Axa dépasse les attentes au premier trimestre

 |   |  449  mots
(Crédits : Christian Hartmann)
L'assureur français a enregistré une croissance de 13,5% de ses revenus à 35 milliards d'euros au premier trimestre. La santé et l'assurance dommages des entreprises ont été particulièrement dynamiques.

[Article mis à jour le 3/05 à 10h50]

« Une très bonne performance » s'est félicité le directeur général adjoint et directeur financier d'Axa, Gérald Harlin, ce jeudi 2 mai, en commentant la publication des indicateurs d'activité au premier trimestre. Le chiffre d'affaires de l'assureur français, numéro deux du secteur en Europe derrière l'allemand Allianz, a progressé de 13,5% sur le trimestre, à 35 milliards d'euros, et de 2,7% à périmètre et change comparables, des chiffres supérieurs aux attentes.

Axa a notamment profité de l'intégration du groupe américain XL, dont l'acquisition pour 12 milliards d'euros a été finalisée en septembre dernier : le chiffre d'affaires a ainsi été porté par « la forte croissance des activités d'assurance dommages et de spécialités » de XL (+7%) et « la hausse des volumes en assurance dommages des entreprises » en Europe (+2%).  

« La croissance de nos activités s'est poursuivie pour l'ensemble du Groupe, et particulièrement au sein de nos trois segments cibles : la santé, la prévoyance et l'assurance dommage des entreprises » a analysé Gérald Harlin dans le communiqué.

En assurance santé, le chiffre d'affaires a progressé de 7% en France et de 4% dans le reste de l'Europe. Cependant, en France, le chiffre d'affaires affiche un repli de 2% à 6,9 milliards d'euros, du fait de la baisse des activités d'assurance vie, épargne et retraite (-6%). En Europe, le chiffre d'affaires a augmenté de 2%. En Asie, il a girmpé de 6%, aux Etats-Unis de 5% et de 6% pour les autres pays à l'international, grâce au Mexique et à la Turquie.

Désendettement en vue

Lors d'une conférence téléphonique jeudi soir, Gérald Harlin, le directeur financier d'Axa, a indiqué que le groupe confirmait ses objectifs financiers à horizon 2020.

"L'environnement tarifaire a continué d'évoluer de façon favorable au cours du trimestre et nous observons un renforcement de cette tendance pour la plupart des branches d'Axa", a souligné le DG adjoint.

Il a réaffirmé qu'Axa allait s'employer à réduire sa dette, visant un taux d'endettement compris entre 25% et 28% d'ici 2020.. Le groupe a récupéré en mars dernier 1,3 milliard d'euros de la cession de nouvelles actions d'EQH, sa filiale américaine d'assurance vie et de gestion d'actifs, mise en Bourse l'an dernier.

« Une nouvelle étape a été franchie dans le processus de transformation du groupe au cours du premier trimestre, avec la déconsolidation d'AXA Equitable Holdings, à la suite du placement d'une nouvelle tranche d'actions EQH en mars.Le profil de notre groupe devient plus simple, plus clair et plus spécialisé » a-t-il fait valoir.

L'action Axa gagne 1,6% ce vendredi matin, signant la deuxième plus forte hausse du CAC 40. Elle a engrangé plus de 21% depuis janvier, un peu mieux que le CAC 40 (+17%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :