L'Assurtech française Alan lève un record de 23 millions d'euros

 |   |  533  mots
Les cofondateurs de la startup de l'assurance Alan, Jean-Charles Samuelian, directeur général, et Charles Gorintin, directeur technique, ont levé 37 millions d'euros depuis la création de l'entreprise en 2016.
Les cofondateurs de la startup de l'assurance Alan, Jean-Charles Samuelian, directeur général, et Charles Gorintin, directeur technique, ont levé 37 millions d'euros depuis la création de l'entreprise en 2016. (Crédits : Alan)
La startup qui veut réinventer l'assurance santé a séduit des investisseurs prestigieux : le fonds Index Ventures, Xavier Niel, la CNP, Partech et le canadien Portag3 Ventures. Dotée d'un agrément d'assureur, la jeune pousse créée en 2016 couvre déjà plus de 7.000 personnes et 850 entreprises.

« On trouvait les mutuelles incompréhensibles. Donc, on a créé Alan » : peut-être avez-vous vu dans le métro ces grandes affiches sur fond vert qui vantent « l'assurance santé zéro papier, un contrat simple et clair », « garantie sans maux de tête ». Cette startup parisienne annonce ce mardi une levée de fonds record pour le secteur de l'Assurtech en France, 23 millions d'euros, auprès d'investisseurs prestigieux, avec l'entrée au capital du fonds Index Ventures (au capital de Fintech à succès comme Adyen, TransferWise et Funding Circle) et de Xavier Niel, rejoignant la CNP (à travers son programme Open CNP), et les fonds Partech Ventures et Portag3 Ventures (du milliardaire canadien Paul Desmarais).

En janvier dernier, le robot-courtier en assurance +Simple a levé 10 millions d'euros auprès d'Idinvest, Anthemis, Oneragtime et la famille Rothschild.

Depuis sa création en 2016 par Jean-Charles Samuelian, directeur général, et Charles Gorintin, directeur technique, Alan a levé 37 millions d'euros. Elle a été la première société d'assurance indépendante à avoir obtenu un agrément depuis trente ans auprès de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR/Banque de France). Elle couvre déjà plus de 7.000 personnes et 850 entreprises.

« Notre vision ultime : devenir la référence technologique qui rend la santé et le bien-être simples et accessibles à tous », affirme Jean-Charles Samuelian, qui explique avoir eu l'idée au vu de la complexité de trouver un contrat d'assurance complémentaire santé lorsqu'il avait monté sa première startup, Expliseat.

Objectif 100.000 personnes assurées dans 3 ans

L'argent frais recueilli doit lui permettre d'accélérer sa croissance, avec l'objectif de tripler le nombre d'assurés cette année et d'atteindre 100.000 personnes couvertes dans les 3 ans, de porter les effectifs à 80 personnes dans les 12 mois et de développer de nouveaux services.

Le modèle d'Alan est proche de celui d'une Assurtech américaine, Oscar Health, née en 2013 dans le sillage de l'Obamacare, qui vient de lever 165 millions de dollars sur la base d'une valorisation estimée à plus de 3 milliards de dollars.

« Alan réinvente l'assurance santé en s'adressant à un marché de 36 milliards d'euros rien qu'en France. Ils ont créé une offre innovante, complète et totalement numérisée, une alternative très attractive aux assurances traditionnelles. Nous sommes très enthousiastes à l'idée de soutenir l'extraordinaire équipe d'Alan menée par Jean-Charles dans l'accomplissement de sa vision : améliorer la santé de chacun », déclare Jan Hammer, associé chez Index Ventures, dans le communiqué.

Le milliardaire français Xavier Niel commente de son côté que « l'énergie et le talent déployés par les équipes d'Alan sont remarquables. Ils développent la meilleure expérience autour des services de santé et sont très bien positionnés pour créer un nouveau leader sur leur marché ».

Soutenant la startup depuis son lancement, à la fois « investisseur et partenaire, CNP Assurances a été aux côtés d'Alan en qualité de principal réassureur et pour co-construire une couverture prévoyance pour les entreprises, complémentaire de son offre santé », explique Hélène Falchier, directrice générale d'OPEN CNP et responsable des investissements en private-equity de CNP Assurances.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2018 à 11:17 :
A part la levée de fond, impossible de trouver sur le net le site de cet assureur. Il prétend déjà d'assurer 7000 personnes et 850 entreprises. Mais son site est invisible. Impossible de connaitre son offre et de la comparer. Pourtant il veut révolutionner l'assurance santé, ça commence mal
Qu'attendent les clients? Un tarif plus compétitif pour une offre au moins similaire à notre assurance actuelle. Des services en plus? je ne vois pas ce qu'on peut ajouter de plus. Je fais une dépenses et dans les 8 jours je suis remboursé.
a écrit le 11/04/2018 à 10:49 :
Assurances, banques, finances... hum ça donne envie l'économie en UE ! :D
a écrit le 10/04/2018 à 21:52 :
Xavier Niel se lance dans l'assurance .
Il est curieux de voir que c'est la première assurance indépendante à obtenir un agrément en 30 ans ( et les 2 événements sont liés bien sûr ).
Les start ups sont un bel emballage pour nous faire avaler n'importe quoi .
C'est un des excés d'Internet . Il est un peu tôt pour l'affirmer , mais il y aura tôt ou tard le retour du balancier ...
a écrit le 10/04/2018 à 14:05 :
Honnetement au niveau des particuliers, rien de bien revolutionnaire. Assurland offre de vrai comparaisons et on peut ensuite finir la souscription en ligne. Certes ca prend un peu plus de temps que sur Alan , mais pour le reste c'est cosmetique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :