Actions Facebook : Moins de 250.000 dollars en banque ? Passez votre chemin

 |   |  572  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011)
Malgré leur prix attractif (entre 28 et 35 dollars), les actions Facebook ne seront pas à la portée de chacun. Les investisseurs institutionnels, les épargnants les plus aisés, les compagnies d'assurances et les divers fonds seront favorisés. Les chances des "petits porteurs" d'acquérir une action du célèbre réseau social s'en retrouvent très limitées.

Vous pensiez que vous pourriez, vous aussi, profiter du jackpot Facebook ? Raté. Facebook a beau être l'une des plus grosses entrées en Bourse réalisées aux Etats-Unis depuis des années et fixer un prix abordable pour ses actions, les petits porteurs qui voudraient avoir leur part de ce phénomène de l'économie internet ont de nombreux obstacles devant eux. D'autant plus que les 900 millions d'utilisateurs du site communautaire n'ont aucun traitement de faveur.

Pour mettre la main sur certaines des plus de 337 millions d'actions mises à prix entre 28 et 35 dollars qui devraient commencer à s'échanger vendredi au Nasdaq, ce sont d'abord les investisseurs institutionnels, puis les épargnants les plus aisés, qui sont favorisés. Les compagnies d'assurance, les fonds de pension et autres fonds communs de placement se tailleront la part du lion.

Vous avez moins de 250.000 dollars sur votre compte ? Aucune chance

Une part est réservée aux petits porteurs, mais la définition de "petit" est toute relative: les courtiers expliquent que la demande est tellement élevée qu'ils répartiront ce qu'ils arriveront à obtenir parmi leurs meilleurs clients. Chez Fidelity, l'un des plus gros courtiers américains, les introductions en Bourse les plus médiatiques sont généralement réservées à leurs clients disposant d'au moins 500.000 dollars sur leur compte, ou ceux qui réalisent au moins 36 transactions par an, selon un agent de la société.

Si vous êtes considérés comme un client très précieux, un compte rempli à hauteur de 250.000 dollars peut suffire, a ajouté cette employée, sans vouloir dévoiler son identité. "Ce n'est en tout cas pas un système où les premiers arrivés sont les premiers servis", explique-t-elle. En outre, il n'y a pas de garantie sur le nombre d'actions qu'on peut obtenir: "ça peut être tout ce que le client demande, ou une partie, ou rien du tout".

Chez TD Ameritrade, il faut au moins 250.000 dollars sur son compte ou 30 transactions ces trois derniers mois. Les projets d'investissement du client, et sa situation financière globale, sont également pris en compte, explique une porte-parole de TD Ameritrade, Beth Evegan: les courtiers essaient d'éviter les retraités qui pourraient beaucoup souffrir d'une perte sur leur investissement dans une valeur risquée. Mais même avec cette sélection, "nous ne savons pas combien d'actions nous obtiendrons" pour pouvoir les redistribuer.

Interdiction de vendre dès l'euphorie du premier jour

Ensuite, même les petits porteurs qui gagnent le gros lot et obtiennent le droit d'acheter un paquet d'actions avant la première cotation publique pourraient se trouver dans l'impossibilité de tirer partie d'un bond de la valeur Facebook au premier jour d'échanges publics. En effet, beaucoup de courtiers exigent que leurs clients gardent leurs actions un certain temps, plutôt que de vendre dès l'euphorie du premier jour. Fidelity fixe un délai de 15 jours, chez d'autres cela va jusqu'à 30 jours.

L'analyste Rocco Pendola, chez The Street, se veut encourageant pour les petits porteurs. "Soyons francs: on a peu de chance d'avoir des actions Facebook au moment de l'entrée en Bourse", écrit-il. D'un autre côté, "il reste beaucoup de temps pour prendre le train en marche. Il s'agit d'une entreprise à long terme, très durable, et avec de bonnes perspectives de croissance. C'est un mythe de penser que Facebook est dirigé par un gamin sans expérience".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2012 à 10:36 :
C'est assez amusant de lire cet article APRES l'introduction. Le soufflet est effectivement tombé.

Voyons dans les semaines qui viennent les cours, notamment pour les investisseurs interdits de revendre avant 15 ou 30 jours (je ne savais pas que ce genre de contraintes pouvait exister).

Même aux cours post introduction, je ne suis pas acheteur de FB, site basé sur l'exhibitionisme et le voyeurisme des gens : bien que ces travers soient sans limite et en expliquent le succès (comme YouTube avant), de là à y trouver 90-100 milliards de valo, il y a de la marge :-)

Bien cordialement
a écrit le 14/05/2012 à 12:49 :
facebook est un bidonage qui va couter fort cher... A faire la course face a ceux qui ont deja le support harware ( apple, google samsung, windows sony ) , ils vont s epuiser et ne sont pas du tout au niveau. De plus le freemium ne sera pas accepté si facilement par les utilisateurs. Dans 10 ans on en parle plus. Temps mieux pour les petits epargnants.
a écrit le 14/05/2012 à 11:06 :
S'il faut garder les actions cela est un signe de la faiblesse de ce qu'elles valent réellement. Une belle arnaque se prépare, de mon avis ...
a écrit le 14/05/2012 à 11:04 :
ça sent la bulle internet à 10 km....
a écrit le 14/05/2012 à 10:51 :
Moi qui avait ouvert un compte titre pour ça ...........
a écrit le 14/05/2012 à 10:45 :
"Moins de 250.000 euros en banque ? Passez votre chemin". Tiens, ça me rappelle Madoff....
a écrit le 14/05/2012 à 10:40 :
Qui se souvient du site Myspace qui a coulé, pourtant promis a etre le site de reference des reseaux sociaux en 2005, ou encore Friendster ... Une bulle en chasse une autre
Réponse de le 15/05/2012 à 15:13 :
oui enfin myspace de mémoire c est Microsoft derriére c est quand meme autre chose que Facebook qui ne repose que sur un phenomene de mode Quand on annonce une valorisation de 100 milliards y a de quoi rire 100 milliards jusqu a ce qu un autre truc a la mode sorte oui !
a écrit le 14/05/2012 à 9:55 :
C'est l'histoire d'une enième bulle; qui enfle, qui enfle, qui enfle....
Réponse de le 14/05/2012 à 10:43 :
Et cette bulle est aussi importante que l'égo des faceboookers.
Réponse de le 16/05/2012 à 2:08 :
@ legal LOL

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :