Un Français sur cinq victime d'une fraude à la carte bancaire

La France apparaît moins exposée que les pays anglo-saxons et les marchés émergents, mais davantage que les pays du nord de l'Europe.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

Les pays ne sont pas égaux devant la fraude à la carte bancaire. La France fait ainsi partie des pays les moins exposés à ce phénomène, puisque seuls 19% des Français disent avoir été victimes d'une telle fraude au moins une fois au cours des cinq dernières années, selon une étude menée par ACI Worldwide, un des principaux fournisseurs internationaux en services de paiement, auprès de 4.200 personnes dans quatorze pays. 

La France est toutefois devancée par les pays du nord de l'Europe, à savoir les Pays-Bas (11%), l'Allemagne (14%) et la Suède (17%). Elle s'en sort en revanche nettement mieux que l'Italie (27%) et les pays anglo-saxons, puisque la Canada  pointe à 23%, l'Australie à 24%, les Etats Unis à 32% et le Royaume6Uni à 33%.

Enfin, parmi les pays émergents, Singapour, connu pour son attachement à l'ordre public, se distingue avec un taux limité à 26%, contre 28% à Dubai. Quant aux "Bric", leur situation est très contrastée, car si l'Inde reste relativement épargnée (24%), sans doute car la bancarisation y est plus faible, le Brésil affiche un taux de fraude de 31%, tandis que la Chine culmine à 43%. Encore plus inquiétant pour l'Empire du Milieu, 10% des personnes interrogées disent avoir été victimes d'une fraude plus de trois fois sur les cinq dernières années (contre 0,33% en France).

Enfin, les fraudes à la carte bancaire semblent de plus en plus courantes, puisque sur les huit pays déjà analysés l'an dernier ((Allemagne, Australie, Brésil, Chine, Dubaï, Singapour, Royaume-Uni et Etats-Unis), le taux moyen de fraude déclarée est passé de 18% en 2009 à 29% en 2010.

1 mn