Crise de Banco Espirito Santo : Moody's ne craint pas pour le Crédit Agricole

 |   |  284  mots
La participation du Crédit Agricole dans le groupe Banco Espirito Santo était de 816 millions d'euros, fin 2013. (photo : Reuters)
La participation du Crédit Agricole dans le groupe Banco Espirito Santo était de 816 millions d'euros, fin 2013. (photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
L'agence de notation a estimé que les difficultés financières de Banco Espirito Santo n'auront pas d'impact sur le capital du Crédit Agricole qui possède 15% de la banque portugaise.

Le Crédit Agricole est-il en danger à cause de Banco Espirito Santo (BES) ? Selon un rapport de Moody's, ce n'est pas le cas. La perte de valeur de BES ne devrait pas avoir d'impact significatif sur le capital de la banque française, actionnaire à hauteur de 14,6% de la banque portugaise. 

Le Crédit Agricole est capable de supporter les pertes

"Bien que les récents événements liés à BES soient négatifs pour le Crédit Agricole, la situation du capital du Crédit Agricole reste suffisamment forte pour absorber la correction de la valeur des actions", selon Alessandro Roccati, Senior Vice President chez Moody's.

A la fin de l'année 2013, la participation du Crédit Agricole dans BES était de 816 millions d'euros. Le capital de la banque française reste toutefois suffisant pour assumer d'éventuelles pertes. Selon le site culturebanque, le capital du Crédit Agricole est de plus de 70 milliards d'euros. Ainsi, des pertes peuvent être couvertes sans mettre en danger l'activité de la banque française. 

Des pertes encore difficiles à mesurer

Il n'est pas encore possible de dire précisément quels vont être les coûts essuyés par le Crédit Agricole. En effet, selon Moody's, la volatilité du marché et la revue de qualité des actifs menée par la Banque Centrale Européenne rendent impossibles des estimations précises. 

La baisse de valeur des actifs de BES, due à la pression des marchés, devrait conduire à une perte que le Crédit Agricole va certainement enregistrer sur les comptes du deuxième trimestre, dont la publication doit être faite le 5 août. 

>> Lire : Une holding actionnaire de Banco Espirito Santo dépose son bilan

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/07/2014 à 12:47 :
1) La valeur de la participation du Crédit Agricole dans BES va quand même être revue à la baisse et le CA devra passer une provision, grâce à la magie des normes IFRS
2) Selon la presse portugaise, les relations entre BES et son actionnaires principal ESFG sont opaques. On ne sait pas si les clients de BES ont acheté des produits financiers de ESFG, sur les conseils de BES (et pour quels montants ...) et on ne sait pas non plus quelles sommes BES a prêté aux holdings de tête de ESFG qui ont été placées en redressement judiciaire au Luxembourg. Notamment pour Rio Forte qui est actif dans l'immobilier au Portugal, et qui a forcément emprunté avec effet de levier pour ses achats immobiliers.
3) Il faut maintenant pour le CA avoir un coup d'avance, attendre que la purge de BES soit terminée, c'est à dire qu'elle sera au bord de la faillite, et d'ici 18 mois, le CA reprend BES pour 1 Euro avec un bilan nettoyé ...
a écrit le 22/07/2014 à 12:40 :
Le CA est aussi impliqué dans l'escroquerie en bande organisée du nom d'affaire Apollonia, qui est l'affaire financière française la plus importante de tous les temps. 1 milliard€ / 1000 victimes / + 32 mises en examen. Le CA comme les autres banques devra aussi indemniser les victimes. #affaireapollonia
a écrit le 22/07/2014 à 12:01 :
C'est quand meme la première banque Portugaise et on fait comme si il n'y avait aucun impact.
Elle est pas belle la vie!!!!!!!!!!
Réponse de le 22/07/2014 à 13:16 :
C est archi faux! La première banque portugaise et de loin est la banque publique "Caixa Geral de Depósitos.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :