Les tarifs bancaires inchangés en 2021

Les banques n'ont pas augmenté leurs tarifs cette année, relève l'Observatoire des tarifs bancaires, rattaché à la Banque de France, qui passe chaque année au crible les grilles tarifaires des établissements du marché français. Seuls les Outre-mer ont vu les frais bancaires augmenter (avec huit tarifs moyens pondérés sur 17 en hausse dans les territoires ultra-marins utilisant l'euro).

3 mn

L'observatoire relève que les Outre-mer sont moins bien lotis qu'en métropole.
L'observatoire relève que les Outre-mer sont moins bien lotis qu'en métropole. (Crédits : DR)

Modération. La plupart des banques ont maintenu, en 2021, leurs tarifs après une hausse modérée en 2020, selon le rapport de l'Observatoire des tarifs bancaires publié ce lundi, qui repose sur des dizaines de milliers de données tarifaires compilées par Sémaphore Conseil.

L'étude réalisée chaque année se base sur un panel de 109 banques - dont 8 exclusivement en ligne - représentant 98,8% du marché. Dans le détail, six lignes tarifaires sont stables ou quasi-stables, sept sont en hausse, mais celles-ci varient de 1 à 42 centimes d'euros, et une ligne est en baisse de 9 centimes (elle concerne l'abonnement à des produits offrant des alertes sur la situation du compte par SMS). Un léger bémol concerne les frais de tenue de comptes (qui se généralisent) et des incidents bancaires. Ces derniers en moyenne n'affichent "aucune évolution notable", mais ils peuvent connaître des hausses dans certains réseaux.

Prix différent selon le canal utilisé

"En revanche, sur les trois dernières années, entre le 31 décembre 2018 et le 5 janvier 2021, on constate des légères baisses pour onze lignes tarifaires sur seize", précise le communiqué. Ce sont surtout les abonnements aux services de banque à distance qui baissent le plus, avec une gratuité de ces services qui deviennent désormais la norme.

C'est la volonté des banques de promouvoir l'autonomie du client dans la gestion au quotidien de son compte (selfcare). D'ailleurs, l'étude détaillée des données montre une différenciation des prix sur un même service, comme le virement instantané, selon le canal utilisé (application mobile, internet, conseiller à distance ou agence).

Dans l'ensemble, il faut remonter à 2019 avec une baisse de la quasi-totalité des tarifs pour retrouver une évolution notable. Cette baisse faisait suite à la crise des gilets jaunes et à l'engagement des banques de modérer leurs tarifs.

La Fédération bancaire française (FBF) souligne dans un communiqué l'impact de la concurrence et la grande diversité des offres qui répond "aux besoins des clients".

Lire aussi 8 mnGilet jaunes : le gouvernement demande aux entreprises de mettre la main à la pâte

Hausse des tarifs en Outre-mer

Néanmoins, l'observatoire relève que les Outre-mer sont moins bien lotis qu'en métropole avec huit tarifs moyens pondérés sur 17 en hausse dans les territoires ultra-marins utilisant l'euro. Les frais de tenue de compte y ont ainsi progressé de 12,3%, soit 2,43 euros, et la carte de paiement internationale à débit immédiat de 1,9%, soit 81 centimes.

Dans les territoires utilisant le franc Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna), six tarifs sur 14 ont progressé, dont trois de plus de 2%. "Après deux ans de stabilité, il n'est pas surprenant que les relevés (...) fassent état d'évolutions moins favorables", a estimé l'Observatoire des tarifs.

(Avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.