Polémique sur les bonus : Matignon convoque les banquiers

 |   |  623  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le Premier ministre convoque les banquiers ce vendredi à Matignon pour qu'ils s'expliquent sur la question des bonus. La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a écrit au gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, pour appeler la Commission bancaire, l'organe de contrôle des banques en France, lié à la Banque de France, à "la plus grande vigilance en matière de rémunération des opérateurs de marché".

La polémique sur le paiement des bonus dans les banques françaises, avec le cas de BNP paribas qui a provisionné à cet effet un milliard d'euros, fait des vagues. Le monde politique s'en empare. Les services du Premier ministre ont annoncé jeudi que les responsables des grandes banques françaises sont convoqués ce vendredi à Matignon pour s'expliquer. Dans un communiqué publié par Matignon, "François Fillon rappelle que le respect par les banques des engagements qu'elles ont pris est une exigence absolue vis-à-vis de la collectivité nationale et de l'Etat qui a mis à leur disposition à l'automne dernier des moyens importants pour les aider à surmonter la crise financière", lit-on dans un communiqué publié par Matignon.

La réunion avec les banques se tiendra au niveau de conseillers. Toujours dans le communiqué, François Fillon souligne que "l'accès des entreprises et des particuliers au crédit bancaire dans de bonnes conditions est une clef d'une reprise rapide et soutenue de l'activité économique en France". "Le Premier ministre a donc demandé à ce que les représentants du monde bancaire soient réunis demain à Matignon avec la Banque de France et le ministère de l'Economie afin d'examiner l'évolution et les conditions du crédit bancaire aux particuliers et aux entreprises ces derniers mois, ainsi que les mesures qui devraient, le cas échéant, être envisagées", lit-on dans le texte.
 

Mercredi soir, tard, la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, après avoir imprudemment laissé le terrain à l'omniprésent ministre de l'Industrie Christian Estrosi, a annoncé qu'elle avait écrit  au gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, pour appeler la Commission bancaire, l'organe de contrôle des banques en France, lié à la Banque de France,  à "la plus grande vigilance en matière de rémunération des opérateurs de marché". La ministre a d'ailleurs demandé à Christian Noyer de lui adresser "d'ici la fin de l'année" un rapport sur la question.

Plus tôt dans la journée, Christian Estrosi s'en était déjà remis à la Banque de France pour trancher, en soulignant que le gouvernement suivrait de près ses décisions, histoire de mettre un peu la pression.

Dans sa lettre, Christine Lagarde rappelle que  "la France a été la première place financière à se doter de règles destinées à encadrer les politiques de rémunération de ces opérateurs pour mettre fin aux rémunérations qui ne sont pas la contrepartie de vraies performances et d'une gestion des risques responsable". Elle souligne avoir "modifié la réglementation relative au contrôle des établissements de crédit et des entreprises d'investissement" et avoir chargé un groupe de travail animé par le président de la Fédération bancaire française (FBF), Georges Pauget, d'élaborer des règles en la matière.

Au prochain sommet du G20 fin septembre à Pittsburgh, aux Etats-Unis, la France doit , "favoriser des mesures concrètes de la communauté internationale destinées à discipliner les pratiques de rémunération des banques". Car une action au seul niveau français sur ce problème risque d'être contre-productive en créant une distorsion de concurrence au détriment de la place parisienne, poussant par exemple des établissements financiers français à installer leurs traders à Londres ou New York si les conditions d'octroi des bonus y sont plus favorables. Une question que certains syndicats des banques françaises n'ont pas hésité à aborder pendant que leurs centrales protestaient au contraire contre ces bonus élevés.

Ce mercredi, BNP Paribas revient sur la question en se disant  "naturellement disponible" pour "toute vérification" de l'application en son sein des nouvelles règles du G20 en matière de bonus dans la finance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout à fait d'accord avec Maximo. Allez donc vivre en Corée du Nord, vous verez qu'on est pas si mal en France. Et puis il est étonnant que le systéme que vous critiquez tous soit celui dont la majorité des pays utilise...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La révolution est en marche.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les grandes déclarations de principe des politiciens auxquelles nous sommes habitués continuent dans la même lignée.
La ministre des finances signale avoir écrit à la Banque de France pour lui rappeler "la vigilance dont cette denière doit faire preuve face aux rémunérations des opérateurs de marché". C'est un leurre car tous ces opérateurs ont un contrat de travail basé sur un fixe et une part de rémunération variable en fonction des résultats individuels et collectifs, dans l'hypothèse où une loi nationale ou internationale serait susceptible de régulariser systématiquement ces rémunérations, le contrat de travail ees opérateurs leur serait opposable devant le conseil des prud'homes et bonjour les indemnités ...!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vive le régime communiste avec Lagarde ! quelqu'un please peut il lui dicter des cours de finance ? une vraie catastrophe cette ministre !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Madame Lagarde demande un rapport pour la fin de l'année, C'EST RISIBLE et CELA RELEVE DE LA COMEDIE. LE RAPPORT IL DOIT ETRE EXIGé pour LE 31 AOUT 2009, et les PUNITIONS DOIVENT PELUVOIR DèS LE 3 Septmebre 2009, à la SORTIE DU CONSEIL DES MINISTRES DIRIGé par le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. VOILA Madame LAGARDE CE QUE VOS ELECTEURS DE l'UMP (et probablement l'ensemble des Français honnêtes) ATTENDENT DE VOUS.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mettre une prof d'Anglais qui ne comprend rien ni à la finance, ni à l'économie, ni à la titrisation de la dette comme ministre des finance du jamais vu ! une catastrophe pour la croissance future du PIB et GDP français !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Des SANCTIONS JUDICIAIRE DOIVENT ETRE PRISES à l'ENCONTRE DES COUPABLES DE DESTRUCTION DE l'ECONOMIE à l'EGARD eee des RESPONSABLES DES FAITS DE CORRUPTION d'une EXTREME GRAVITé QUE LES FRANCAIS ONT A CONSTATER DANS LES MICROCSOMES DE LA FINANCE - LES FINANCIERS VOYOUS DOIVENT ETRE EMPRISONNéS et les BIENS DES TRADERS DOIVENT ETRE CONFISQUéS et VENDUS AUX ENCHERS POUR REMBOURSER LES ETATS et LES NATIONS QUI DOIVENT SE FAIRE RESPECTER. Madame ALLIOT MARIE, AU BOULOT, vos ELECTEURS ATTENDENT DES RESULTAS SANS DELAIS.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
apres la 1ere vague:"ca y est cest fini, ona pris des mesures et les banquiers son des gens biens, ne vous inquietez pas, il nyaura plus de prime"
On constate......
commment voulez vous faire confiance apres?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quelle comédie ! puisque des bonus peuvent être distribués alors demandons le remboursement des aides puisque l'état ce sont nos impôts !! assez d'hypocrisie !! les français en ont assez de payer !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
CA SUFFIT - LES MILITAIRES DOIVENT ETRE ENVOYES DANS LES BANQUES, DANS LES COMPAGNIES d'ASSURANCES CAPITALISATION, CHEZ LES PRESTATAIRES INDEPENDANTS DE LA FINANCE COMME les conseillers financiers, POUR METTRE DE l'ORDRE DANS CETTE CHIANLIE, CE BAZARD, CETTE BERZINA QUI DOIVENT CESSER D'URGENCE.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette gesticulation rappelle celle concernant la hausse des tarifs EDF; rappelons qu'un grand nombre des dirigeants de banque est issu de la fonction publique, ce qui était une manière de mettre la main sans le dire sur les circuits financiers; une manière aussi de distribuer des "bénéfices" comme sous l'Ancien Régime; il eut mieux valu, certainement, mettre des banquiers à la tête des banques et des entrepreneurs à la tête des entreprises d'une manière générale, mais cela eut été interprété comme une dérive libérale. Restons donc - hélas! - à l'Ancien Régime!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que de commentaires délirants et debiles sur cet article. la palme d or revient au delire de vente aux encheres des biens des traders...mesdames, messieurs vous ne connaissaient rien au monde de la finance alors arreter d en parler et vous paraitrez un peu moins stupides
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Voila comment renvoyer la paquet cadeau à la banque de France. Evidemment, notre ministre n'a pas d'avis sur la question, elle qui vient du milieu des affaires. Je crois qu'il y est que l'on s'arrete de se moquer de nous et des personnes qui perdent leur emploi tous les jours au nom de la rentabilité et des profits qui partent en partie dans les bonus. Je ne suis pas extremiste mais les revolutionnaires de 1989 auraient peut etre eu une idée sur la façon de traiter le probleme et auraient pu conseiller notre pseudo ministre.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Manifestement les banques vont mieux, va-t-on attendre 10 ans pour exiger le remboursement des aides qu'ils ont reçu pour avoir mis le pays en faillite, et que les contribuables comme moi doivent payer? Peut-on faire un rapprochement avec le cas des producteurs de fruits et légumes qui font un boulot autrement plus difficile que ces traders dorés sur tranche ? Combien de patrons de banque ont-ils été traduits en justice pour escroquerie ? Si nos "cher(e)s" ministres ne savent pas quoi faire pour faire parler d'eux en été voilà quelques dossiers bien chauds pour se mettre au boulot et prouver qu'ils servent à quelque chose d'autre que de (bien) vivre aux frais de la république et des contribuables.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tout à fait d'accord avec juju .... les mêmes sont aussi les selectionneurs des équipes de France de foute ou autres ( les lendemains de défaite )
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les dirigeants des Banques sont des VOYOUS EN BANDES ORGANISEES, et FORCE DOIT RESTER A LA LOI DU PEUPLE, donc les DIRIGEANTS et les CADRES Banquiers et leurs serviteurs, LES CONSEILLERS FINANCIERS, TOUT CE PETIT MICROCOSME doit etre TRADUIT PAR DEVANT LES TRIBUNAUX PENAUX, LEURS BIENS IMMOBILIERS et leurs AVOIRS BANCAIRES et FINANCIERS DE TOUTES NATURES SOIVENT ETRE SAISIS pour REMBOURSER LES NATIONS QUI SUBISSENT LES PREJUDICES DES ACTES DE VANDALISME ECONOMIQUE DONT SONT RESPONSABLES CES VOYOUS DE LA FINANCE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
PAS BESOIN DE BOUGER LES BRAS POUR PRETENDRE QUE L'ON MAITRISE LA SITUATION.
LE PROBLEME EST SIMPLE.
A SITUATION EXEPTIONNELLE MESURE EXEPTIONNELLE.
TOUT BONUS PERCU TANT QUE LA FRANCE N'AURA PAS REEQUILIBRE SES COMPTES SERONT TAXES A 80%
MAIS ON PEUT FAIRE CONFIANCE A NOTRE PRESIDENT POUR PROTEGER TOUT CE PETIT MICROCOSME AVEC UN BOUCLIER FISCAL ENCORE PLUS EFFICACE
3ANS AVANT 2012 ET AVANT DE VOTER MASSIVEMENT POUR LE PROJET HUMANISTE DE DOMINIQUE DE VILLEPIN.
ADHEREZ TOUS MASSIVEMENT AU CLUB VILLEPIN.
L'ACTUEL OMNIPRESIDENCE N'EST AU POUVOIR QUE POUR PROTEGER LES RENTIERS ET OU LA CLASSE D'AGE 1946.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bande de jaloux minables. On aura toujours un train d' avance sur vous
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LE PRESIDENT DOIT AGIR FERMEMENT - La phase des SANCTIONS LOURDES, TRES LOURDES, doit être mise en oeuvre AVEC LA PLUS GRANDE SéVéRITé - TOUTE LA CHAINE FINANCIERE EST GRANGRAINéE - Les DiRIGEANTS du systeme FINANCIER SE MOQUENT DESAUTORITéS, et bien entendu - NOS MINISTRES et NOS PARLEMENTAIRES DOIVENT DEMONTRER QU'ILS SONT LES GARANTS DE LA REPUBLIQUE QUI SE TROUVE BAFFOUEE PAR CETTE MINORITé DE BANDITS DE LA FINANCE, ces BANDITS SONT DES CASSEURS DE l'ECONOMIE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
lorsque des BOITES DE NUIT DERAPENT, il Y A DES FERMETURES ADMINISTRATIVES COMMESANCTION. POUR LES BANQUES CA DOIT ETRE PAREIL, LES DERAPAGES DOIVENT ETRE SUIVIE DE FERMETURES ADMINISTRATIVES, LA BANQUE DE FRANCE DOIT RETIRER LES AGREMENTS AUX BANQUES, par exemple, leur retirer toute autorisation et ne leur laisser que les services de caisse pour les activités courantes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pour tous ceux qui réclament la tête de ceux qui persoivent des bonus des banques, doit on aussi supprimer ceux des commerciaux qui réalisent de bons resultats?
de manière générale j ai l impression que des que l on parle de bonus on parle aussi de criminel
combien d entre vous touche un 13eme mois? c est un bonus allez hop on supprime on vous enferme et on vend vos biens...
non mais franchement stop a la bétise
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Notre championne de la croissance négative élève le ton de sa voix envers les banques !!!!!
Quelle autorité!! Quelle efficacité!! Je serais trader j'en tremblerai de peur. C.Q.F.D.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
entièrement d'accord avec juju et Amirene!

les abus existe, oui et il faut les dénoncé. Mais de là a poster des comm aussi délirants.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les bonus des traders, après la grippe A, c'est le 2ème serpent de mer de l'été. Ca va faire glauser les gogos un moment. C'est vrai que pendant l'été, les accidents de la route, les feux de maquis et les 2, 3 clampins qui se noient tous les jours, c'est pas très fun. A force, ça fait un peu somnoler.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A te lire les français sont des arrièrés mentaux!!! dans les années 1970 les banques versaient un intéret <environ 1% > sur l'argent des comptes courants de leurs clients. Pourquoi aujourd'hui nous n'avons plus ces intérets et en plus les banquiers nous facturent beaucoup d'opérations qui étaient gratuites il y a 30 40 ans. Faut il avoir bac + 12 comme juju pour écrire que les français sont des nuls parcequ'ils sont incapables de se laisser plumer sans rien dire pour que nos banquiers REQUINS SE GAVENT SE REMPLISSENT LES POCHES AVEC LA COMPLICITE DE NOS DIRIGEANTS POLITIQUES et juju trouve cela moral par cette période de crise ou tant de gens se retrouvent à la rue a cause de financiers requins ou totalement incompétents ,ALORS IL FAUT VIRER OU METTRE EN TAULE ou alors un jour viendra la révolution
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Juste une question candide...... la banque de France possède quel pouvoir sur le montant des rémunérations des traders de société privées ?

Il y a longtemps qu'en France, les politiques se foutent de la gueule du monde, mais depuis l'avènement de la droite décomplexée, c'est le zénith......bon c'est pas tout ça, il faut que j'aille bosser pour une deuxième journée de solidarité avec nos petits vieux !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
d'accord avec les réactions; celles ci sont totalement inutiles ; le gouvernement nous même tous en bateau qui commence à prendre l'eau avec les déficits abyssaux que sarko s'obstine à créer. s'il y a vait une réelle volonté politq, cette annonce des banques n'existerait pas; sarko est l'élu du MEDEF et de ses amis les plus riches qu'il sert avec persévérance; une loi imposant à 90% les bonus et les indécents profits qui sont annoncés aurait dû être prise depuis le début de la crise; pareil pour la fin des paradis fiscaux qui ramènerait dans les caisses de l'Etat tout ce qui a été volé
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bonjour, quelques vérités à re-préciser :
- les bonus sont payés en 2010 sur l'exercice comptable 2009, ce qui explique la provision
- l'activité CIB a été rentable non pas grâce à la pure spéculation des traders, mais grâce aux nombreux placements d'émissions obligataires qui ont lieu en ce moment. Bref, il s'agit de rémunérer des gens qui remplissent leurs objectifs commerciaux

Après, on peu aussi essayer un modèle économique où une entreprise travaillerait pour ne pas gagner d'argent...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On parle souvent des bonus accordés au traders et de la taille importante des enveloppes provisionnées à cet effet. Cependant, derrière le milliard provisionné par la BNP, quelqu'un peut-il me dire combien de salariés sont concernés par ces bonus et quelle est la valeur du bonus médian et du bonus moyen ???

On a vite fait de se perdre et de décrier ces montants titanesques sans pourtant se rendre compte de ce que cela représente à l'échelle d'UN salarié.

Le coût du papier utilisé par la BNP se chiffre très certainement en dizaine de millirads d'euros par an...

alors on se calme et on sort sa calculette avant d'émettre un jugement
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est mal de se faire du fric maintenant ? C'est nouveau.
Alors, comme ça, avec la droite, la France va devenir "le pays de Candy" ? Vraiment charmant.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Madame Lagarde devrait essentiellement se préocupper de faire récupérer par la Société Générale tout ce qui peut l'être auprès de Daniel Bouton dont l'arrogante et fautive incompétence est à l'origine des pertes encourues par cette banque ; représentant légal de la SG, DB avait en effet la responsabilité de faire tenir une comptabilité fiable : le fait que près de 50 milliards d'engagements par signature aient pu être souscrits par Jérôme Kerviel au nom de la SG sans enregistrement comptable de ces engagements donnés dans les comptes de cette banque résulte, si cela est vrai comme si cela est faux (dans ce dernier cas la responsabilité pénale des dirigeants est en cause), d'une faute lourde des responsables de cette banque qui devraient être mis à contribution à hauteur de l'intégralité de leurs patrimoines personnels.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a quand même de quoi sourire , d'après notre ministre de l'économie , il semble que le gouverneur de la Banque de France ne connaisse pas bien son métier . Je ne sais pas de qui elle se moque , des salariés de la B. de Fr. ou bien des cochons de payants que nous sommes . Il est par ailleurs vrai que d'ici à la fin de l'année nous aurons pour la plupart oubliés ,et que nos chers gouvernants auront le temps de promulguer un texte quelconque exonérant nos chers voleurs de toute impunité .
Comme d'habitude .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
CHANGEZ LA RÈGLE, OU TAISEZ VOUS
Une nouvelle rencontre, pourquoi faire ? Des remontrances ? « Ce n?est pas bien ». « Si vous recommencez, on va vous tirer les oreilles ». Tu parles. Les banquiers ont déjà recommencé. Seule une réglementation ou une législation peuvent changer la donne. Seulement voila, on va nous rétorquer que la « concurrence est féroce ». C?est une façon de dire que l?on ne peut rien faire, que ce sont les milieux de la finance qui ont la main. Mais à ce moment là, on amène la preuve que les politiques n?ont pas le pouvoir. Le seul pouvoir qu?ils ont, c?est celui de la poudre aux yeux. En résumé, le politique s?agite et la finance agit. Si nous en sommes là, dites vous que c?est la preuve d?une situation inquiétante : contrairement au discours rebattu depuis des années, la démocratie n?est pas le corollaire du capitalisme.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
POUR ne PAS VOIR LA REALITé DU DéLABREMENT TOTAL DE NOS INSTITUTIONS et de NOTRE ECONOMIE QUI VA A VOLO, NOS PARLEMENTAIRES FONT LA SIESTE, ILS NE MANQUENT DE RIEN, ILS SONT BIEN, PERSONNE NE LES DéRANGE, c'est ROYAL, FORMIDABLE, ILS FONT TOUT POUR QUE CA DURE ! ! ! ! ET CA VA DURER
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la finance a le pouvoir...la rue fait sa loi ...le bateau FRANCE est sans pilote ..inutile de payer des responsables.. la fin est proche
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
renseignez vous un peu sur le nombre de traders qu il y a sur la place parisienne et sur le bonus moyen d un trader de 30 ans et vous verrez a quel point vous etes des montons manipulés par des politiques qui veulent occultes les vrais problemes. De toute facon les francais sont un peuple de jaloux qui envient ceux qui s en sortent et gagnent de l'argent, c'est ca la spécificité francaise!!! et surtout arretez de dire des conneries et apprenez le principe de la division ( c 'est un milliard pour 17000 personnes et non pour 3 traders)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est necessaire de faire un petit rappel : les aides consenties par l'état aux banques sont des prêts. Ils vont donc être remboursés intérêts compris. Cher contribuables rassurez vous sur ce point.
En revanche, on doit légitimement s'interroger sur le réel pouvoir de l'Etat sur les banques. En effet, les dirigeant des banques ont investit en masse dans des produits financiers (subprime, madoff...) que visiblement ils ne comprenaient pas. Ils sont donc imcompétents pour gérer de grandes banques. Il aurait donc fallu conditionner les aides de l'état avec la démission des directoires des grandes banques françaises. Jusqu'ici seul Daniel Bouton a été remercié, c'est un peu juste !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut arrêter de blablater sur les SURPRIME....c'est simple = les taxer à minimum 80%...pas VRAI ?????
Aux politiques de jouer et vite !!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Soyez cool avec Christine, si vous continuez comme cela elle va être obligé d'accourter ses vacances!! Ce qui est etonnant dans ce pays est la "manière" dont on la ramenne. Toujour trop tard. On savait qui était l'équipe Sarko et même de l'incompétince avérée de ses ministres. On savait depuis toujour la gourmandise de bancaires et de leurs opacité. Suisse, Luxenbourg et autres bourgues sont des pirates dans l'UE. Nous avons voté aussi pour Barroso et leurs clik des conservateurs pro-fric et pro-lobbies.Nous sommes incapables de créer une force politico-morale capable de nous sortir par le haut. Notre cher pays touche fond (depuis longtemps) et nous continuons à payer des ardoises de cette incompétence généralisé. Ce bals de ministres en est un exemple malheureux et les milliards engloutis ne finira pas alors que le peuple rame. Le vote existira toujours et à la prochaine (malgré les tricheries mesquines) votez pas bling,bling car le retour à la casse départ c'est maintenant pour nos enfants, voir nos petits enfants....si vous en avez!!!Si non cool, vouz partirez avec une belle ardoise!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
une réunion pourquoi faire ?pour demander un rapport pour la saint glingin et qui sera enterrer au fond du tiroir ou pour créer une commission qui ne fera que se réunir. "convocation"des banquiers est un bien grand mot et quelque peu presomptueux de la part de "politiques" sans pouvoirs sauf celui de permettre aux plus riches de l'être plus encore.à la fin de l'année on en reparle cela fera toujours vendre du papier et les français seront quand même plumés.
bientot la seule solution pour s'en sortir ce sera de chanter la carmagnole
"ah ça ira,ça ira à La lanterne on les aura". et u'on ne me dise pas qu'on n'y connait rien en economie et que c'est la faute a la concurrence entre etats, que la mondialisation nous interdit de jouer tout seul dans notre coin, etc..c'est de l'intox permanente; il faut arrêter de prendre les français pour des ignars en économie. ils comprennent que les memes s'en mettent toujours plein les poches. avoir des bonus sur de l'argent virtuel et non bien réel et en présumant d'un résultat futur non garanti,une crise est si vite arrivée!c'est la crise et on touche en 2008,c'est toujours la crise et on va toucher en 2009. les traders vont aller travailler a londres et s'ils sont virés dans quelques temps ils reviendront en France pour toucher le chomage ou le RSA. vive le libéralisme a l'extrême.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
SI les banques gagnent trop d'argent, au point de verser des rémunérations indécentes à de jeunes boutonneux, certainement faut-il augmenter l'imposition liée aux plus values financières.
Les déficits publics, aux USA comme en Europe sont gigantesques, le travail y est excessivement taxé, peut-être faut-il aller chercher l'argent là où il est fait abondance et le réinjecter dans l'économie réelle ?
Monsieur Sarkozy, si prompt à proposer de grandes réformes, qu'en pensez-vous ? (Pas besoin d'être issu du nouveau pôle de formation aux métiers de la Finance, voulu par le CG 92, pour penser l'économie avec bon sens).

Un laborieux chef d'entreprise qui paie un peu trop d'impots et de taxes en tous genres.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
un milliard pour 17000 personnes c'est 4 années de salaire minimum
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cher juju : 1 milliard divisé par 17000 ca fait presque 60 000 euros de prime par trader parisien c'est plutôt coquet comme prime pour un secteur qui sort d'une crise. Je ne suis pas jaloux, je trouve même normal que les dirigeants de haut niveau aient des bonifications très importante à la condition que leur entreprise se porte bien. Ce n'est pas encore le cas des banques qui continuent de provisionner de grosses sommes pour solder leurs actifs toxiques. Mais c'est probablement le prix à payer pour éviter que ces traders ne partent exercer leur talent à Londres ou ailleurs : triste non?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je réponds a traders qui qualifit des gens qu'il ne connait pas de minable jaloux, c'est une insulte qu'il faut prendre d'un personnage qui n'est rien d'autre qu'une bestiole a deux pattes, compte tenu de ce que certains FRANCAIS ONT FAIT POUR LA FRANCE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
M'étonne plus que le fric s'appelle LIQUIDE : il te coule entre les doigts mais fait aussi couler beaucoup d'encre... à voir les commentaires. Vais demander à Mohamed Yunus s'il ne peut pas me prendre à la Grameen Bank. Marre de payer des agios à la BNP !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
VRAIMENT RAZ LE BOL DE TOUS CES DIRIGEANTS ET CADRES SUPERIEURS QUI SE DONNENT ENTRE EUX DES SALAIRES INDECENTS §§§§§ DES SANCTIONS S'IL VOUS PLAIT EN IMPOSANT COMME IL SE DOIT SES SALAIRES ...DEMESURES !!!!!
Le SALAIRE MOYEN EST DE 2000 EUROS PAR MOIS !!!! DE PLUS ON NOUS DEMANDE DE PREPARER NOTRE RETRAITE EN INVESTISSANT DANS DES FONDS GERES N'IMPORTE COMMENT !!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A laurent 68: il est vrai que 60 000e c'est une tres belle somme et je dirai que c'est effectivement un bonus moyen pour un trader BNP. Admet quand meme qu on est tres tres loin des millions et des milliards dont on parle et qui dechainent les passions. D'autre part les traders ne sont payés que lorsqu ils gagnent de l'argent (ce qui n etait pas le cas l année derniere donc 90% des traders bnp ont eu 0e de bonus). Pour en revenir aux bonus moyen, fixe + bonus on arrive a environ 100 00e par an soit 8000e par mois, c'est un tres bon salaire mais combien de politiques, medecins, avocats, salaries de grosses boites gagnent au moins autant!!! tout ca pour dire arretez de fantasmer sur les salaires des traders, les millions de bonus ne concernent que 3 ou 4 % des traders qui rapportent bcp d'argent aux banques... et qui commencent deja a faire leurs valises pour l angleterre ou les usa.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Madame le Ministre a très bien analysé le problème des bonus. Si le bonus est moins en France, les meilleurs tradeurs partent à la City à Londres ou à Wall Street aux US. Donc, au contraire, il ne faut pas limiter les bonus. En plus, il faut relancer le pôle de compétitivité de la haute finance à Paris et investir dans la recherche des produits dérivés comme French subprimes fabriquée par la Caisse d'Epargne et sera revendu aux banques d'affaires US, des nouvelles émission obligataires indexées sur la prochaine hospitalisation Nicolas Sarkosy, Comme Alain BAUER a déclaré dans une réunion organisée par Claud GOASGUEN, "Quand les policiers ont été arrêtés et emprisonnés par les SS lors de la 2ème guerre mondiale, la criminalité danoise a monté en flêche." Si il n'y a pas de régulation mondiale, c'est une course au casino. Le pays qui régule seul, sera défavborable par rapport aux concurrents. C'est exactement le phénomène que les paradis fiscal, dumping social.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
après les prêts de l'état,voila à nouveau les avantages.Pourquoi ne pas imposer d'abord le remboursement intégral de ces prêts consentis aux banques par l'état?De plus s'il y bénéfice ne pourrait-ont les remettre dans la caisse et assouplir le crédit pour relancer ainsi l'économie en direction des consommateurs?
D'AUTRE PART JE SOUHAITE DE L
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A lire tous ces commentaires, on a l'impression que les gens découvrent le capitalisme. Il fallait voter à gauche les gars. Il reste heureusement pour ceux restés dans l'enfance quelques paradis de contes de fées : le Vénézuela, la Bolivie (et encore, pas tous les états), la Corée du nord...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En survolant les commentaires de certaines personnes on à l'impression qu'il faudrait pendre haut et court les banquiers. Alors certes il y a des responsables voir même des coupables qu'il faudrait sanctioner dans les banques mais est ce que nous ne sommes pas coupables aussi? A force de toujours vouloir payer moins cher (qui n'a jamais fait le tour des banques pour un pret?) il a bien fallu que les patrons de banque trouvent un moyen de remplacer les marges sur les opérations dites courrantes. Quand certains disent qu'il faut retirer les agréments aux banques il me font rire. Vous n'êtes pas à la place du pauvre bougre dans son bureau qui râme à atteindre des objectifs fixés par ses patrons dont 9/10 n'ont jamais connu le travail de terrain. Vous voulez le beurre, l'argent du beurre et la crémière! Sortez donc de votre petit monde tout rose qu'est le PS et venez affrontez la réalité d'aujourd'hui ! Très peu vont y survir je pense. A bon entendeur, salut.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand les quelques cadres des banques s'octroient des bonus exorbitants de plusieurs millions d'euros, c'est les salariés de ces banques, mais également les actionnaires qui devraient tirer le signal d'alerte, car c'est EUX en premier qui sont floués ! Greves des salariés et réunions extraordinaires des actionnaires devraient se multiplier dans le secteur banquaire afin d'y mettre un peu d'ordre !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Imposer les bonus et les parachutes dorés à 70% ça ferait reflechir et l'argent retournerait en partie dans les caisses de l'Etat et donc indirectement aux contribuables qui ont déjà donnés pour les banques.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Puisque le High Frequency Trading est dans le droit, pourquoi critiquer les traders? Changer les règles qui le veut ou le peut?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bon, un peu de bon sens et de pragmatisme... Ce n'est pas le mode de rémunération des traders qui est choquant, c'est le montant des bonus. On parle de 59 000 Euros pour ceux de la BNP. Combien de français ou même de citoyens d'autres pays ne toucheront jamais ce montant en revenu annuel?

Ce qui est choquant, c'est le principe même du trading. Ce n'est que de la spéculation pure et dure, sur du court terme, donc destructrice de valeurs.

Mais ça, les financiers ne voudront jamais l'admettre, trop intéressés qu'ils sont à profiter égoïstement et sans scrupules de ce système!

Alors, d'accord, une décision franco française sur ces rémunérations serait évidemment imbécile.

Mais la finance ayant été incapable de faire son mea culpa, de revenir à un comportement plus raisonnable et plus juste, il faut bien qu'il s'attendent à un retour de bâton, et à des règles mondiales beaucoup plus strictes.

Car si cela n'est pas fait, dans les années à venir, nous aurons une crise financière et économique beaucoup plus grave, et les financiers eux-mêmes, et surtout eux, seront tout simplement jetés à la vindicte populaire sans autre forme de procès, dont on sait tous qu'elle n'est pas pour le coup raisonnable du tout! Mais au final, ils l'auront bien cherché, nos pseudos grand argentiers!

Et qu'ils ne cherchent pas à nous convaincre du bien fondé de leur système! Il ne feraient que se discréditer encore plus!

A bon entendeur...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
l etat doit demandé le remboursement de son pret
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mme Lagarde convoque les banques pour leur demander d'être un peu plus discrêtes sur les transactions financières des traders et des dirigeants de banques . Car ce genre de magouille ne doit pas être mis sur la place publique , le petit peuple n'y comprenant pas grand chose , c'est choses sont toujours mal interprétées . Voyez l'article de " juju " ci-dessus , il se classe même dans la catégorie des gens stupides, il fallait quand même oser l'écrire , et bien il l'a fait . Merci juju .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ils vont mangés quoi?homard sauce américaine
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Demain, les traders travailleront-ils le dimanche? Un trader qui reçoit des millions bénéficie-t-il d?un accompagnement psychologique? Saurait-il répondre au quiz « Les clés la sérénité » organisé par la Française des Jeux pour tout grand gagnant du Loto (gain supérieur à un million d?euro)? « Doit-on garder le secret ? Faut-il s'arrêter de travailler ? A qui et combien donner ? Comment se faire plaisir quand on peut tout s'offrir ? ». «Le gain d'une très grosse somme d'argent est un choc qui peut s'apparenter à un traumatisme », affirme le professeur Marc Valleur, psychiatre à l'hôpital de Marmottant (Le Point, les millionnaires du Loto, juillet 2009).Un trader aime-t-il regarder les bateaux en suçant des glaces à l?eau? Que ferait un trader avec 30 000 euros, le montant de l?indemnité supplémentaires demandée par les salariés de New Fabris? Aurait-il envie d?ouvrir un camion pizza? (...)
http://labetiseeconomique.wordpress.com
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je crois rêver. Les banquiers convoqués à Matignon.....Dans un grans salon feutré devant des petits fours de chez Fauchon accompagné d'un Don Pérignon 1968, il va leur être dit quoi par notre premier Sinistre a ces chers banquiers. " Chèrs Amis. Il vous sera fait PAN PAN cul-cul si vous n'êtes pas plus discret dans la répartitions des bonus. Chèrs Amis je ne vous demande pas de rembourser ce que l'état vous a si gentiment prêté, pas de cela entre nous voyons!! Allons mes amis je vous demande juste un zest de pudeur ou vous allez finir par nous mettre la populasse dans les rues."
Une autre coupe cher ami? au fait comment va votre épouse? les vacances des enfants a Miami se déroulent bien? comment trouvez vous de Don Pérignon? Je suis en tout point d'accord a votre analyse, il n'y a aucune reconnaissance de la populasse malgré tous les efforts que nous donnons. JE NE REVE QUE D'UNE CHOSE MOI les convoquer sur la place de la concorde et a la guillotine......
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
nous faisons tous les jours le constat de l'incapacité des politiques à gérer l'économique. les gesticulations devant la presse montrent, aux élécteurs, les bonnes intentions des politiques qui,ensuite, pour ne pas agir et légiferer pour limiter ces abus, se retranchent derrière les accords supranationaux et autres paravents libéraux.
dans le cas d'espèce (les bonus)ne dit-on pas que les traders partiraient sur les places financières "tolérantes" si on les privent de ce qu'il considèrent comme des revenus justifiés!
Le problème c'est que les banques ne font plus leur métier de base, celui de prêteur, mais qu'elles ont le souci de spéculer, avec nos dépots, pour augmenter, si possible sans limites, leurs profits... l'ère du capitalisme financier est en plein essort, surtout lorsqu'on sait que les fonds de pension en rajoutent pour soit disant,financer nos retraites...nous avons perdu la notion de relation entre le travail et sa rémunération, juste fruit du travail.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est à nous tous de modifier nos comportements vis a vis de cette économie délirante, car au final les banques n'ont que faire des milliers de personnes qui perdent leur emploi, des ménages acculés par des dettes enormes...commençons déja par changer de banque (crédit cooperatif, nef), les frais de tenue de compte sont gratuits !
http://www.credit-cooperatif.coop/fileadmin/doc/Conditions_tarifaires/2009/tarif_0709_cc.pdf

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :