Blablacar rachète Carpooling et conforte sa position de leader européen

 |   |  435  mots
Blablacar se réaffirme leader du covoiturage en Europe.
Blablacar se réaffirme leader du covoiturage en Europe. (Crédits : DR)
Le spécialiste français du covoiturage a annoncé le rachat de son principal rival, l'allemand carpooling.com.

BlaBlaCar a annoncé mercredi l'acquisition de son principal rival, l'allemand carpooling.com, renforçant ainsi sa position de leader sur le marché européen du covoiturage et confirmant une tendance à la consolidation des acteurs de la mobilité collaborative.

Carpooling et Autohop avalés en même temps

La start-up française n'a pas précisé le montant de la transaction, annoncée simultanément avec celle d'une petite société hongroise, Autohop, qui lui permet de compléter son maillage du territoire européen.

"BlaBlaCar, leader mondial du covoiturage longue distance, annonce aujourd'hui l'acquisition de carpooling.com, le deuxième acteur du marché, ainsi que Autohop, la start-up basée à Budapest", a précisé l'entreprise dans un communiqué.

"Ces services seront intégrés à la plateforme de BlaBlaCar, afin de proposer un service de covoiturage unifié dans toute l'Europe, désormais sans frontières d'Amsterdam à Zagreb", selon la même source.

BlaBlaCar, fondée en 2006, revendique après ces acquisitions "plus de 20 millions de membres dans 18 pays, en Europe et en Asie".

Carpooling, doyen des sites de covoiturage

Carpooling.com, qui existe depuis 2001 et avait été soutenu par le géant de l'industrie automobile Daimler, "est le plus ancien service de covoiturage longue distance en Allemagne" et a contribué à populariser ce mode de déplacement outre-Rhin, selon BlaBlaCar pour qui "cette acquisition va accroître de manière significative la communauté de BlaBlaCar dans le plus grand pays d'Europe".

"L'acquisition d'AutoHop étend, quant à elle, la communauté de BlaBlaCar à quatre nouveaux pays: la Hongrie, la Roumanie, la Serbie et la Croatie", a remarqué la société française. La structure basée à Budapest restera en place, selon elle.

"Cette grande avancée dans le secteur du transport collaboratif montre que l'économie du partage est profondément en train de se consolider. C'est une excellente nouvelle pour les consommateurs", a estimé Nicolas Brusson, directeur général et cofondateur de BlaBlaCar.

Consolidation dans l'économie collaborative

De fait, l'annonce de mercredi intervient deux semaines après qu'un autre leader français de l'économie collaborative du transport basée sur le numérique, Drivy (location de voitures entre particuliers), a annoncé avoir racheté un de ses principaux concurrents, Buzzcar.

Cette acquisition s'est doublée d'une levée de fonds de 8 millions d'euros permettant de multiplier par deux le tour de table de Drivy, qui revendique 500.000 membres et 26.000 voitures à louer en France et en Allemagne.

BlaBlaCar se situe à une échelle bien supérieure puisque la société avait annoncé avoir levé 100 millions de dollars en juillet 2014, un record à l'époque pour une start-up française.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2015 à 12:03 :
Europe Carpooling |
Nouveau site Européen de covoiturage : http://www.europe-carpooling.com/
Europe-carpooling.com, est un nouveau site participatif de covoiturage qui s’adresse à tous les internautes européens. Europe-carpooling.com propose une multitude de fonctionnalités pratiques et ergonomiques. Développé en multilingue, soit en Français, Allemand, Anglais, Espagnole, Portugais et Italien, les internautes pourront de leur pays respectifs, déposer, chercher et trouver facilement des trajets, et cela partout en Europe, toutes destinations. Le site propose différentes sortes de covoiturage, le covoiturage en longue distance classique, le covoiturage shoping, afin de profiter des trajets quotidiens, comme par exemple, faire les commissions, faire des courses de proximité, etc.., le covoiturage aéroports ou gares, afin de faire de sérieuses économies en taxi ou autre, et pour finir, le covoiturage « entre filles » ou « Ladies Only », permet d’offrir une meilleur sécurité pour les femmes. Les internautes, ont la possibilité de réserver en direct sur le site, puis passer à la réservation en ligne, puis procéder au paiement par carte visa, paypal, Mastercard, etc..
a écrit le 15/04/2015 à 18:02 :
Va-t'on assister à la naissance d'un monopole comme google ? Bonne question...
a écrit le 15/04/2015 à 14:56 :
Une entreprise française achète un concurrent étranger = zero commentaire.
Le contraire = une foultitude de commentaires biaisés sur la France qui décline.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :