Les Français toujours parmi les plus pessimistes du monde

 |  | 726 mots
Lecture 4 min.
85% des Français estiment que la situation économique est mauvaise dans leur pays.
85% des Français estiment que la situation économique est mauvaise dans leur pays. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les Espagnols sont 40% à croire à une amélioration de leur économie sur les 12 prochains mois, contre seulement 19% des Français et 23% des Allemands. Ces derniers sont toutefois une écrasante majorité à considérer que leur pays est dans un cercle économique vertueux. Ce sont les résultats d'une enquête du think tank Pew Research Center.

Sept ans après la crise, l'optimisme revient. C'est ce que l'on peut retenir du rapport annuel sur l'opinion et la conjoncture économique, publié jeudi 23 juillet par le think tank Pew Research Center. Il a sondé des panels de 1.000 personnes environ dans une quarantaine de pays avancés, émergents et en voie de développement, les interrogeant notamment sur ce qu'il pensent de la situation économique de leur pays au printemps 2015.

Parmi les quatre premières puissances de la zone euro, les points de vue diffèrent Revue de détail.

  • La France, championne du pessimisme

Que ce soit aujourd'hui ou dans 12 mois, la situation économique ne va pas en s'améliorant, estiment les Français. Ils sont 85% à la juger mauvaise dans l'Hexagone. Seuls 19% pensent qu'elle va reprendre du poil de la bête sur l'année à venir. C'est tout de même 4% de plus que l'année dernière et 9% de plus qu'en 2013, mais moins qu'en 2012 où un cinquième des personnes interrogées croyait déceler une éclaircie à venir.

Et contrairement à à l'Italie, l'Espagne et l'Allemagne, les jeunes sont plus pessimistes que les plus âgés. Les Français de 16-29 ans sont ainsi 16% à croire en une amélioration sensible dans l'année à venir, contre 24% des 50 ans et plus. Les chiffres peuvent leur donner raison. Après une décrue d'octobre 2012 à avril 2014, le chômage des jeunes en France n'a quasiment jamais cessé d'augmenter pour atteindre les 25,2% aujourd'hui..

  • L'optimisme revient en Espagne

Si 81% des Espagnols estiment que la situation économique dans leur pays est mauvaise, un regain d'optimisme voit le jour, selon Pew Research Center.

Au printemps 2012, les Espagnols n'étaient que 21% à estimer que l'économie dans leur pays s'améliorerait légèrement sur les 12 mois suivants. En 2014, ils étaient 32%. Ils sont désormais 40% à être de cet avis en 2015. L'Espagne devient ainsi le deuxième pays le plus optimiste pour l'avenir parmi les douze économies avancées, derrière Israël. Les 18-29 ans, particulièrement touchés par le chômage sont même 47% à penser que la situation financière de leurs enfants sera meilleure que celle de leurs parents.

Lorsque l'on s'intéresse au taux de chômage, on constate pourtant qu'il atteint un pic de 26,94 % au premier trimestre 2013. A partir de cette période, il a régulièrement baissé pour atteindre  22,37% au deuxième trimestre 2015. Le pays a également renoué avec la croissance depuis 2014 avec un PIB en hausse de 1,4% après avoir chuté de 1,6% en 2012 et de 1,2% en 2013. La hausse du PIB est attendue entre 2 et 2,8% cette année.

    Lire aussi >> L'austérité est-elle à l'origine de la croissance espagnole ?

  • L'Allemagne reste stoïque

Les Allemands restent les plus confiants en ce qui concerne le niveau de leur économie. Ils sont 75% à le trouver bon. Mais ils ne sont pas plus optimiste sur l'évolution de l'économie de leur pays sur les 12 mois à venir. Ils sont 23% à penser qu'elle s'améliorera un peu, contre 25% l'année dernière et 24% en 2014. Idem pour ceux qui pensent qu'elle empirera (17 et 19% sur les trois dernières années). Mais l'optimisme pour les nouvelles générations est plus de rigueur qu'en France. Ainsi, 33% des 18-29 ans pensent que l'économie allemande évoluera positivement dans les 12 prochains mois. Le taux de chômage en Allemagne atteint 6,5%, selon les statistiques nationales. Et celui des jeunes baisse également, passé de 7,7% en janvier 2013 à 7,1% aujourd'hui, d'après Eurostat.

  • Les Italiens attentistes

Les Italiens  sont 22% à attendre des améliorations pour l'économie de leur pays sur l'année à venir. Si ce chiffre stagne quasiment par rapport à l'année dernière (23%), il est en augmentation par rapport à 2012 (18%).

Les Italiens sont toutefois un peu moins nombreux  à voir une dégradation de la situation économique de leurs pays. Ils ne sont plus que 18% de cet avis en 2015 contre 20% l'année dernière et 29% en 2013. Mais ces derniers considèrent à 88% être dans une mauvaise situation économique, et sont les plus pessimistes des pays avancés sondés par le think tank. Il faut rappeler que le pays vient de sortir de sa plus longue période de récession depuis l'après guerre.

Ainsi, si le pays prévoit une croissance de 0,7% en 2015, et une baisse du chômage après le pic de 2014 (il est tombé à 40,9% de la population active en avril, contre 42,5% en mars), la méfiance est de rigueur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2015 à 12:56 :
Tout va bien, l'Europe à laquelle nous avons dit non est à l’œuvre. C'est le triomphe de l'Europe du moins disant social et des paradis fiscaux à la manœuvre, le Luxembourg, l'Angleterre,l'Autriche,la Belgique, l'Irlande...encore la Suisse et l'Allemagne qui confie ses vieux par exemple au pays de l'Est...
Comment voulez vous être optimiste alors que depuis 35ans nos dirigeants votent des budgets négatifs et enfoncent toujours plus notre pays dans l'endettement nous dépassons les 100% de PIB soi 2000Mds Euros.Jamais ne seront remboursés soit 35000 euros par habitant qui nait.
Heureusement les Français ont 4000Mds d'euros en Assurance vie et du patrimoine , mais tout ce matelas peut être déprécié en en coup.
Pourquoi...ouvrez les yeux, la désindustrialisation et la perte de nos savoirs faire et d'une ampleur jamais égalée, et la reconquête plus qu'incertaine.
La vente de nos industries de pointe aux majors étrangères n'a pas pour objectif le bienêtre des Français.
La destruction systématique programmée de nos services publics se traduit par une augmentation non seulement des prix mais d'une dépendance croissante pour nos besoins vitaux que sont: l'eau, l'énergie (en cours de démantellement) l'agriculture après la pêche....nous n'aurons bientôt plus l'indépendance d'assurer nos besoins vitaux, nous sommes condamnés à court terme aux travaux de service.....et payer chers les dettes.
De droite comme de gauche, l'efficacité de notre système citoyen est mis à mal, par le système ultra libéral, qui s'affranchit allégrement des élus et de nos élites( qui sont finalement complices avec l'administration qui sait et cache) pour imposer la loi du marché; par forcément compatible avec les réglementations sanitaires et le bien être des citoyens.
Des dizaines d'exemples pourraient être cités, nous assistons à un Waterloo économique de notre pays dans la douceur et la réglementation Européenne et mondiale. Ce qui sera payé par les classes moyennes et en dessous, car nos élites dirigeantes et élus, malgré des résultats médiocres ,leurs émoluments statut et avantages ne font que progresser avec les honneurs rendus.
La loi lenotre sous couvert de rationalisation et chasse aux emplois fictifs entrainera forcément l'augmentation de la dépendance des citoyens aux prestataires multinationaux des territoires, avec son corolaire d'augmentation des impôts locaux jusqu'à la défaillance des familles qui n'auront plus les moyens de vivre en propriétaire et devront céder leur bien.
Arrêtez de parler de croissance pour s'en sortir, c'est une vue simpliste car cette dernière peut venir seulement de l'augmentation des prix, sans aucune valeur ajoutée.
Pour s'en sortir compter que sur soi, les Chinois ont eu Deng XiaPing qui au su leur montrer le chemin et mettre toutes les énergies dans le même sens pour leur nation (dans leur contexte bien sur) avec le succès que l'on connait aujourd'hui en mois de 40 ans.
Hélas la France n'a pas d'homme ou de femme à la hauteur du défi. C'est un constat de la génération soixante huit, incapable de fournir un vrai meneur pour la nation
Notre seule espérance est malheureusement de gagner du temps grâce au général De GAULLE qui nous a donné la bombe Atomique et une voix à l'ONU mais la position est de plus en plus dure à tenir.
La jeunesse saura-elle prendre le relais lorqu'elle n'aura plus les moyens de s'abrutir devant les jeux ludiques internet ou smart?
a écrit le 25/07/2015 à 9:14 :
" 40 % des espagnols croient à une amélioration de leur economie " ...
pas dure , la croissance et la création d'emplois sont des réalitées , en Espagne ...pas des reves vendus par des politiciens en recherche de popularité .
la France va bientot etre en queue de peloton .
a écrit le 24/07/2015 à 23:41 :
Je pense que les Francais sont vraiment lucides. Quand c'est l'Allemagne -partisan fanatique de la rigueur- qui guide les destinées de l'Europe, on ne peut pas vraiment avoir beaucoup de raisons pour être optimiste. Ils savent déjà que ce sera bientôt leur tour d'être accusés de "vivre au-dessus de leurs moyens
Réponse de le 25/07/2015 à 9:18 :
" l'Allemagne - partisan fanatique de la rigueur -..."
ah oui ...mais , parlez nous donc : du Portugal / de l'Italie / de l'Espagne ...
oui , les français vivent au dessus de leurs moyens , c'est un secret de polochinelle !
a écrit le 24/07/2015 à 22:26 :
La France a le sort qu'elle mérite. La démagogie et la jalousie ne sont pas des valeurs. Le modèle social français est une catastrophe en devenir. Le mieux est d'émigrer pour construire sa vie.
a écrit le 24/07/2015 à 21:12 :
Plus le temps passe, et de moins en moins je crois aux résultats de ces sondages bidons voulant à peu de frais nous faire croire des choses fortement improbables. Je pense que les sondages que l'on nous présente sont de plus en plus manipulés en sous main. Par exemple, aviez vous cru, vous, que les grecs voteraient oui à un pourcentage dément en faveur des sanctions de la Troïka ? On a vu le résultat. L'Elite europeiste voulait que les grecs votent Oui... Influer sur les résultats de sondages plus ou moins crédibles me paraît plus un outil d'influence pour berner le simplet. Mais finalement c'est moins grave (!) que ce qu'a fait Sarko en 2005 en trahissant le vote des français qui s'étaient eux aussi exprimés en faveur du non...
a écrit le 24/07/2015 à 18:19 :
c est simple les 19% sont la juste représentation du pourcentage de ceux qui voteraent HOLLANDE!!! les autres ne sont pas pessimistes mais réalistes pas comme les politiques et les médiasa la botte de l état.
a écrit le 24/07/2015 à 16:55 :
malgré le bonne vieille méthode Coué!
a écrit le 24/07/2015 à 16:21 :
On entends plus Aubry avec sa France défigurée ou qq chose comme ça .....!!! Ils ont fait bien pire.
a écrit le 24/07/2015 à 16:07 :
APEC
Prévision d’évolution des recrutements de cadres selon le scénario « Reprise économique progressive » :
2015 +176 900 +4 %
2016 +195 300 +10 %
2017 +214 100 +10 %
+
JUIN 2015 :
Le nombre d’offres d’emploi cadres publiées augmente de 20% par rapport à juin 2014
Commercial et marketing +14%
Informatique" +21%
Etudes, recherche et développement" +19%
Gestion, finance, administration" + 37%
Production industrielle +14%
+
Sur les 12 derniers mois, du 1er juillet 2014 au 30 juin 2015 :
Web +26%
Industrie +21%
Production industrielle +26%
R&D dans le domaine des tests et essais +22%.
Informatique et ingénierie R&D sont d’ailleurs les deux secteurs où les prévisions d’embauche sont les plus élevées.
Excellente nouvelle, nouveaux projets, nouveaux produits et nouveaux marchés à terme
+
Plus important, FBCF, Formation Brute de Capital Fixe (l’investissement formalisé):
2016 : +1%
2017 : +1,2%
« Dans ce contexte, on assisterait à un redémarrage de l’investissement générateur d’un nouveau cycle de croissance : le PIB progresserait de 1,5 % en 2016 soutenu par une FBCF (formation Brute de Capital Fixe) de nouveau bien orientée. A l’horizon 2017, la croissance économique devrait s’établir à +1,7 % avec une FBCF consolidée (+1,2 %). »
« Dans ce contexte, la part des cadres en emploi dans les départs à la retraite progresserait dès 2015 (+2 points à 52 %) pour atteindre 54 % en 2017. »
« Dans ce scénario, le nombre de recrutements de cadres augmenterait en 2015 de 4 %, à près de 177 000 Cette estimation dépasse la médiane des prévisions recueillies auprès des entreprises fin 2014 dans le cadre de l’enquête annuelle de l’Apec1 (de 162 000 à 186 000, médiane : 174 000). Elle reste néanmoins bien inférieure à la fourchette haute. La reprise progressive de l’investissement à partir de 2016 permettrait de dynamiser les embauches de cadres. Les niveaux d’avant la crise de 2008/2009 seraient approchés en 2016 puis dépassés en 2017. »
Réponse de le 24/07/2015 à 16:22 :
En 2017 on rase gratis ...!!!
Réponse de le 24/07/2015 à 20:39 :
Et par ailleurs l'AGIRC sur sa trajectoire, aura épuisé ses réserves avant 2018, sans doute n'ont ils pas tenu pour vraisemblables ces perspectives d'embauches.
a écrit le 24/07/2015 à 15:33 :
hahahaha!
la france recolte ce qu'elle a seme!!!
et elle s'en etonne!!!!
les espagnols ont fait des reformes EUX ( le mariage pour tous et la loi de liberation generalisee, c'est pas des reformes) et commencent a voir les fruits!! bravo
Réponse de le 24/07/2015 à 15:56 :
@churchill
hahahaha!
Les espagnols sont au fond du trou et ne s'en remettront jamais!
Ou peut-être dans une ou deux décénnies
Réponse de le 24/07/2015 à 15:57 :
@churchill
hahahaha!
Les espagnols sont au fond du trou et ne s'en remettront jamais!
Ou peut-être dans une ou deux décénnies
a écrit le 24/07/2015 à 15:14 :
Bonjour.

Nous avons étaient habitués depuis trois ans à entendre les autruches françaises nous dire confiantes de la politique du Sire François II de la cinquième République.
Hors de plus en plus de ces oiseaux commencent à lever la tête pour s’apercevoir que depuis qu’elles se la sont mises dans le sable les choses ont empiré.
Les français sont de moins en moins égaux en droit qu’une haine socialiste francophobe exprime.
Que des parcelles de notre France sont vendues même au moins offrant.
Que notre culture est abandonnée au profit d’autres, primaires et notre épistème mis en cause.
Que sont favorisés les ennemis de la France en leur donnant d’office sa nationalité.
Qu’un français qui se défend des insultes proférées à l’encontre de sa Nation est mené devant le tribunal de l’Injustice pour racisme.
Que le « Nique-sa-mère » qui insulte la France est reçu en « PTI » Personnage très important (français oblige) à L’Elysée.
Que des dissidents de la France sont récompensés par un poste de Ministre.
J’arrête ici la très longue liste des vilenies socialistes trop nombreuses pour les citer en quelques lignes et non exhaustives puisqu’il reste encore deux ans à la grande faucheuse socialiste pour continuer d’exécuter ses basses œuvres.

Eng. LAFERRIERE
a écrit le 24/07/2015 à 12:24 :
Bon la France n'en parlons pas ....Les Allemands restent les plus confiants en ce qui concerne le niveau de leur économie.... on oubli de dire qu'au train où vont les choses, il n'y aura plus beaucoup d'Allemands et Allemagne ! La politique familiale est un désastre depuis des décennies .... primo le fric ... pour le reste démerdez vous ! Et pour nous avec François .... c'est abattoir économique 35H, et cie, agriculture etc ....
Réponse de le 24/07/2015 à 15:36 :
boh faut pas etre pessimiste pour les allemands!
en local ils ont les turcs, font venir les polonais, les ingenieurs grecs espagnols ou autres...
et comme ils ont anticipe les pbs, ils utilisent leur jardin( l'europe centrale et orientale) pour regler les pbs economiques que les entreprises vont devoir affronter a l'avenir sur la main d'oeuvre!
par contre , pour la france, vous avez raison, c'est catastrophique, et on sait ou ca va!!! ;-))))
a écrit le 24/07/2015 à 11:30 :
La critique systématique à outrance et le dénigrement de tout et n'importe quoi (c'est un sport national ) nous fait oublier que nous vivons dans un paradis (au moins pour une très large part de la province). J'ai travaillé dans pas mal de pays des plus pauvres aux lus riches,visité ou vécu dans un gros paquet d'autres et franchement, on n'a pas trop à se plaindre. Tombez malade en Amérique du Nord et vous m'en direz des nouvelles, tapez vous la pression sociale exagérée en Suisse ou dans l'Europe du Nord et vous verrez que le bordel latin a du bon, etc...
Mon optimisme relatif ne m'empêche pas de partager le point de vue de Gabuzo. J'y ajouterais aussi que la nullité de nos hommes politiques qui ne donnent vraiment pas envie de croire à l'avenir y est aussi pour pas mal.
Réponse de le 24/07/2015 à 12:29 :
+1 vous avez entièrement raison ce que je baptiserai le français moyen sait qu'il vit dans un beau pays ou l'on vit certainement mieux que dans ce que une certaine presse cherche a nous présenter comme la panacée (ex la GB)
par contre ce même français moyen constate que ce modèle social est rongé insidieusement par l'UE au nom d'un prétendu modernisme qui n'a de moderne que ce que en disent les libéraux. Comme vous par nature je suis optimiste mais il faudrait que l'on trouve un leader (de droite ou de gauche du centre peu importe mais pas d'extrême ni d'écolo!) qui nous confirme que notre modèle a des qualités et qu'il les défendent plutôt que de toujours parler de réformes qui sont dans les fait des mesures de régression sociale. la France par son poids économique et son passé a encore le pouvoir de résister à la doxa libérale en vogue a Bruxelles mais il ne faut pas perdre de temps le pb c'est qu'avec FH on va encore perdre 22 mois et ça c'est désolant;
a écrit le 24/07/2015 à 11:16 :
Si, pour les retraités tout va bien, ils voyagent et ils vont au restaurant, la dolce vita...
a écrit le 24/07/2015 à 10:53 :
Eh ben voyons....cela fait plus de 25 ans que la France est en perte de vitesse et tel le gouvernement grec, personne ne sait quoi faire pour que cela change.
La France, jadis 4e économie mondiale et seconde européenne, est désormais 6e et 3é économie européenne derrière la GB qui grâce à une économie plus réactive et une chute de l'euro de plus de 20% se hisse désormais au second rang européen. Pour mémoire, nos gouvernants réclament sans cesse une baisse de la monnaie pour relancer l'économie, pour preuve, cela ne marche pas.....mais l'euro qui valait 85 pence n'en vaut plus que 68, et $1.35, ne vaut plus que 1.09....sans parler du franc suisse....faut croire que nos hommes politiques sont tous des incapables...
a écrit le 24/07/2015 à 10:51 :
Les français montrent au travers de ce sondage surtout leur doute par rapport à l'Europe
L'UE impose un système qui correspond aux intérêts principalement de l'Allemagne et où la GB et les pays de l'est s'y retrouvent peut être. la France avec son système colbertste étatiste ne se retrouve pas dans cette europe libérale (d'après un sondage récent maintenant + de 60% des français voteraient non à l'Europe telle qu'elle se construit actuellement)
Quand en plus FH qui les a déçu par son revirement leur serine que la solution est dans plus d'Europe ils sont ou dubitatifs ou pessimistes.
Le problème de fonds est celui du système libéral dont les français ne veulent pas mais que leur instille à petite dose l'Europe. Les français voudraient exprimer leur rejet de l'Europe libérale actuelle mais ils ne peuvent le faire puisque l'ensemble des partis dits de gouvernement sont pour l'Europe Actuelle et les partis qui sont contre sont soit inquiétants (FN) soit peu crédibles (front de Gauche et extrême gauche)
Les français ont besoin d'un Podemos à la française pour leur redonner le moral JL Mélenchon l'a compris mais il s'est grillé qui peut l'incarner?
a écrit le 24/07/2015 à 10:47 :
Tout va bien pour ceux qui bénéficient des prestations sociales. La vie est belle. Pas de stress. La France est un pays de cocagne. Que demande le peuple ?
a écrit le 24/07/2015 à 10:21 :
Pessimiste mais lucide... La France aurait pu être un petit paradis maintenant c'est largement trop tard. Ce pays va se ghettoiser jusqu'au boom final.
a écrit le 24/07/2015 à 9:29 :
Pas étonnant !!! Quand on relève la tonalité toujours catastrophiste des politiques et des médias.... On ne soulignera jamais assez les dégâts générés par le négativisme politico-médiatique, non seulement à l'intérieur mais aussi à l'extérieur du pays... C'est vraiment affligeant et cela favorise un mauvais esprit assez effrayant, à tel point qu'à l'etranger, ou je suis, on fuit comme la peste les Français nouvellement arrivés et leur cortège de lamentations !!! Quelques temps après, la désintoxication aidant, le poison politico-médiatique devenant plus diffus, on peut les revoir, mais il faut être vigilant pour les bloquer des qu'ils recommencent à se lamenter !!!
a écrit le 24/07/2015 à 9:24 :
Et si les médias balayaient devant leur porte...?
a écrit le 24/07/2015 à 8:16 :
Le pays est prisonnier de son état qui l'enferme et l'écrase. Sans liberté et sans respect, le peuple désespère. Quant aux gouvernants, ils sont lâches et faux. Comment croire en un mieux? Ce pays est dans le socialisme depuis plus de 30 ans. C'est mort. Normal.
a écrit le 24/07/2015 à 8:12 :
il faut dire que lorsque l'on voit hollande qui s'occupe de sa petite vie personnelle et valls qui ne pense qu'à faire voyager ses enfants à bord des avions de l'état et de faire payer ses loisirs par les contribuables, alors être optimiste reste dans le domaine de l'impossible.
a écrit le 24/07/2015 à 8:12 :
il faut dire que lorsque l'on voit hollande qui s'occupe de sa petite vie personnelle et valls qui ne pense qu'à faire voyager ses enfants à bord des avions de l'état et de faire payer ses loisirs par les contribuables, alors être optimiste reste dans le domaine de l'impossible.
a écrit le 24/07/2015 à 4:40 :
Jiscard avait dit dans les annees 70 alors qu'il etait president " nous voyons le bout du tunnel" Alors toujours optimistr?
Réponse de le 24/07/2015 à 11:25 :
c'est qui Jiscard? connait pas Giscard
a écrit le 24/07/2015 à 3:55 :
Au vu de ce que l'on voit .... et lit au fil des jours, on se demande bien le POURQUOI
de ce pessimisme ? De ce défaitisme ? Enfin quoi ? Tout va s'arranger ? Le chômage va diminuer ? Les impôts et autres taxes de tous ordres également ? TOUT LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT S'ACHARNENT À NOUS LE DIRE ET À NOUS LE RÉPÉTER ? Sans parler des efforts du Président LUI MÊME qui n'a de cesse de nous confirmer ses certitudes quant à l'amélioration de la chose ? C'est vraiment être de mauvaise foi que de continuer à être pessimiste par les temps qui courent je trouve ? MERCI BIEN MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE CONTINUER À NOUS RAPPELER COMBIEN LES CHOSES VONT BIEN et même COMME ALLANT EN S'AMÉLIORANT ENCORE ? Pfiouuuuuuuu !!!
Réponse de le 24/07/2015 à 12:22 :
je vois que vous etes redevenu raisonnable!je ne peux que souscrire a vos idées.la france ne sera jamais un pays libéral,c'est une chance.après ,tout n'est pas parfait dans l'action de Hollande mais on peut dire que depuis trois ans la situation est redevenue globalement positive
a écrit le 23/07/2015 à 23:50 :
Les français sont même plus pessimistes que les irakiens. Avant de râler, un petit tour a l’extérieur de nos frontières serait d'un plus grand bien pour pas mal de nos compatriotes.
Réponse de le 24/07/2015 à 8:14 :
encore un bobo de gauche qui vit des aides de l'état alors c'est vrai que pour toi tout va bien. Tu te dis pourvu que cela dure. Normalement on regarde par le haut pour évoluer toi tu restes bien en bas.
a écrit le 23/07/2015 à 22:03 :
Les français sont des râleurs alors que tout va bien .J'ai entendu le discours du Président Hollande et il va faire tout ce qui est en son pouvoir pour qu'en 2016 ça aille mieux. D'ailleurs moi qui bénéficie de la solidarité je vie bien en France.
a écrit le 23/07/2015 à 20:59 :
Un papier qui dément une soi-disant étude qui avait été publié à La Tribune récemment et que disait que les Français étaient parmi les cinq peuples les plus heureux d'Europe. Une belle blague quand on sait que dans la plupart de classements à ce sujet la France occupe souvent la 23è ou 24ème position. Le mensonge a les jambes courtes… :-)
a écrit le 23/07/2015 à 20:44 :
Trop de blocages en France de la part des trop nombreux fonctionnaires qui justifient leur emploi en emm... les autres. Trop de procédures de la part de gens peu éduqués et vivant avec des oeillères, ne se rendant pas compte que leurs actions freinent l'économie. En conclusion: les gens se sentent encarcanés et sans espoir de s'en sortir :-)
Réponse de le 25/07/2015 à 8:59 :
effectivement toi tu ne bloques pas grand chose car le boulot tu le regardes de loin.
a écrit le 23/07/2015 à 20:41 :
Normal... l'exécutif espagnol a fait ce qu'il fallait pour faire redémarrer la machine, sans craindre l'impopularité. Résultat, la confiance y est de retour, même malgré l'existence de Podemos.
a écrit le 23/07/2015 à 19:09 :
Je ne vois pas comment , on peut être optimiste avec la bande de pieds nickelés qu'il y a à la tête de l'état !!!
Réponse de le 23/07/2015 à 21:51 :
Bah faut relativiser, enfin un domaine où on est numéro 1, il faudrait plutôt se réjouir...
Réponse de le 24/07/2015 à 10:25 :
@ Nicolas : EX-CEL-LENT !! clap clap clap
a écrit le 23/07/2015 à 19:05 :
Ben....sous le dernier gouvernement entièrement socialiste en Europe...pourquoi être optimiste ...? faut laissé cet espoir aux nostalgiques d'avant la chute du mur de Berlin...
a écrit le 23/07/2015 à 18:34 :
Le pessimisme !!la faute à qui ?à ceux qui nous gouvernent !!en effet ce qui est décidé ce jour n est plus valable demain !!les hésitations ,les mensonges ,les décisions à court terme avec aucune vision sur l avenir ,les promesses non tenues font que les Français ne crient plus à personne et sont donc pessimistes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :