Bankia a besoin de 10 milliards d'euros d'aide publique

Bankia, la quatrième banque cotée espagnole qui vient d'être nationalisée, va demander cette semaine une aide de plus de 10 milliards d'euros au fonds d'aide public au secteur financier (Frob), affirme lundi le journal ABC.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)

Tout récemment nationalisée, Bankia, la quatrième banque cotée espagnole, a besoin de fonds. Selon le quotidien espagnol ABC, le nouveau président de la Bankia va demander cette semaine une aide de plus de 10 milliards d'euros au Fonds d'aide public au secteur financier (Frob). Cette aide publique sera possible via l'achat d'actions de Banco Financiero y de Ahorros (BFA), qui contrôle Bankia, selon le quotidien.

Le gouvernement a annoncé le 9 mai qu'il allait prendre le contrôle de Bankia en transformant en participation la dette de 4,465 milliards d'euros contractée en décembre 2010 envers l'Etat à travers un prêt public. Cette injection de fonds constitue la huitième intervention publique dans un établissement bancaire en Espagne, depuis l'éclatement de la bulle immobilière en 2008, qui a fortement fragilisé ce secteur.

Le titre prend 8,77% à l'ouverture de la Bourse lundi matin

Bankia est la grande banque espagnole la plus exposée au secteur immobilier: 37,5 milliards d'euros fin 2011, dont 31,8 milliards considérés comme problématiques, car à la valeur incertaine (crédits risquant de ne pas être remboursés, immeubles saisis...). Elle devra fournir le plus gros effort de provisions, avec 4,722 milliards d'euros, après la réforme du secteur financier qui force les banques espagnoles à mettre de côté 30 milliards d'euros supplémentaires en 2012, pour se protéger de leur exposition au secteur immobilier sinistré.

Le titre, qui a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis son introduction en bourse en juillet 2011 (à 3,75 euros), prenait 8,77% à 1,91 euros, à l'ouverture lundi de la bourse, dans un marché en baisse de 0,72% à 6.511,2 points.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 21/05/2012 à 13:02
Signaler
Et hop : comment transformer de la bonne grosse dette privée issue de la bulle immo en mauvaise dette publique ! On ne lit pas beaucoup de réactions des partisans du Sellier sur cette nouvelle, curieux...

le 21/05/2012 à 13:49
Signaler
Ne vous en faites pas, Henri, car les politiques ne vont pas faire de cadeaux aux privés qui se sont imprudemment engagés sur l'immobilier espagnol, ou aux actionnaires historiques de Bankia. Au final, cela peut mal tourner, comme dans le cas de dexi...

le 21/05/2012 à 17:47
Signaler
ces politiciens vont trouver une solution, comme ça était toujours le cas, mais le pire c'est qu'ils sauvent ces institutions avec l'argent des contribuables, une nouvelle forme de l'"aléa moral" ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.