Bank of America : 137 millions de dollars pour solder des accusations de fraude

La première banque américaine a trouvé un accord avec le gendarme boursier afin de mettre un terme aux poursuites sur des fraudes sur le marché des obligations municipales.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Bank of America a accepté de payer une amende de 137 millions de dollars pour mettre fin aux accusations de fraudes sur le marché des obligations municipasles. Cet accord a été conclu avec la Securities & Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain. Cette somme sera reversée aux victimes des pratiques de l'une des filiales de la première banque américaine.

"Notre enquête a aidé à mettre au jour une corruption à grande échelle dans le secteur du réinvestissement" de ces titres, a expliqué la SEC. "La conduite de cette filiale était atroce: en échange de contrats, la banque a plusieurs fois payé des dessous de table et des pots de vin, et menti en faisant croire que le processus était régulier".

Bank of America avait d'elle-même contacté les autorités américaines, ce qui lui a valu l'indulgence des autorités. Ces dernières ne lui ont en effet pas infligé de pénalités supplémentaires. "Comme cela a été dit dans la presse, Bank of America est l'une parmi plusieurs institutions financières visées par l'enquête, mais elle est la première et la seule à s'être dénoncée", a rappelé la banque.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 07/12/2010 à 22:09
Signaler
sans commentaire ,,,

le 08/12/2010 à 8:09
Signaler
C'est marrant, il me semble que Wikileaks voulait balancer des éléments sur certaines grandes banques américaines... Drôle de coincidence non ? Sans commentaires également...!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.