Fitch abaisse la note de sept grandes banques dont BNP Paribas

 |   |  200  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'agence de notation financière Fitch a annoncé jeudi qu'elle abaissait la note de sept grandes banques mondiales, Barclays, Credit Suisse et Deutsche Bank reculant de deux crans, tandis que Bank of America, BNP Paribas, Citigroup et Goldman Sachs descendent d'un cran.

Après Standard & Poor's fin novembre, c'est au tour de Fitch d'abaisser la note de plusieurs grandes banques mondiales, dont BNP Paribas. En revanche Morgan Stanley, Société Générale et UBS voient leur note confirmée.

"Les actions prises sont motivées par l'opinion de Fitch selon laquelle les modèles d'affaires des banques de courtage et universelles sont particulièrement sensibles aux difficultés accrues des marchés financiers", a expliqué l'agence, pour laquelle "ces difficultés résultent à la fois des développements économiques et d'une myriade de changements réglementaires".

"Aussi bien gérées soient-elles, les aspects structurels de leur financement, de leurs bénéfices et de leur endettement prédisposent ces établissements à être vulnérables aux sentiments et à la confiance du marché, surtout durant les périodes de tension financière exogène", note encore Fitch, qui assure avoir tenu compte des mesures prises pour renforcer les capitaux et liquidités des établissements.

Bank of America, Barclays, Credit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Citigroup et UBS se voient toutes désormais notées "A". BNP Paribas et Société Générale sont notées un cran au-dessus, à "A+".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/12/2011 à 17:36 :
pour rappel bien que basé au Royaume Uni, Fitch est essentiellement possédé par la société française Fimalac,
a écrit le 17/12/2011 à 21:02 :
BNP Paribas est dégradée......et se lance dans la téléphonie mobile. Je n'y comprends rien !!!
a écrit le 16/12/2011 à 12:11 :
quand va t- on bombarder ces saloperies d'agences américaines ? Faut un mandat Onusien ?
a écrit le 16/12/2011 à 10:49 :
Les contribuables se sacrifieront jusqu'au bout pour BNP Paribas.
a écrit le 16/12/2011 à 9:44 :
Les agences de notation sont américaines donc favorables au dollars et a l'économie américaine.Ces sociètés privées n'ont rien a voir avec l'Europe et si elles
sont crédibles aux gouvernements européens et aux banques c'est que les européens sont vraiment des connards et des fouteurs de merde dans l'économie.
Je ne suis pas du tout d'accord avec le raisonnement actuel sur ces agences,elles
sont privées et surtout ce sont elles qui 6 mois avant la catastrophe vantaient la qualité de Lehmann BROTHERS.
Réponse de le 16/12/2011 à 12:01 :
Peu importe ce que disent les 3 agences de notation: n'importe quel investisseur qui se respecte ne va plus preter 1 $ aux pays européens style Italie, France, Espagne,...(ou alors au prix fort) car cette Europe prends l'eau de toute part et c'est la cacophonie qui règne en maitre.

Demandez vous juste si vous etes pret à acheter pour x $ d"obligations Italiennes ou Française. La réponse sensé sera non et c'est indépendant de ce que pense S&P.
Réponse de le 16/12/2011 à 19:19 :
moi je suis prêt à prendre des oblig ? pour financer la zone ?, créer des emplois en zone ? et ré industrialiser la zone ?, au lieu d'importer du coca (vive la limonade), des PC (qu'est devenu Bull ?), des télé (SABA était une marque francaise)..Sans parler des bagnoles. Arrêtons de critiquer tout le monde et prenons nos responsabilités en tant qu'électeur et en tant que consommateur !!
a écrit le 16/12/2011 à 8:52 :
Va-t-on bientôt arrêter ces âneries ! Marre des effets d'annonce ! Tout cela est destructeur de l'économie européenne. Finalement cela fait le jeu des américains avec leurs déficits monstrueux et leur protectionisme.
Réponse de le 16/12/2011 à 10:25 :
Autrement dit, il faut faire comme l'autruche et pretendre que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, comme au glorieux temps des Suprimes. Si nous em sommes ou nous en sommes en Europe, ce n'est pas de la faute des Americains. Assez du oui mais les Americains, mais les Anglais a la Noyer/ Barouin. Les problemes des autres ne solutionnent pas les notre, en plus ca manque de classe et c'est puerile.
a écrit le 16/12/2011 à 7:03 :
La nationalisation des banques n'est pas loin...

Réponse de le 16/12/2011 à 7:46 :
Avant celle des agences ?
Réponse de le 16/12/2011 à 8:20 :
Non revolution, interdisez les, si vous voulez mais surtout pas de nationalisation. Les Etats qui s' auto - jugeraient , ce serait des AAAAAAAA a l'infini assortis de +++++ a l'infini. Vouloir donner plus de pouvoir economique a nos politiques, democratie ou pas,c'est du masochisme
Réponse de le 16/12/2011 à 9:35 :
Pas ne nationalisation des agences !
Il faut une structure "indépendante" pour avoir un avis extérieur sur les economies et finances des personnes morales !
Réponse de le 16/12/2011 à 21:33 :
oui je plaisantais pour la nationalisation des Etats. Interdire la notation des Etats ? Oui pourquoi pas en effet. Je ne pense que les investisseurs qui prêtent aux Etats n'en ont pas besoin... ils savent bien que les politiques sont incompétents et irresponsables ! Et puis les menaces de dégradation n'ont pas l'air de favoriser la prise de décision à même de changer les choses en Europe ou dans le monde. Ca ne fait que précipiter les choses... et on sait ce que ca donne en général

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :