La Suisse a vendu sa participation dans UBS

La Suisse se désengage "intégralement" d'UBS et vend sa participation de 9% dans l'établissement. L'opération rapporte 1,2 milliard de francs suisses à l'Etat.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

La Suisse vient de vendre sa participation de 6 milliards de francs suisse au sein d'UBS. Les autorités helvétiques voulaient se désengager "intégralement" de la banque dans laquelle elles détenaient 9%. En vendant ces derniers 7,3 milliards, elles empochent une plus-value de 1,2 milliard de francs suisses. La transaction s'est faite à 16,5 francs suisses par titre.

Les autorités suisses avaient "chargé un consortium bancaire de placer les 332,2 millions d'actions UBS qui résultent de la conversion de l'emprunt à conversion obligatoire". "Il a également été décidé de revendre à UBS, contre une indemnisation en espèces, les coupons restants de l'emprunt à conversion obligatoire". Cela va permettre à la Suisse de récupérer "intégralement" son investissement initial dans UBS en réalisant "un bénéfice adéquat", selon le communiqué.

Cette mesure avait été annoncée le jour de la signature de l'accord amiable conclu entre la grande banque suisse UBS et l'administration fiscale américaine afin d'éviter un procès. Sa concrétisation est donc intervenue quelques heures plus tard.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Oh! La Suisse horrifié par ces vandales de la finance qui ont de façon ehonté fait de nobles citoyens américains des vilans fraudeurs? On va tout suite crée une banque moins critiquée car celle-ci ne veut plus la chandèle!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.