Dexia Crédit Local approuve son augmentation de capital

 |   |  305  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La filiale française de la banque Dexia a indiqué jeudi que son assemblée générale avait approuvé l'augmentation de capital de 4,2 milliards d'euros. Dexia Crédit Local pourra grâce à cela respecter les contraintes réglementaires concernant les niveaux de fonds propres minimum

Dexia Crédit Local (DCL), filiale française de la banque Dexia en cours de démantèlement, a indiqué ce jeudi que son assemblée générale avait approuvé l'augmentation de capital de 4,2 milliards d'euros, dont le principe avait été annoncé début novembre, ce qui porte le niveau de fonds propres de DCL à 1 milliard d'euros. DCL devrait du coup respecter les contraintes réglementaires concernant les niveaux de fonds propres minimum.

Cette opération de recapitalisation s'inscrit dans le cadre du renflouement de Dexia Crédit Local dont les comptes ont été plombés par de lourdes dépréciations sur la dette souveraine grecque.
"Cette augmentation de capital contribuera à couvrir le provisionnement de la perte anticipée sur la cession de Dexia Municipal Agency (DexMA)", précise la banque dans un communiqué.

Dans le cadre du démantèlement de la banque franco-belge, la Caisse des dépôts (CDC) et la Banque postale ont prévu de reprendre respectivement 65% et 5% de DexMA, la structure de refinancement des prêts accordés par Dexia Crédit Local aux collectivités locales. Dexia explique que cette opération de capital se fera à hauteur de 2,5 milliards d'euros via la conversion d'emprunts subordonnés consentis par la banque à sa filiale. Les 1,7 milliard d'euros restants viendront de la vente de Dexia Banque Belgique à l'Etat belge. "Cette opération n'a pas d'impact sur le niveau de capital consolidé du groupe Dexia , ni sur la trésorerie de Dexia ", assure la banque.

La Commission européenne a donné mercredi un feu vert temporaire pour l'octroi à Dexia de garanties publiques provisoires destinées à couvrir jusqu'à 45 milliards d'euros de besoin de refinancement.

La banque doit également soumettre à l'exécutif européen dans un délai de trois mois son plan de démantèlement afin d'obtenir l'accord de Bruxelles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :