la jeunesse britannique, entre l'augmentation hallucinante des frais de scolarité des universités, la perte des avantages de logement pour les moins de 25 ans et le manque d'emplois de plus en plus signifiant. Cela n'est donc pas étonnant que le programme du candidat du Labour, Jeremy Corbyn, centré sur l'amélioration de vie des jeunes, les attire autant.

> Lire aussi: Royaume-Uni: Brexit, sécurité, économie... Les 10 enjeux de l'élection générale

D'après un article du Guardian,dans lequel les journalistes ont interrogé plusieurs Britanniques âgés de 18 à 35 ans, de plus en plus de jeunes s'engagent dans la politique suite aux menaces du Brexit, de terrorisme et de réductions budgétaires qui entourent la campagne législative.

Les jeunes interrogés font l'unanimité dans leurs réponses: Jeremy Corbyn est la principale raison du nouvel engagement de leur génération dans la politique. En effet, d'après un sondage du Guardian, les 18-34 ans sont les plus susceptibles de voter Labour. En 2015, lors des précédentes législatives, 43% d'entre eux avaient voté pour les Travaillistes, contre 27% pour les Conservateurs.

A 30 ans, Khatija, qui compte aujourd'hui voter pour la première fois, explique au Guardian qu'elle voit enfin en Jeremy Corbyn, un "candidat à son image", qui mérite son vote. Selon elle, "cela parait nécessaire" de voter, dans un monde où Donald Trump et le Brexit existent.

Pour Laura, 27 ans, cette élection, qu'elle trouve "plus engageante", est l'occasion pour les jeunes de se faire entendre face à un choix de sortie de l'Union européenne, qui ne leur convient pas:

"Le Brexit était un tournant décisif. Les jeunes se sont engagés, se sont renseignés et intéressés à la politique. Nous avons une situation difficile, beaucoup plus difficile que celle des générations précédentes... qui ont voté 'leave' en abondance. Je ne pense pas qu'ils se rendent compte du mal et des dégâts qu'ils ont causés."

Mais les jeunes ne sont pas prêts à se déplacer dans les bureaux de vote

Bien que les jeunes britanniques se présentent comme de fervents défenseurs du Labour, cela ne semble pas suffisant pour les motiver à aller voter. D'après un sondage de l'ICM, seulement 44% des 18-24 ans affirment être certains d'aller voter contre 66% des 35-64 ans.

"Les moins de 30 ans adorent Corbyn, mais ils ne sont pas assez intéressés pour bouger leur c** et aller voter pour lui", déclare même un député conservateur.

Le stéréotype d'une population jeune de moins en moins engagée dans la politique s'avère malheureusement, de plus en plus vrai. Cependant, certains restent optimistes, notamment dans le contexte d'une élection aux enjeux pas comme les autres. Avec un record de 246.487 de jeunes qui se sont inscrits sur les listes électorales pour ces législatives, bien plus que pour celles de 2015 ou que pour le référendum de 2016,  le Labour garde espoir.

"Je pense sincèrement que nous allons voir des nombres records de jeunes aller voter. Nous faisons cela depuis sept ans et nous n'avons jamais vu un niveau d'engagement comme celui-ci," confirme Michael Sani de l'organisation Bite the Ballot, qui encourage les jeunes à être actifs en  politique.

D'après une analyse de la BBC, si 78% des jeunes se rendaient aux urnes, 2 millions de votes supplémentaires seraient enregistrés dont les deux tiers iraient au Labour. Seulement, cet avantage pour les Travaillistes dépend aussi de la répartition de ces votes dans les circonscriptions britanniques. Avec une majorité de jeunes concentrée dans les villes, pour la plupart déjà acquises au Labour, peu de chance que cela fasse pencher la balance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/06/2017 à 18:18 :
Corbin? Un désastre pour l'Angleterre.
a écrit le 08/06/2017 à 17:13 :
Il faut les comprendre hein, l'histoire leur donne raison étant donné que le labour porte le désastreux héritage de Blair, on se demande même comment deux visions de la société qui sont aux antipodes l'une de l'autre peuvent se succéder au sein du même parti. Par contre cela veut bien dire que May devrait gagner.

"Blair Inc." http://www.monde-diplomatique.fr/2012/11/WARDE/48375

Sale héritage dont ils ne pourront jamais se défaire totalement sans en virer les acteurs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :