Frédéric Oudéa (Soc Gen) , nouveau patron du lobby bancaire FBF

 |   |  332  mots
Frédéric Oudéa, directeur général de Société Générale, succédera à Laurent Mignon (BPCE) à la tête de la Fédération bancaire française.
Frédéric Oudéa, directeur général de Société Générale, succédera à Laurent Mignon (BPCE) à la tête de la Fédération bancaire française. (Crédits : Reuters)
Le directeur général de Société Générale succédera à Laurent Mignon, président du directoire de BPCE, à la tête de la Fédération bancaire française (FBF). La nomination, pour un an, sera effective à compter du 1er septembre prochain.

Frédéric Oudéa, directeur général de Société Générale, va prendre, à compter du 1er septembre et pour un an, la présidence de la Fédération bancaire française (FBF), a annoncé cette dernière ce mercredi 10 juillet. Il succédera ainsi à Laurent Mignon, président du directoire de BPCE. Frédéric Oudéa a déjà occupé cette place à deux reprises, en 2012 et 2016.

Frédéric Oudéa est aux manettes de la Société Générale depuis l'affaire Kerviel en 2008. Le 21 mai dernier, son mandat a été renouvelé pour quatre ans par les actionnaires lors de l'assemblée générale.

Philippe Brassac, directeur général de Crédit Agricole SA , deviendra quant à lui vice-président de la FBF tandis que Nicolas Théry, président de la confédération nationale du Crédit Mutuel, restera trésorier.

340 banques françaises et étrangères représentées

Le comité exécutif comptera également Jean-Laurent Bonnafé, directeur général de BNP Paribas, Laurent Mignon ainsi que Rémy Weber, président du directoire de La Banque Postale, au titre de représentant de l'Association Française des Banques, précise la FBF dans un communiqué.

Créée en 2001, cette fédération représente les 340 banques françaises et étrangères qui exercent leur activité dans l'Hexagone. Elle concentre son activité de lobbying sur les questions réglementaires et fiscales et publie régulièrement des statistiques sur l'emploi dans le secteur, les crédits aux particuliers et les financements des entreprises.

En décembre dernier, sous la pression du gouvernement, les banques françaises se sont engagées à geler les hausses de tarifs en 2019 et à plafonner les frais d'incidents pour les clients les plus fragiles à 25 euros par mois.

Les assureurs français ont, quant à eux, choisi Florence Lustman, directrice financière de la Banque Postale, à la tête de la Fédération française de l'assurance (FFA).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2019 à 13:13 :
Un bel exemple de méritocratie, prenez-en de la graine !

Quoi? Soc Gen est la banque la plus fragilisée de France ? ça alors....
Réponse de le 11/07/2019 à 7:23 :
La SG se réorganise et sera bientôt la plus vertueuse des banques françaises. En attendant ça fragilise forcément.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :