Goldman Sachs rattrapée par les saisies immobilières irrégulières

Comme quatorze autres groupes financiers américains, la grande banque d'affaires est poursuivie par la Réserve fédérale dans le scandale des saisies immobilières irrégulières.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a annoncé jeudi qu'elle envisageait d'imposer une amende à la banque américaine Goldman Sachs pour les "pratiques anormales" de sa filiale Litton Loan Servicing.

Goldman Sachs a vendu lundi cette société impliquée dans un gigantesque scandale de saisies immobilières irrégulières, mais "sera responsable du paiement" de toute amende qu'infligera la Fed, indique la banque centrale dans un communiqué.

La Fed et d'autres régulateurs avaient rappelé à l'ordre en avril quatorze groupes financiers américains impliqués dans ce scandale, parmi lesquels des établissements de premier plan, comme Bank of America, Citibank, JPMorgan Chase, PNC et Wells Fargo, ainsi qu'une filiale de l'assureur MetLife et la banque britannique HSBC. Goldman Sachs n'avait pas été citée ce jour-là.

La Fed estime cependant que Litton, qui n'est selon elle que le 23e administrateur de prêts hypothécaires du pays, s'est rendu lui aussi coupable de "négligences", "pratiques anormales" et autres "comportements fautifs".

Le scandale des saisies immobilières fautives avait éclaté fin septembre 2010 à la suite de la révélation d'irrégularités dans le traitement de dizaines de milliers de procédures de saisies dans le pays.

Des centaines de plaintes pour escroquerie ont été déposées en justice par des particuliers, mais aussi des Etats fédérés américains, dans le cadre de cette affaire qui a choqué l'opinion.

Comme elle l'avait fait pour les autres groupes impliqués en avril, la Fed a imposé jeudi à Goldman Sachs de faire réaliser un audit indépendant de toutes les procédures de saisies qui étaient en cours chez Litton en 2009 ou en 2010, afin de déterminer le montant du préjudice financier causé aux emprunteurs lésés.

En vertu d'un accord signé avec la banque, la réparation de ce préjudice incombera à Goldman Sachs, en plus d'une éventuelle amende, a indiqué la Fed.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 02/09/2011 à 9:37
Signaler
On aurait bien aimer que le journaliste qui a écrit l'article soit plux explicite sur les termes "negligences " pratiques anormales" comportement fautif"!Là on reste sur notre faim..............

le 14/03/2012 à 15:48
Signaler
en gros le présient Obama a fait voté une loi encadrant les expulsions suite aux défauts de paiements des particuliers ils n ont plus le droit d expulser les gens pour quelques retards dans les paiements comme c etait le cas et ont aussi une obligati...

à écrit le 02/09/2011 à 6:43
Signaler
"des centaines de plaintes". Soit, moins de mille et il suffira d'un petit million pour "dédommager". Une amende d'une dizaine de millions permettra de boucler le dossier. Soit, les milliards de bénéfices sur cette affaire ont-ils été rentables. Ils ...

le 14/03/2012 à 15:38
Signaler
franchement je penses que c est plusieurs milliers de plaintes qui sont en gestation preuve en est du nombre hallucinant aux USA de pub pour des avocats proposant leur services pour casser des décisions d expulsions de négocier le recouvrement voir m...

à écrit le 01/09/2011 à 20:30
Signaler
a(h)a(h) a(h).faut pas jouer contre celui qui vous nourrit !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.