Royaume-Uni : les salaires dans le secteur public pâtissent de l'inflation et de l'austérité

 |   |  417  mots
Depuis quatre ans, les agents de la fonction publique n'ont droit qu'à une augmentation de 1% annuelle, soit en-deçà du niveau de l'inflation.
Depuis quatre ans, les agents de la fonction publique n'ont droit qu'à une augmentation de 1% annuelle, soit en-deçà du niveau de l'inflation. (Crédits : Clodagh Kilcoyne)
Avec une revalorisation plafonnée des salaires, les travailleurs du secteur public voient leur pouvoir d'achat diminuer à mesure que l'inflation grimpe depuis le vote en faveur du Brexit. Malgré cette situation, le gouvernement ne compte pas revenir sur sa politique d'austérité.

La diatribe de Jeremy Corbyn au Parlement britannique a fortement déplu aux conservateurs, mercredi. Le leader de l'opposition s'en est pris au gouvernement de Theresa May, l'accusant "d'exploiter dangereusement la bonne volonté des fonctionnaires" en refusant de revaloriser leurs salaires.

Depuis quatre ans, les agents de la fonction publique n'ont droit qu'à une augmentation de 1% annuelle, soit moins que le niveau de l'inflation. Pire, la dépréciation de la livre sterling, observée depuis le vote du Brexit, accélère la hausse des prix à la consommation dont l'indice a atteint 2,9% en mai, grignotant un peu plus le pouvoir d'achat des fonctionnaires.

Un salaire réel plus bas en 2020 qu'en 2005

Depuis le redressement de l'économie britannique en 2014, les employés du secteur public sont les premiers à souffrir des coupes dans les salaires réels, selon les conclusions d'une étude du think tank indépendant Resolution Foundation, rapportées par The Guardian.

La situation de ces 5,4 millions de personnes devrait empirer dans les prochaines années, toujours à cause des restrictions budgétaires et de la hausse de l'inflation. Le think tank prévoit que le salaire réel médian d'un employé moyen du secteur public en 2020 sera plus bas qu'en 2004-2005.

L'Ecosse a décidé d'abandonner la règle du 1%

Chargé de conseiller le gouvernement sur la rémunération des agents de la NHS (la sécurité social britannique, ndlr), le NHS Pay review body estime pour sa part que la politique salariale de l'exécutif commence à "atteindre ses limites". "Notre jugement est que nous approchons du moment où l'actuelle politique salariale va devoir être modifiée et offrir une plus grande flexibilité à la NHS", a indiqué l'organisme en mars selon la BBC.

En Ecosse, le gouvernement local a entendu le message. Édimbourg a décidé unilatéralement, fin juin, de supprimer cette limite de 1% d'augmentation des salaires des travailleurs du secteur public, d'après The Guardian. La veille, la Chambre des communes à Londres avait rejeté l'amendement des travaillistes qui proposait cette option.

Face à Jeremy Corbyn mercredi, la Première ministre Theresa May n'avait pas changé sa position. "Il est injuste de dire aux gens qu'ils pourront bénéficier des dépenses publiques sans avoir à les payer", a-t-elle dit, en affirmant que son gouvernement continuerait à réfléchir aux préoccupations des fonctionnaires. "Mais nous devons toujours considérer que ces décisions doivent être prises en gardant à l'esprit l'impératif de vivre en fonctions de nos moyens", a-t-elle insisté.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2017 à 18:14 :
les salaires dans le public sont plafonnés depuis 4 ans ,à l'époque il n'y avait pas encore le BREXIT , par contre ce blocage à sans doute influencé le vote en faveur du non
a écrit le 09/07/2017 à 12:44 :
Idem en France. Les salaires des fonctionnaires ont baissé d'environ de 10% en euros constant depuis 2000.
Réponse de le 09/07/2017 à 16:51 :
D'où détenez vous cette information?

Si il suffit d'écrire pour justifier je me permet de vous dire :
Dans le privé , les salaires ont perdu 20% par rapport à 2000 .
Réponse de le 09/07/2017 à 19:30 :
En prenant pour base le point d'indice de la fonction public en comparaison avec l'inflation (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Point_d%27indice_salarial_en_France), nous arrivons à une baisse de 13% des salaires des fonctionnaires. Et, il parait qu'il faut encore se serrer la ceinture pour que la situation s'améliore! Mon oeil
a écrit le 08/07/2017 à 12:16 :
"Notre jugement est que nous approchons du moment où l'actuel politique salariale va devoir être modifier ... modifié serait plus correct, et l'actuelle politique aussi !
a écrit le 08/07/2017 à 10:40 :
Hé les gars, ce que connaissent les anglais c'est exactement ce que connaissent les pays du sud de l'europe vous savez. Pour ma part vos articles me donnent plus envie d'être solidaire avec eux que de les critiquer parce qu'ils sortent de l'UE.

Alors l'oeil la poutre toussa...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :