Aviva confirme le processus de vente de sa filiale française

 |  | 608 mots
Lecture 3 min.
L'assureur britannique Aviva compte verser un dividende en 2021 au titre de l'exercice 2020 et s'engage à le faire progresser d'au moins 5% par an sur les prochaines années.
L'assureur britannique Aviva compte verser un dividende en 2021 au titre de l'exercice 2020 et s'engage à le faire progresser d'au moins 5% par an sur les prochaines années. (Crédits : Simon Dawson)
La nouvelle directrice générale d'Aviva, Amanda Blanc, a confirmé lors de la présentation des résultats du troisième trimestre, la volonté du groupe de céder ses activités en France. Une opération qui s'annonce cependant complexe à réaliser.

Ce n'était plus vraiment un secret. Mais l'assureur britannique Aviva a confirmé, lors de la présentation de ses résultats au troisième trimestre, réfléchir à une cession de ses activités en France, dans le cadre de sa revue stratégique sur ses activités internationales, annoncée en août dernier par la nouvelle dirigeante du groupe, Amanda Blanc.

Cette dernière avait fixé trois priorités : concentrer le portefeuille, transformer la performance, et assurer une force de frappe financière. "Je suis heureuse d'annoncer que nous avançons sur ces trois points", a déclaré Amanda Blanc.

"Nous sommes en train d'explorer plusieurs options, notamment en France, en Pologne et ce qu'il reste en Italie", précise un...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :