Axa Banque à vendre en Belgique pour 500 millions d'euros

 |   |  471  mots
En Belgique, Axa compte 550 agences bancaires, tenues par des indépendants, en franchise.
En Belgique, Axa compte 550 agences bancaires, tenues par des indépendants, en franchise. (Crédits : Google)
Sixième banque belge, la filiale de l'assureur français emploie 850 personnes et a dégagé un bénéfice net de 66 millions d'euros l'an dernier. Selon la presse belge, Axa aurait mandaté BNP Paribas Fortis pour trouver un repreneur à un prix de 500 à 600 millions d'euros.

Thomas Buberl, le patron d'Axa, continue de passer en revue tous les actifs du groupe. Selon la presse belge, l'assureur français aurait mandaté BNP Paribas Fortis en vue de vendre sa filiale Axa Banque Belgique, qui n'est pas un acteur marginal sur le marché : elle est sixième en termes de total de bilan (27,3 milliards d'euros à fin 2017) et cinquième en crédits logement, avec une production record de 3,3 milliards d'euros l'an dernier (un logement sur dix). À la différence d'Axa Banque en France, une banque en ligne sans agence qui a accusé des pertes de près de 20 millions d'euros en 2017, sa société sœur belge dispose d'un réseau de 550 agences indépendantes (en franchise) et est rentable : elle a dégagé un bénéfice net de 66 millions d'euros en 2018, en hausse de 68%.

Créée en 2000, Axa Bank Belgium emploie 850 personnes, en grande partie à son siège de Berchem, près d'Anvers. Elle revendique 800.000 clients, essentiellement des particuliers, mais aussi 6.000 professionnels. En comparaison, Axa Banque France emploie environ 660 personnes pour 680.000 clients mais leur produit net bancaire est proche (215 millions d'euros dans l'Hexagone contre 233 millions en Belgique en 2018 selon le document de référence du groupe Axa). Malgré le contexte de taux toujours bas, qui pèse sur les marges, la filiale belge a amélioré son résultat grâce à l'impact moindre des refinancements de prêts à l'habitat.

Une valorisation de 500 à 600 millions d'euros

Selon l'Echo, « la valeur d'Axa Bank Belgium a été estimée entre 500 et 600 millions d'euros ». Fin 2018, la danoise Saxo Bank a racheté le courtier en ligne néerlandais BinckBank pour 424 millions d'euros, l'équivalent de ses fonds propres.

Le journal francophone considère « peu probable » qu'un acteur bancaire belge s'y intéresse, alors que Fortis (BNP Paribas), KBC, Belfius et ING Belgique réduisent leur parc d'agences voire les effectifs.

Lire aussi : BNP Paribas Fortis va supprimer 800 à 1.000 postes sur une base volontaire

Avec un encours de crédits aux ménages de plus de 20 milliards d'euros et des dépôts de 18 milliards, Axa Banque Belgique (qui est une filiale d'Axa France et non d'Axa Belgique) pourrait intéresser un acteur étranger ou un fonds d'investissement. Elle se targue d'un excellent score de recommandation (NPS) de 24, d'un excellent ratio de solvabilité (CET1 de 15,2%) et de la note de crédit la plus élevée des banques belges auprès de Standard & Poor's (A+).

La question de l'avenir de l'activité bancaire d'Axa revient régulièrement. Les assureurs n'ont pas réussi à percer sur ce marché en France, où les banques en ligne comme Boursorama (filiale de Société Générale), le leader, ou les néobanques comme N26 et Revolut, captent l'essentiel de la croissance. Groupama a ainsi revendu en 2016 sa banque à Orange (il détient 35% du capital d'Orange Bank).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :