Polémique sur les bonus chez Goldman Sachs

 |  | 262 mots
Lecture 1 min.
Goldman Sachs a mis de côté 11,3 milliards en prévisions des bonus pour ses salariés. Mais, selon le New York Post, le P-DG de la banque, Lloyd Blankfein, a recommandé aux salariés d'être prudents en matière de dépenses importantes.

Les bonus font à nouveau parler d'eux. Alors que de nombreuses banques publient de très bons résultats semestriels, l'information dévoilée par  "Libération" concernant les provisions d'environ 1 milliard d'euros réalisées par BNP Paribas pour rémunérer ses opérateurs de marché a mis le feu aux poudres. La banque a indiqué que l'information était  "globalement exacte", mais qu'à cette période de l'année, le montant était "virtuel".

De l'autre côté de l'Atlantique, c'est la banque Goldman Sachs qui est sous le feu des projecteurs. Les autorités boursières lui ont demandé des informations notamment sur ses pratiques en matière de rémunération, a révélé la banque ce mercredi. Le groupe, qui vient de publier un bénéfice net trimestriel de 3,4 milliards de dollars (2,36 milliards d'euros), a provisionné au cours de la même période 6,65 milliards de dollars au titre des charges de rémunération.
Depuis le début de l'année, Goldman Sachs a déjà mis de côté 11,3 milliards de dollars en prévision des bonus à verser à ses salariés. Dans les documents rendus publics ce mercredi, le groupe précise avoir reçu de certains de ses actionnaires des demandes d'investigations sur ses rémunérations passées et de remboursement de rémunérations jugées excessives. Signe d'une évolution de l'opinion américaine, la Chambre des représentants vient de voter un projet de loi visant à limiter la rémunération des dirigeants des grandes entreprises renflouées par l'État.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :