Bonus dans les banques : la polémique relancée en France et aux Etats-Unis

 |  | 573 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
BNP Paribas a prévu un milliard d'euros de primes pour certains salariés. La banque souligne qu'elle respecte "scrupuleusement" les règles du G20 en la matière. La Société Générale veut, elle, tenir compte des comportements des traders et pas seulement de leurs résultats. Outre-Atlantique, la polémique monte aussi à cause de Goldman Sachs.

Vedette du moment grâce à ses bons résultats financiers, BNP Paribas se retrouve épinglé par un article de notre confrère Libération qui a révélé que la banque "va discrètement accorder autour d'un milliard d'euros de primes à ses traders". La banque a confirmé ce chiffre.

Le journal précise que l'enveloppe sera distribuée aux 17.000 salariés de sa filiale de banque de financement et d'investissement, la BFI, (Corporate and Investment Banking en anglais) soit "59.000 euros en moyenne par personne".

La direction rétorque qu'elle "respecte scrupuleusement" les règles établies pour les bonus dans les banques telles qu'elles ont été établies par le G20, le groupe des pays les plus importants de la planète, réunis notamment à Londres en avril dernier, pour trouver des solutions face à la crise économique et aux excès du secteur financier l'ayant accelérée.

De son côté, Frédéric Oudéa, PDG de la Société Générale, a indiqué, en marge de la conférence de presse de présentations des comptes semestriels, meilleurs que prévu, qu'en matière de bonus des traders (la banque n'a pas dévoilé combien il va y consacrer), "quand on évaluera les rémunérations, on ne tiendra pas compte que des résultats mais aussi des comportements. On prendra aussi en compte des paramètres comme le risque".

Le sujet est particulièrement sensible à la Société Générale qui a révélé en janvier 2008 qu'un de ses traders, Jerôme Kerviel, parti de la banque depuis, lui avait fait perdre 4,9 milliards d'euros via des placements spécualtifs sur le marché qu'il affirme avoir effecturé avec l'aval de sa hiérarchie. Une enquête judiciaire est en cours.

Face à la polémique qui monte, le ministre de l'industrie Christian Estrosi, décidément sur tous les fronts, a estimé que c'était à la Banque de France de trancher. Alors que l'association SOS Petits Porteurs s'insurge et demande que la BNP rembourse à l'Etat "le milliard des traders". Martine aubry , première secrétaire du PS, a elle aussi réagi, parlant d'un "véritable scandale". Elle a appelé Nicolas Sarkozy à agir.

Même son de cloche pour la CGT selon laquelle que l'Etat "doit revoir sa copie". Selon elle, l'aide de cinq milliards d'euros apportée à BNP Paribas n'a "pas été mobilisée au service de l'emploi et de l'investissement productif, notamment en direction des petites et moyennes entreprises". Certains responsables syndicaux au sein des banques affichent une position plus nuancée, mettant en avant le risque de voir les traders quitter la banque ou être installés par la direction à Londres ou à New York si la France mettait en place des contraintes sur la question plus dure que dans d'autres grandes places financières. Cette question sera d'ailleurs mise à l'ordre du jour du prochain G20 qui doit se tenir aux Etats-Unis à Pittsburgh.

De l'autre coté de l'Atlantique, la polémique est la même. Goldman Sachs se retrouve sous les feux des projecteurs après avoir annoncé avoir mis de côté 11,3 milliards de dollars en prévision des bonus à verser à ses salariés. La banque d'affaires américaine doit aujourd'hui se justifier. Surtout après avoir, selon la presse d'outre-Atlantique, inciter ses riches salariés à dépenser discrètement leurs centaines de milliers de dollars de bonus pour ne pas attiser justement la polémique...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Apparemment, en lisant les 3 dernières réactions sur les bonus BNP, je constate que vous préférez publier les réactions plutôt injurieuses mais agrémentées de fautes d'orthographe, et aussi d'approximations techniques. Très curieux!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OK pour le bonus. L'Etat devrait taxer la banque du même montant et les traders taxés à 09% pour l'etat.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nos politicards et nos parlementaires sont SI FAIBLES et SI PASSIFS voir INERTES, que le citoyen NORMALEMENT CONSTITUé EN COMPRENDS QUE C'EST DE LA COMPLICITé INTéRESSéE. BIEN SUR IL Y A DES CITOYEN QUI EN PROFITENT, par exemple ceux qui gravitent dans les sphères politicarditudes et nos parlementaritudes
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ALORS PETIT EXERCICE DE GYMNASTIQUE...
LECTEURS OUVREZ VOTRE FENETRE APRES AVOIR LU CELA.
ET ALLEZ Y VOMISSEZ.
MOI C'EST TOUT CE QUE CETTE NOUVELLE ME DONNE ENVI DE FAIRE: A SAVOIR VOMIR...
ENCORE UN PEUR D'EFFORT POUR QUE LE DEGOUT SE TRANSFORME POUR UNE MAJORITE DE SALARIES MOYENS: EN HAINE...
ME CONCERNANT C'EST SIMPLE JE METTRAI UN POINT D'HONNEUR A L'AVENIR DE NE JAMAIS AVOIR UN EUROS DANS CETTE BANQUE...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le seul changement dans la pratique de la banque est dans l'art des nuances de communication ; la crise n'a pas changé le fondement de la profitabilité obtenue par le "courtage " de ces "jetons de casino" que sont les produits financiers sophistiqués à objectifs très peu contraignants et qui portent le risque dont se défausse sur eux la banque,
en le sortant de son bilan qui peut ainsi être brandi conforme aux normes do sérail.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Honteux !
Retirons tous nos avoirs de ces banques privées et investissons chez la Banque Postale.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Aprés avoir accordé avec timidité des prêts aux entreprises, c'est avec générosité qu'elle distribue ses importants acquis aux traders, banquiers vous etes la honte de notre société, votre role est normalement de gérer avec parcimonie les dépots et d'en tirer un fond de roulement et non de detrousser vos clients en vous allouant des rétributions anormalement excecives, bien content d'obtenir l'aide de l'etat (de tous les contribuables) votre gestion s'apparente a une arnaque
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
qu en pense SARKOZY ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
POURRITURE ET CONCUPISCENCE:A QUAND LA PROCHAINE CRISE POUR NETTOYER AU KARCHER TOUS CES GUIGNOLS?
C EST VRAIMENT UNE HONTE POUR LE SYSTEME.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bah oui et ça sera comme d'habitude : Gros bonnet =Gros bonus et petit bonnet= cacahuètes pour faire passer la pilule des
gros bonus ! employés de la bnp ne vous laissez pas couillonner réclamez un bonus égal pour tous les employés qui ont ramé
dans les moment de panique.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je crois qu'il est temps et maintenant nécessaire de mettre en place des moyens de contrôle afin que de telles sommes d'argent ne soient plus distribuées à une minorité d'individu, dont les préocupations et les comportament ne sont pas légitimes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Intolérable. On ne peut plus admettre l'existence même de ces bonus, après que l'avidité et l'inconséquence de quelques uns a mis en difficulté la plupart des entreprises, causé des faillites et plongé des centaines de milliers de salariés dans le chômage. Rien ne saurait plus justifier ces errements qui mettent en péril le système économique tout entier.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il a fallu 4 mois à la BNP pour accorder et surtout débloquer un prêt à mon entreprise de 20000 euros (vingt-mille), garanti à 125% (garanties externes et des actionnaires). Il faut une journée à un trader pour exposer 125000000 euros (cent vingt-cinq millions), sans aucune garantie autre que quand ça tourne mal, l'état renfloue la banque. Et le trader de base est récompensé par un peu plus de 100000 euros de prime, en plus de son salaire. Il est temps que le secteur bancaire mûrisse très, très vite, où alors l'état devra s'en charger, d'une manière ou d'une autre.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tout compte fait le g20 c'est du pipo aucune regulations pas de remise en cause de ce fonctionnement de l'economie, les traders vont s'en mettre plein les poches alors que 4 millions de francais eux attendent un travail.

messieurs de la bnp mis en place par votre systeme qui ne peut meme pas vous en deboulonner investissez sur l'etre humain et arretez de vous gavez
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
S'il vous plait, ne fait pas de tapage, NOS PARLEMENTAIRES, NOS DéPUTéS NOS SéNATEURS DORMENT et SE RESTAURENT- NE FAITES PAS DE TAPAGE SUR UNE PETITE AFFAIRE COMME CELLE DES BONUS. TOUT AU PLUS, LES SYNDICATS NE LEUR RENDENT PAS DE VISITES DE COURTOISIE, CONCLUONS EN QUE NOS SYNICALISTARS SONT " DE MèCHE", IL Y A LA CAISSE NOIR DU MEDEF pour les AIDER à SURVIVRE ces TRès ELOQUENT DIRIGEANTS SYNDICALICARDS . TOUS DANS LE MEME SAC, celui d'une SOICETE CORROMPUE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et si vous argumentiez un peu vos commentaires, plutôt que de parler de vos réactions physiques (à savoir vomir...). Sans bonus, la place financière française serait réduit au néant, et cela aurait un impact pas seulement sur les traders, mais sur beaucoup de gens qui ne se croient pas concernés par le monde de la finance. De plus, les bonus sont en acord avec le G20, alors que demander de plus??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Eh bien moi aussi, j'ai eu envie de vomir en lisant cela. Et pour de vrai. Je crois que certains dirigeants de banques ne comprendront que lorsqu'ils auront la corde au cou.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
de toute façon, ce montant correspond aux provisions pour bonus, i.e. virtuelles dans la mesure ou les bonus ne sont décidés qu'à la fin de l'exercice en fonction des résultats effectifs. Alors attendez la fin de l'année pour hurler au scandale
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
MAIS IL EST OU NOTRE CHER PRESIDENT...
MAIS EN VACANCE...
JE PROPOSE DE QUITTER MASSIVEMENT CETTE BANQUE...
OU TOUT DU MOINS DE FAIRE SAVOIR VIA SON AGENCE QUE L'ON REPROUVE...
A LA FRANCE UN PAYS OU IL FAIT SI BON D'ETRE RENTIER...
A LE JEU DU TRADER: FACE ILS GAGNENT, PILE ON PAYE...
CE QUI ME SEMBLE ETRANGE EST QUE L'ON NE PUISSE PAS COMBLER AVEC TOUT CE FRIC LES FONTS STRATEGIQUES, OU REEQUILIBRER LES COMPTES SOCIAUX PAR UN IMPOT A LA SOURCE DE 100%...
"MAIS NON MAIS NON" PENSE IL DEPUIS SON LIEU DE VACANCE "AUGEMENTONS LE BOUCLIER"...
"SAUVONS LA RENTE"...
BOUCLIER + NICHES FISCALES=LE BONHEUR TOTAL D'ETRE RENTIER...
"ALLONS "DIT IL DEPUIS SON LIEU DE VACANCE "A VOS BOUCLIERS"...
POUR CONCLURE LA FRANCE QUE NOUS DEVIONS IMAGINER APRES NOUS SAVONS CE QU'ELLE EST BIEN AVANT 2012.
UNE FRANCE OU LE PDG D'EDF GAGNE 1MILLION D'EUROS
UNE FRANCE OU IL EST NORMAL DE PAYER LES CONNERIES DE CE MEME PDG...
UNE FRANCE OU FACE ILS GAGNENT ET PILE ON PAYE...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Des entrepreneurs comme Olivier, IL Y EN A DES MILLIERS EN FRANCE - CA SUFFIT LES BANDITS, LES BANQUIERS SONT DES VOYOUS EN BANDES ORGANISEES - ET QUE FONT NOS MINISTRES, Madame ALLIOT MARIE a la Justice, ELLE EST INEXISTANTE c'EST CERTAIN, et pourquoi alors ? QUELLE DEMISIONNE SI ELLE NE VEUT PAS AGIR - ESTROSI, LUI IL NE FAUT PAS COMPTER SUR LUI CA TOUT LE MONDE LE SAIT TRES BIEN - MADAME LAGARDE, ELLE AUSSI, A PART JOUER SON JEUX PREFERER , LE VERBIAGE, LA PIPLETTERIE, LE CINEMA - VOILA COMMENT ON VA VERS UN DESASTRE - Il a fallu 4 mois à la BNP pour accorder et surtout débloquer un prêt à l'entreprise d'Olivier, pour 20000 euros (vingt-mille), garanti à 125% (garanties externes et des actionnaires). Il faut une journée à un trader pour exposer 125000000 euros (cent vingt-cinq millions), sans aucune garantie autre que quand ça tourne mal, l'état renfloue la banque. Et le trader de base est récompensé par un peu plus de 100000 euros de prime, en plus de son salaire. Il est temps que le secteur bancaire mûrisse très, très vite, où alors l'état devra s'en charger, d'une manière ou d'une autre.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les banques se moquent de notre President de la Republique, OUI notre President NE SAIT PAS SE FAIRE RESPECTER.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ben voyons!! et les salariés de base dans tout ça, ceux à qui ont demande toujours plus, ceux qui sont dans les agences, dans les services administratifs...c 'est tout simplement écoeurant, et que font les syndicats!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Au moins les fonds souverains auront servi à quelque chose , et en plus un petit cadeau de 59000 euros , c'est mieux que la petite voiture dans le paquet bonux . Là c'est un petit acompte pour une "Ferra rit" . Il faudrait encore trois acomptes pour la payer cash , peut-être une prime pour la fin de l'année . Mais qui la paye à la finale le "con-tribuable" .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette pratique est scandaleuse aux yeux de toute personne ne travaillant pas dans la banque d'investissement. Ces traders ne sont en aucun cas des génies qui révolutionnent notre monde, qui eux n'espèrent même pas gagner autant d'argent. Malheureusement, comme l'a dit Xouxou, ce n'est qu'une conséquence de la mondialisation : tant que les banques américaines ne changeront pas de comportement, il ne faut rien attendre des français. Notre seul espoir pour revenir à la raison, c'est que Barack Obama décide de faire ce qui s'est déjà fait par le passé, à savoir taxer à 90% les très hauts revenus. Vous verrez que si les banques américaines sont contraintes de changer leur modèle, les français et les autres s'aligneront tous seuls : pourquoi rémunérer un trader une fortune alors que mon concurrent le paie avec des cacahuètes pour faire la même chose ?
C'est ça aussi, l'économie de marché...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est une récompense pour bons et déloyaux services...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ignore le salaire des traders, mais ils ne font ce pour quoi ils sont rétribués. De gaulle a insistué la participation, mais je ne pense pas qu'il aurait accepter que de telles sommes leurs soient versées. Les banques ont complètement perdu la mesure et leurs bénéfices viennent d'abord de l'argent placée chez elles et des frais exorbitants qu'elles demandent à leurs clients.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une honte lorsque l'on sait que ces banques se sont renflouées grâce a l'argent du contribuable. Ces gens la devraient etre pendus haut et court en place publique
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
CE QU'EN PENSE NOTRE CHER PRESIDENT... VOYONS...
IL EST URGENT DE PROTEGER TOUT CE PETIT MONDE PAR UN BOUCLIER ENCORE PLUS EFFICACE...
ET OUI EN FRANCE IL Y A CEUX QUI GAGNENT 1MILLION D'EUROS (LE PDG D'EDF), ET IL Y A CEUX QUI PAYENT LA FUTURE AUGMENTATION DES TARIFS POUR COUVRIR LES CONNERIES DE CE MEME PDG...
LA FRANCE UN PAYS OU IL FAIT SI BON D'ETRE RENTIER...
LA FRANCE QUE NOUS DEVIONS IMAGINER APRES NOUS SAVONS A QUOI ELLE RESSEMBLE BIEN AVANT L'ECHEANCE...
POUR CEUX QUI ONT OUBLIE, A VOS MARQUES, PRET, VOTEZ EN 2012...
MAIS OU IL EST LE TRAVAILLEZ PLUS POUR GAGNER PLUS?
AVEC LE LOTO TRADING: FACE JE GAGNE, PILE TU PAYES....
A LA FRANCE
ENFIN VOILA CEUX QUI ONT DES ECONOMIES DANS CETTE BANQUE BIEN FRANCAISE ON LE CHOIX EN CONSCIENCE D'ALLER VOIRE AILLEURS...
MOI SUITE A
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
CAPITALISME ET ETHIQUE
Il y a pas d'éthique dans le capitalisme. Le capitalisme tend naturellement vers l'anarchie: une lutte acharnée pour faire tomber les lois et règlementations qui encadrent l'enrichissement personnel, au dépens de l'intérêt général. La seule loi qui compte et non-écrite: c'est la loi du plus fort, c'est la recherche du pouvoir par la richesse. C'est n'importe quoi "proner une éthique du capitalisme". On essaye d'étouffer la colère légitime du peuple par des grands discours vides
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Miam miam mon gros bonus provisionné pour l'année prochaine .... alors quelle voiture je vais acheter pour le WK ... pour visiter tous ces fainéants de pauvres ....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si ces bonus sont distribués à ceux qui sont à l'origine du bénéfice, rien d'immoral; la France est bien plus généreuse envers ses représentants dont l'activité débordante n'apporte que des déficits.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bande de frustrés jaloux. Sortez vous les doigts du ... et allez postuler pour être TRADER. Vous verrez si c' est si simple
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
cet argent n'est pas donné par l'état, il est emprunté à l'état.
donc d'accord c'est l'argent du contribuable mais qui sera rendu ultérieurement.
Mais l'intéret de ces primes est contestable: d'accord cela contribue a renforcer leur motivation, leur investissement mais s'il faut en arriver à ce stade pour les forcer a etre productifs imaginons ce systeme a tote la société !! et qui plus est, pour quel travail, celui réalisé par d'autres personnes qui suent pour de l'argnt réel!!...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Aux armes citoyens, formez vos batailons.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi changer les bonnes vielles habitudes, les banquiers ont toujours vécus sur le "dos de ceux qui leur confient leurs sous".Et quand ils se trompent, perdent l'argent"des autres",c'est pas de leurs fautes : c'est la conjoncture ! Mais eux sont toujours gagnant-gagnant pour leurs salaires et avantages divers et variés . Pourquoi croire qu'ils vont changer , d'abord ils ne l'on jamais dit ! et puis qui va les contraindre ? les politiques ? non , ils n'en ont ni le courage ,ni l'envie, ni la possibilité , alors tant que l'on ne dira pas : la bourse actions, obligations,matières premières, devises" achat et vente comptant point c'est tout"il y aura des outils de déréglementation des marchés et des banquiers et leurs traders qui en profiteront avec l'aide de l'argent de leurs clients et sans le respect de "ceux qui font,produisent,innovent,entreprennent,risquent ,créent,"
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pfffffff.......ça me fait rire de voir des trucs du style "l'aide de l'Etat aux banques est payé par le contribuable..." Vous croyez sérieusement que l'Etat a fait un cadeau gratuit aux banques ? Non mais arrêtez, s'est tout bénéf pour l'Etat car ils passent pour les sauveurs de l'économie nationale et des établissements financiers et vont en plus empocher de confortables interêts sur les sommes PRETEZ. Il s'agit bien d'un prêt et non d'un don ou d'un geste d'aide gratuite. Certe, ce geste à rendu service aux banques pour réinjecter des liquidités rapidement dans le circuit bancaire afin de pouvoir prêter à leurs clients sans avoir à se fournir en fonds sur les marchés financier qui étaient à l'epoque très prudent lors de cette crise de confiance envers les banques, mais au final, l'Etat sortira gagnant de cette transaction qui lui rapportera un beau petit jackpot. Ce geste aura aussi facilité le retour à un climat plus confiant entre les établissement financiers afin qu'ils se reprêtent de l'argent entre eux et aussi entre les banques et leurs clients car ces derniers, et vous le prouvez bien dans vos commentaires, n'avaient plus aucune confiance en leurs conseillers, faisant ainsi l'ammalgamme entre la banque de détail (les agences) et la banque financière (qui investit, place et revend).
Mais donc se ne sont pas les contribuables qui en seront de leurs poches.
Vous l'aurez bien compris, je suis conseiller bancaire (ni BNP ni Soc.Générale) mais je suis aussi client bancaire comme tout le monde. La différence réside dans la connaissance de la situation et des mécanismes financiers, économiques et politique qui en découlent.

La seule chose que je trouve effectivement discutable, c'est les montants des primes que touchent les traders, mais de la même manière, pourquoi payer un footballeur, un golfeur ou un chanteur des millions d'euros.
Mais là, si l'on touche au foot, le bouseux avec sa bière, ses chips et son écharpe va s'insurger et trouver ça normal !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les banquiers se sont servis de notre argent pour tous les jeux de leur filiale Bourse. Nos assurances vies ayant perdu plus de la moitié de leur valeur, je ne vois pas pourquoi cet argent ne renviendrai pas aux petits actionnaires et épargnants qui devraient retrouvés le niveau au moins de leur investissement.
C'est un scandale d'entendre une chose pareille, alors que beaucoup de petis épargnants et contribuables se trouvent dans des difficultés financières à cause de cette crise.....

Honteux, c'est le message que j'adresse aux banques.
Si un petit artisan lui fait une faillite ... il est obligé de payer sur ses biens personnels....Là, personne ne paie; sauf le contribuable.
C"est également la même chose pour le secteur de l'automobile. L'état aurait du, pour préserver l'emploi en France, obligé les dites entreprises à faire travailler nos sous-traitants, au lieu d'importer d'autres pays...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les salariés des agences BNPP font grève aujourd'hui avec fermeture des agences 1 heure avant et manif rue d'Antin.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La 'bulle speculative' etait chiffree en argent virtuel, les primes se paient en argent comptant. Si rien ne se perd ni ne se cree, c'est bien de notre epargne dont on prelevera la part 'bien reelle' versee en comissions diverses.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je me demandais: si les traders n'ont fait que leur boulot, a qui la fauTE?
Je ne dis pas qu'ils sont les seuls coupables mais de là a les ériger en martyrs ou en bouc émissaires selon certains....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les traders inventent de nouveau des bénéfices fictifs uniquement pour pouvoir s'en mettre plein les poches avec des produits qui se révéleront de nouveau toxiques dans quelque temps. L'expérience récente prouve qu'eux ne risquent rien et que c'est le citoyen ordinaire qui se fera de nouveau plumer au prochain crack puisque pour sauver le système capitalisme, les politiques n'hésiteront pas à puiser de nouveau dans les finances publiques pour sauver la peau de ceux qui continuent à financer les partis politiques. Nos parlementaires ont mieux à faire que de moraliser le capitalisme : ils s'engraissent en diners d'affaires, eux aussi aux frais du contribuable. Jusqu'à présent tout va bien.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
SI les francais sont pas content, on se barre à londres et on dépensera notre pognon là bas. Pays de losers, a 35 ans sans ROLEX tu as déjà loupé ta vie
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
d'accord avec madgee.
En France, gagner de l'argent ou beaucoup d'argent est très mal vu, on ne doit jamais parler avec les autres de son salaire et encore moins de son patrimoine. Je suis conseiller bancaire, je gagne 1575 ?/mois avec un 13ième mois plus environ 6000 ? en interressement et participation (enfin avant la crise car l'année prochaine on aura rien) ce qui fait 26475 ?/an soit 2200 ?/mois pour vivre à 5 (jouable me direz vous puisque j'y arrive). Le salaire moyen en France étant de 2000 ? je peux m'estimer heureux. A coté de celà, la prime moyenne des traders BNP sera de 59000 ? (donc plus leur salaire mensuel qui doit être bien loin du miens).
Je ne vois vraiment pas où est le problème, j'ai pas attendu cet article pour savoir que des gens gagnaient beaucoup d'argent.
Vous pouvez regarder la télé et vous en verrez plein... Les hommes politiques, les dirigeants d'entreprise mais aussi les présentateurs télé, les sportifs (où là on frole le ridicule en comparaison des traders), les chanteurs et acteurs, les écrivains.....
La liste est grande mais personne ne leur jette de pierre... OH NON, on préfère et de loin les regarder en maillot de bain dans les mag people en rêvant d'être sur leur yacht.
Alors il faut arrêtez la morale à 1 euro et regarder le monde simplement tel qu'il est. Le reste n'est que jalousie.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
PS: oups, j'ai 32 ans et toujours pas de Rolex...faut que je m'active un peu
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avez-vous remarqué l'absence totale de réaction de la dite opposition de la dite gauche travestie en socialisme mais " libérale" de Martine Aubry qui a commencé les délocalisations en 1983 en jetant le programme commun à la poubelle , en mettant à la place du père Mauroy , le francmac Delors initiateur du libéralisme mondialiste aprés avoir trahi les ouvriers et mis leurs familles à la rue , en démontant les machines la nuit et en les remontant le lendemain au maghreb notamment marocain . Absence de réaction également de nos gogoches d'extrême gauche (lutte ouvrière et ses enseignats fonctionnaires qui travaillent le dimanche pour distribuer des tracts et le NPA du petit facteur qui pleurniche sur les pôvres des conséquences sociales sans jamaios dénoncer les auteurs et les causes . Non aucune réaction , le français est devenu apathique, inerte , sans réacrtion à croire qu'on abuserait de lui il ne dirait rien... Alors pourquoi se gêner ? aprés tout c'est vrai les politiques sont déjà servis et ils vivent bien ! mais s'être servi de l'épargne populaire des petites gens , pour ensuite rabaiiser scandaleusement les taux d'intérêt tombés à 1,75 et maintenant 1,25 c'est écoeurant d'autant plus que nos vieux travailleurs sont maltraités , méprisés , eux qui ont travaillé toute leur vie et pas comme nos planqués de députés et fonctionaires des palais dorés , non ! des vieux travailleurs quiç vivent scandaleusement dans la honte avec des pensions de 400 à 600 euros alors que la France entretient une immigration constante qui touche allocation sur allocation sans aucume compensation et qui touche trois fois plus que nos vieux travailleurs ont aprés des années et des années de labeur et non les mains dans les poches comme aujourd'hui ! et devant eux , sans aucun remord , ni honte on engraisse des nantis , des profiteurs , des voleurs. Ce qu'ils méritent , ces politiques corrompus ils l'auront voulu et le mériteront , ce ne sera que justice ..mais cela viendra.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je conseille à tous les traders qui lisent ces bloogs baveux de porter plainte contre leurs directions si leurs contrats ne sont pas respectés,ils gagnent à coup sur,quand à une possible loi sur la question,ne pouvant en aucun cas etre rétroactive,elle ne concerne pas les contrats en cours.J'ai hate de vous voir passer à la concurence étrangere ,vos talents y serront mieux rémunérés ,vos futures banques plus prosperes,et celles-ci pourront attaquer et depecer les vieilles banques françaises aux rendements minables.Apres,qui morflera dans l'affaire,on sait pas trop,mais par experience historique,c'est toujours ceux qui attendent le grand soir ou ceux qui ne l'esperent plus,ils n'en finissent pas d'etre minoritaires aux élections qui comptent,de decennies en decennies;l'avenir ,comme le present et le passé,est à ceux qui gagnent de l'argent pour eux,pour leur banques leurs entreprises, leurs pays,laissant à la collectivité leurs contributions fiscales.On peut penser qu'ils partent ailleurs,mais leurs capacitées et talents avec,et on fait quoi nous qui restons?On partages quoi qui n'est pas gagné?Le mieux n'est-il pas de les faire rester en leur mettant une pression fiscale un peut plus forte ,qu'ils ne s'en offusquent pas, mais faisant rentrer des recettes fiscales supplementaires qui sont redistributives pour le pays?Ne confondez pas ceux qui créaient de la richesse dont nous profitons tous indirectement,et ceux qui vous prennent de l'argent,amuseurs publics de toutes sortes,les talents, au niveau de l'utilité publique ,sont en rien comparables.Le temps presse,et il ne faudrait pas que d'illusions en désillusions, elles amenent aux grandes barbes blanches,elles serraient pour vous perdues de generations en génerations.L'efficacité,ce n'est pas de ruminer dans son coin,mais de se rassembler,s'organiser,de proposer,en n'oubliant pas que d'etre ce que l'on veut si notre environnement mondial n'en veut pas, ne marchera jamais.La france n'a pas inventé les traders,mais ils sont indispensables aux banques francaises qui ont quand meme quelque chose à voir de pres ou de loin avec nous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :