Carlos Ghosn renforce son pouvoir à la tête de Renault

 |   |  300  mots
Carlos Ghosn restera seul à la tête de Renault / Reuters.
Carlos Ghosn restera seul à la tête de Renault / Reuters. (Crédits : Reuters)
Le groupe Renault a annoncé, ce mardi, qu'il ne remplacerait pas son numéro 2, Carlos Tavares, limogé le 29 août dernier. Carlos Ghosn restera seul à la tête du constructeur automobile français.

Le dirigeant de Renault, Carlos Ghosn, devait au départ reprendre les fonctions de son numéro 2 "à titre temporaire", ce sera au final définitif. Le constructeur automobile français a annoncé, ce mardi 3 septembre, qu'il ne remplacerait pas Carlos Tavares, limogé le 29 août dernierDans un communiqué, Renault explique que le poste de directeur général délégué aux opérations va être éclaté "entre deux nouvelles directions, l'une déléguée à la compétitivité et l'autre à la performance" qui se "reporteront directement à Carlos Ghosn", a précisé une porte-parole du groupe.

>> Lire aussi : Seul Renault résiste sur un marché automobile qui plonge en août

Limogé pour son ambition

La première regroupera "les directions existantes suivantes: design, produits/programmes, ingénierie, achats, fabrication, supply-chain, qualité et informatique". Elle aura pour mission de développer la gamme de véhicules, de la rendre plus attractive en terme de prix, de réduire les coûts et d'améliorer la qualité et la rentabilité des programmes. La seconde sera chargée d'augmenter les parts de marché et la profitabilité des ventes.

Carlos Ghosn renforce donc un peu plus son leadership au sein de l'entreprise. Si officielement Carlos Tavares a quitté le groupe pour "poursuivre des projets personnels", c'est aucun doute son interview estivale au site Internet Bloomberg qui a provoqué son départ. Mi-août, l'homme d'affaires avait déclaré rêver prendre la tête d'un groupe automobile concurrent: "Pourquoi pas General Motors ? Je serais honoré de diriger un tel groupe". Le numéro 2 savait qu'il ne pourrait pas s'emparer de Renault : "Nous avons un grand patron et il est là pour le rester". Des propos qui n'ont sans doute pas plu à Carlos Ghosn, qui sera désormais seul maitre à bord. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2013 à 18:52 :
L'article raconte une histoire très subjective sur le départ de Tavares. Si Tavares devait partir, il est vraisemblable qu'il fisse un appel public aux autres constructeurs, bien que ce soit maladroit pour se faire vraiment embaucher. Pas l'inverse. Le remplacement de Tavares aurait probablement nécessité de consulter l'actionnaire de référence : bercy. Personne n'a intérêt à lancer un tel débat.
a écrit le 03/09/2013 à 15:50 :
Tous les commentaires sur Goshn sont passionnés mais loin de d'être réalistes. Certes il est certainement trop autoritaire, trop financier mais le résultat est que l'alliance est le 4eme groupe auto mondial sans difficulté de tréso. L'absence de cette stratégie d'alliance (financière) et l'absence du personnalité forte chez PSA à conduit Peugeot et Citroen dans une impasse. Les Peugeots, trop fiers pour s'allier et perdre un peu de pouvoir, ont refusé de belles opportunités avec BMW notamment. Alors oui, Gohsn est méchant, antipathique et il a fait des mauvais choix (qui ne se trompe jamais ?) mais toujours est-il que le groupe est sain, solide et financièrement indépendant.
a écrit le 03/09/2013 à 15:05 :
Nous avons là une sorte de dictateur qui ne supporte pas le moindre ombrage et dont le seul mérite est de s'être accaparé à titre personnel le redressement de Nissan.
a écrit le 03/09/2013 à 14:39 :
Ghosn devrait être limogé sans ménagement pour ses piètres affaires d?espionnage --- de piètre management --- de piètres résultats au regard du nombre de voitures produites par l'alliance dont les profits sont de 5 fois inférieurs à ceux de Toyata et VW ... il est tout simplement mauvais à tout et bon à rien ce Carlos Ghosn ...
Réponse de le 03/09/2013 à 21:52 :
L'alliance c'est aussi NISSAN qui dégage environ du 5 à 6 % sur le dernier exercice. Effectivement les 1,2 % de RENAULT font tache ... Et pour terminer VW (le groupe) a du tourner aux alentours de 8% de MOP sur l'exercice 2012 ... Donc en conclusion, VW / NISSAN c'est du x1,3 et effectivement on est au dela du x5 / RENAULT. GHOSN a réussi avec NISAN là ou il n'a pas forcément réussi avec ... RENAULT. Ne mettez pas tout dans le même panier et faites preuve de discernement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :