Le Parlement français approuve le texte sur Dexia

 |   |  278  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après les votes successifs de l'Assemblée nationale et du Sénat, le Parlement a donné mardi son feu vert définitif aux garanties apportées par l'Etat français dans le processus de démantèlement de la banque franco-belge Dexia.

Le Parlement français a entériné mardi soir le projet de loi de finances rectificative qui autorise l'Etat à apporter des garanties au plan de restructuration de la banque franco-belge Dexia afin de faciliter son démantèlement. Après les députés, les sénateurs ont adopté le texte mis au point la semaine dernière par une commission mixte paritaire (CMP) Assemblée-Sénat.

Tous les groupes ont voté le texte issu de la CMP à l'exception, tant à l'Assemblée qu'au Sénat, des communistes et apparentés. Le texte de la CMP reprend en partie la version votée par le Sénat où la gauche est désormais majoritaire. Il impose ainsi des contreparties à un soutien des banques.

Les établissements de crédit bénéficiant d'un soutien public ne pourront verser de bonus ou stock-options à leurs dirigeants et seulement des dividendes en titres et non en numéraire à leurs actionnaires, ces restrictions s'appliquant au 1er janvier 2012.

Le plan de démantèlement de Dexia prévoit que la France, la Belgique et le Luxembourg apporteront 90 milliards d'euros de garanties pour assurer ses besoins de financement dont 60,5% pour la Belgique, 36,5% pour la France et 3% pour le Luxembourg.

Lors de la première lecture à l'Assemblée toute la gauche avait voté contre. Ce même texte, modifié par la commission des Finances du Sénat où la gauche est désormais majoritaire, avait été ensuite voté à la quasi unanimité par la haute assemblée.

Le président du groupe PS de l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault, a demandé mardi la création d'une commission d'enquête parlementaire sur "les aventures de Dexia et de ses dirigeants".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/10/2011 à 16:07 :
Les parlementaires ont vite vite voté le texte pour pouvoir retourner jouer à Tintin.

http://www.rue89.com/2011/10/26/mardi-deputes-et-diplomates-ont-vraiment-joue-tintin-225948
a écrit le 26/10/2011 à 13:14 :
un premier pas est franchi dans le scandale des stock-options ! un complement de rajustement devrait suivre pour reguler ce probleme . il est scandaleux de feliciter un dirigeant qui n'a pas eté a la hauteur de sa tache .
a écrit le 26/10/2011 à 5:54 :
curieux de voir des gens de gauche voter avec la droite vraiment curieux cela cache quelque chose comme c'est curieux vous avez dit curieux ! ! !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :