La femme est l'avenir...des sociétés cotées

 |   |  525  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Les entreprises avec au moins une femme dans leur conseil d'administration sont « 26% » plus performantes que leurs homologues exclusivement masculines. En France, la part de femmes dans les conseils d'administration progresse depuis 6 ans.

Le « lady boom » commence à faire ses preuves à l'échelle mondiale. Les entreprises qui comptent au minimum une femme au sein du Conseil d'Administration (CA) sont « 26% » plus performantes que leurs homologues exclusivement masculines, selon une étude du Crédit Suisse Research Institute publié le 1er Aout.

Les entreprises françaises font des progrès... sous contraintes

L'étude analyse les résultats entre 2005 et 2011 de 2400 entreprises du monde entier avec des conseils d'administration mixtes ou composés uniquement d'hommes. Chronologiquement, l'influence positive de la mixité du conseil d'administration (CA) s'est surtout fait sentir depuis la crise financière de 2008. Elle n'était pas manifeste au cours de la dernière décennie, alors que la croissance était relativement solide.

Dans l'Hexagone, les 70 sociétés intérrogées seraient-elles des modèles de féminisme ? Certes, elles font de nets progrès. En 2005, seulement 47,8% d'entre elles comptaient au moins une femme dans leur CA alors qu'en 2011, elles sont 97,1%. Mais la loi Copé-Zimmermann du 27 janvier 2011 impose un quotat de 20% de femmes dans les conseils d'administration d'ici à 2014 et 40% d'ici à 2017 sous peine de sanction financière.

Parmi les grands groupes français côtés en Bourse, 27 ont rempli leurs obligations en 2011. Se mettant ainsi aux abris l'année dernière, les sociétés du CAC 40 ont nommé deux fois moins de femmes dans leur CA en 2012 (d'après le baromètre annuel de Capitalcom, agence de conseil en communication).

Meilleure croissance et meilleure rentabilité... grâce aux femmes ?

Selon l'étude, la croissance du résultat des entreprises ayant une administration mixte a atteint 14% par an en moyenne sur les six dernières années, contre 10% lorsqu'il n'y a que des hommes aux commandes.

La diversité au sein  du conseil d'administration favoriserait également un meilleur équilibre dans les compétences de la direction. En effet, les femmes auraient montré de meilleures aptitudes  par rapport à leurs homologues masculins pour définir les tâches et former leurs collaborateurs selon une étude de McKinsey et de la NASA.

De plus, les entreprises avec au moins une femme au sein du conseil d'administration présentent un rendement moyen des fonds propres de 16%, supérieur de 4 points à celui des entreprises administrées exclusivement par des hommes (12%).

Dernier constat : l'aversion au risque, plus marquée chez les femmes se révèlerait être un avantage. En effet, les entreprises avec un conseil d'administration mixte ont globalement un niveau d'endettement moindre que leurs paires au conseil d'administration exclusivement masculin. Et un endettement faible reste un facteur déterminant pour surperformer en Bourse.

Des résultats "irréfutables" à l'échelle mondiale

« Les résultats de notre analyse sont irréfutables et donnent pour la première fois une perspective internationale à ce sujet, ainsi qu'une explication fondée de la valeur ajoutée qu'apporte la diversité de genre » explique Stefano Natella, co-responsable en recherche et analyse de titres au Crédit Suisse.

Finalement, si la présence de femmes au conseil d'administration est déjà en lui-même un signe positif sur l'état d'une entreprise, celles en bonne santé affichent encore de meilleures performances lorsqu'elles comptent des administratrices que dans le cas contraire.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/08/2012 à 22:02 :
La misandrie bat son plein partout en france et sur la planète ! Homme blanc = ennemi public n°1 ! Reprenons le controle ! Soyons des Hommes !
Réponse de le 24/08/2012 à 9:03 :
Ce genre de commentaire raciste et sexiste n incite surtout pas à vous laisser contrôler quoique ce soit et inspire le plus grand dégout envers votre Culte. La «vraie »vérité, hélas pour vos attributs, est que le monde d aujourd?hui est interculturel,et la mixité gagne sa place par l éducation égalitaire généralisée du moins en occident. Pour votre culture la misogynie est associée à la phallocratie surtout par ressentiment de ce rejet égalitaire. Les misandres sont très rares et isolées, souvent leur hystérie à pour origine un seul homme. Le droit des femmes c est demander aux hommes respect et dignité, c est un partage, une extension du couple moderne à la société. Toutefois si vous et vos clones régnaient en Despotes sur notre pauvre terre : j ai une supplique : je suis une femme mais caucasienne (belle blonde au teint clair) je peux avoir moitié moins de coups de fouet ??

a écrit le 03/08/2012 à 14:57 :
La femme est l avenir...!! ?
Madame Pilczer avant de publier un article qui se risque à donner une vision positive de la femme, surtout dirigeante, il faut consulter les censeurs totalitaires: votre titre et votre synthèse des résultats d études sont pour eux une manipulation intrusive. La mixité est une déliquescence rien ne pourra jamais la justifier.
j ai fait ce que j ai pu mais nous venons de nous faire lapider par les salves de mots injurieux.
J ose espérer que Votre journal ne va pas publier le Women s Award 2012 en encart (Déjà qu il est rose)
En tous cas merci pour votre courage et j espère que l engagement de François Roche est sincère et que la mixité continuera d être présentée dans vos pages comme un droit universel
a écrit le 02/08/2012 à 8:14 :
Raisonnements complètement absurdes ou simplement absents. Où sont la logique et l'analyse? Que des femmes accèdent à des postes à responsabilité, c'est parfait. D'ailleurs en soi, tout le monde s'en moque. On respecte la compétence, le reste on le subit.
Donc résumons: de plus en plus d'entreprises françaises sont donc avec des résultats supérieurs? Parfait. Et si c'était le contraire? Si les compagnies les plus performantes étaient celles dont les conseils faisaient rentrer le plus de femmes en leur sein? Un peu comme pour le CO² et la température. Toutes les courbes montrent que la variation de température précède celle de la concentration de CO², mais ce n'est pas ce qu'on veut, on dit donc l'inverse.
Il existe des sociétés dont les femmes présentes au conseil sont parties. Leurs résultats ont-ils baissés? Ont-ils plus baissés que d'autres société dont des membres du conseil sont partis? Le fait de ne pas nommer de femme est-il le signe d'une absence d'ouverture des conseils, auquel cas ce qui est mesuré comme conséquence est-elle celle de l'absence de femme ou d'ouverture? Ou de biais cognitif, ou de sclérose? D'après les études (celles-là non contestables) les femmes choisissent majoritairement de travailler dans les administrations en France. Est-ce en raison de l'ouverture de l'administration au femmes, de la fermeture du privé aux femmes, de leur "aversion au risque" ou au contraire d'une maximisation (quand on voit en moyenne les compensations du public et du privé)...Etc.
Ce qui est navrant, ce n'est pas tant l'absence totale de profondeur de telles études, mais le biais systématique et le matraquage qui impose l'absence de raisonnement et de rationnalité. En témoigne le dernier paragraphe des "constats". Que de poncifs et idées reçues. Le tout présenté comme constat. Constat de quoi si ce n'est l'absence critique la plus élémentaire. Donc quand on choisi de nommer une femme, on ne nomme plus une personnalité et des compétences, mais une femme type dont une des caractéristiques est d'avoir une aversion au risque. Ah bon? Donc quoi? Elle est monté dans la hiérachie parce que les autres ont pris des risques et elle non? Vous parlez là d'une administration: ça existe effectivement, en particulier au sein des secteurs oligopolistiques. Mais vous allez faire croire à qui que ce profil correspond aux femmes en poste? Comment se conjugue ambition et prise de risque? Est-ce que cela veut dire que si elles avaient été nommées avant, dans la phase de croissance, la société ne serait pas arrivée au stade de maturité (pas assez de prise de risque) et elles n'auraient donc pas eu le privilège d'y exercer leurs talents? Non mais, vous vous rendez compte de ce que vous écrivez? J'espère que des femmes qui ont créé leur entreprise sauront vous porter la réplique plus durement que je ne saurais le faire. Ne parlons pas de l'endettement comme facteur de sous-performance. C'est ridicule. Une société qui n'utilise pas son levier optimal est sous-côtée (en tout cas idéalement) dans un sens comme dans l'autre.
Réponse de le 02/08/2012 à 15:26 :
Vous avez-vous aussi toujours le même poncif compétence= homme (blanc de préférence). Les constats que vous critiquez sont des indicateurs peut être provisoires mais pour l instant cela fonctionne pour les entreprise qui ont accepté de s engager vers la mixité. La femme n a pas e être parfaite pour exister, la mixité apportera ce qu elle devra, ce n est pas le fond du problème, soit la société maintient la discrimination soit elle laisse les femmes qu elle éduque s installer dans le monde politique et économique. Cette étude veut simplement montrer que le stéréotype ou la femme décideur est présentée comme une catastrophe est faux. Nous devons toujours faire 3 fois nos preuves. Les phallocrates ont toujours utiliser cet argument quand les progressistes ont obtenus eu une courte majorité que ce soit pour le droit de vote, droit de travailler librement, droit d assurer la gestion de ses comptes, de partager l autorité parentale, de droit de conduire une automobile ?.Pourquoi serait ce interdit de parler de la réussite des femmes sans sous entendus de nature sexiste et qu il y a surement un homme à l origine. Regardez autour de vous et ouvrez vos yeux nous sommes partout et nous sommes vos alter-ego, Arrêtez cette violence contre les femmes nous ne sommes pas les réceptacles de votre agressivité et vos fantasmes.
a écrit le 01/08/2012 à 20:30 :
Comme si les femmes étaient forcement meilleures que les hommes, ça devient pénible, ce féminisme, ce machisme a lenvers.
Réponse de le 02/08/2012 à 9:07 :
Tout à fait d'accord avec Meilleures. Les hommes ont tous les défauts, ils conduisent moins bienles entreprises, ils sont des prédateurs assoiffés du sang de leurs pauvres femmes (regardez tous ces articles qui nous matraquent sur le sujet des pervers manipulateurs, qui invariablement se concluent pas "1% des hommes souffrent de la manipulation de leur femme" afin de se donner bonne consicience. C'est du n'importe quoi. Notre société réagit vis-à-vis de sfemmes comme vis-à-vis de la mémoire de la colonisation : repentance ou pas ? Aujourd'hui clairement, la repentance de la société est plapable et se fait clairement au détriment des hommes. La justice familiale est aux ordres des femmes, d'ailleurs une majorité d'avocats spécialisés en droit de la famille sont des avocates...Même chiose pour les juges aux affaires familiales. On accepte que les hommes construisent leur carrière et le srevenus de leur famille, mais après on leur en fait le reproche au motif que les femmes n'auraient pas eu de carrière ? C'est archi-faux. Nous sommes dans une société égalitaire, qui donne autant de droits et de perspectives aux femmes, et ce syndrome de la repentance crée de l'inégalité au détriment des hommes. Si ce que dit cet article était vrai, aors il y a longtemps qu'une majorité de femmes seraient PDG de nos grandes entreprises...
Réponse de le 02/08/2012 à 15:41 :
Les phallocrates ont du mal avec le mot EGALITE, c?est vrai que d?avoir un sexe faible permet d exalter l?instinct de domination sans rien justifier. Ce n?est qu?une étude qui prouve que le mode économique peut être mixte. Rassurez vous les femmes seront toujours remises à leur place, j?ai dérouillée assez souvent pour le savoir ; Vous adoptez tous 2 exactement la position du violeur. Mais peut être ce droit est aussi une de vos revendications
a écrit le 01/08/2012 à 17:20 :
Que dire du vide absolu de ce debat homme/femme, qui considère que le monde se résume à deux visions opposées...c'est idiot et réducteur....
Réponse de le 01/08/2012 à 18:03 :
Je suis d'accord. Je préfère penser que les entreprises les plus souples d'organisation ont à la fois mieux réussi à s'adapter et mieux réussi à incorporer des talents féminins.
Réponse de le 02/08/2012 à 15:56 :
Merci enfin un ilot d humanité dans ce torrent de haine. L être humain est sexué c est le seul constat Si cet article a été écrit c est que la société l a oublié et que l émancipation des femmes passe par l éducation mais je vois encore ce grand mur ou l individualisme égoïste prévaut sur la vie en harmonie.
a écrit le 01/08/2012 à 17:15 :
Hommes ou Femmes, un pourri est un pourri et une pourrie reste une pourrie. Je ne vois pas pourquoi il faudrait se réjouir qu'il y est de plus en plusde femmes dans les conseils d'administrations des grosses boites. Celà montre juste que les femmes sont aussi avides d'argent et de pouvoir que les hommes. Une parité dont on ce serait bien passé.
Réponse de le 03/08/2012 à 8:52 :
Toujours aussi stupide de misogynie, la parité n?étant pas une réalité loin s'en faut : vous venez de vous tirer une balle dans le pied. On parle de quelques autorisation pour pour montrer l' ouverture d'esprit progressiste de l'entreprise. En plus l'article prouve que dans les meilleurs cas de mixité les entreprises sont plus performantes, mais évidement cela est une hérésie.C'est pourtant un résultat mesurable , ce n'est pas la compétence de la femme qui prévaut mais le fait d''accepter sa participation montre la volonté de changer un système base sur un pouvoir archéaique basé uniquement sur la vision guerrière ( ici économique)
a écrit le 01/08/2012 à 17:05 :
Super c'est vraiment une grande nouvelle pour l'humanité. Vous parlez évidement du CAC40 pas de celles qui triment dans des usines ou autres, je ne suis pas certain que celle là soit particulièrement épanouies dans leur travail ! Mais bon c'est la tendance, les hommes sont des glands partout et les femmes sensibles et responsables douce... demandez à des femmes si elles préfèrent un responsable homme ou femme et là vous aurez compris.
Réponse de le 03/08/2012 à 9:04 :
je suis une femme et j'aime beaucoup (trop) les hommes, je peux répondre objectivement que c'est match nul et que celui que je préfère celui qui respecte ma dignité. Vous parlez de caractère et de comportement humain cela n'a rien a voir avec l être sexué. La discrimination actuelle porte uniquement sur la présence ou non d'un phallus, laissez les femmes vivre comme les hommes sans préjugés de cet ordre: L'univers est simplement en équilibre a chaque particule son opposé . Bisous quand même
a écrit le 01/08/2012 à 16:07 :
Blabla politiquement correct... et là encore les quotas servent à imposer des individus incapables de faire leurs preuves...
Réponse de le 01/08/2012 à 16:24 :
La parité est un partage des responsabilités car les femmes représentent 50% de l?électorat, Pourquoi la phallocratie exige toujours d'une femme politique ou dirigeante qu'elle soit exceptionnelle alors qu eux même pataugent dans la médiocrité.
Vous êtes hors jeu et votre système est en faillite: Les idées neuves sont féminines.
Réponse de le 01/08/2012 à 17:09 :
@taranis: effectivement la sottise frappe tout le monde, hommes et femmes confondus et de manière aléatoire.
Je vous rejoins sur le fait qu'il n'y a absolument pas plus de légitimité pour un incompétent que pour une incompétente de nous mener dans le mur à très grande vitesse
Réponse de le 01/08/2012 à 17:20 :
@taranis : ce que Minervalis essaye de dire (enfin je pense) c'est que les quotas sont inutiles voir dangereux. Les femmes ne sont pas moins ou plus compétentes que les hommes. Je me fiche de voir 100% d'hommes ou 100% de femmes. L'essentiel c'est que les plus compétents soient présent, ce qui est bien sur loin d'être le cas.
Je prend un exemple tout bête : si j'ai besoin de 10 personnes pour un travail donné et que les 10 plus compétentes sont (objectivement) des hommes je ne vois pas pourquoi je devrais prendre une femme. Et inversement, cela va de soit.
Réponse de le 02/08/2012 à 14:33 :
@ Chich tu raisonne en vainqueur en soutenant que la compétence est masculine et que indéfiniment vous maintiendraient vos privilèges. Le système des quotas oblige de puiser dans la compétence féminine qui est dévalorisée par des critères masculino-centrés et reproduits systématiquement Seule une nouvelle vision que nous aurions aimée sans contraintes permet l évolution des stéréotypes. Statistiquement et sans barrières il y a longtemps que la parité aurait due apparaitre naturellement, sauf à déclarer la femme comme inférieure intellectuellement. Le quota est la création du conservatisme pas du féminisme.
a écrit le 01/08/2012 à 15:59 :
Un lien statistique n implique pas de causalite!
N'est ce pas le poids des industries traditionnelles type siderurgie qui traditionnellement attirent peu de femmes et sont en deliquescence plutot qu'un reel effect sur la rentabilite de la part des femmes?
Ou n'est ce pas par definition les entreprises qui vont bien qui ont le temps de soigner leur image et de travailler concretement sur la mixite?
l eternel question de l oueuf ou la poule....
Réponse de le 01/08/2012 à 16:46 :
L accès facilité à toute l éducation permet aux femmes d accéder avec brio les plus hauts niveaux de responsabilité : Pourquoi comparer cette avancée avec votre vieux système masculino-centré Ceux sont les DRH visionnaires des entreprise dynamiques qui les embauchent car il faut rebooster un système économique a bout de souffle, la mixité est une nouvelle vision, plus humaniste car elle reprend simplement la nature sexuée de l être humain. Bâtir la société autour de la valeur familiale et du développement durable c est cela l avenir de ce rééquilibrage pour nos enfants. Mais je vois que les préjugés sont aussi durs à modifier que notre système financier mondial.
Réponse de le 02/08/2012 à 9:11 :
A Taranis : j'aime bien votre approche, vous êtes on ne peut plus claire et il faut des personnes au tempérament bien marqué, c'esty comme ça que se distinguent les leaders. Cependant ne remplacez pas une phallocratie d'un autre âge avec une clitocratie à créer. C'est aussi mauvais !!
Réponse de le 02/08/2012 à 14:18 :
Vous comprenez ce que vous voulez, je dis simplement que la société est duale et que la part féminine doit être réelle et mieux équilibrée. Je ne comprends pas pourquoi les hommes ont peur des femmes savantes ou plutôt j imagine. Retourner des arguments de siècles de domination est un peu facile et votre commentaire s en trouve stupide, il démontre le peu de crédit à nous écarter plus longtemps pour décider nous même de notre avenir. Un bon leader est asexué il pourra avoir une stratégie plus ou moins liée a son genre suivant le type de projet confié. Je ne demande pas le remplacement d un homme par une femme, mais simplement que les femmes soit EGALES.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :