La banque privée Rothschild écope d'une amende dans le scandale 1MDB

 |   |  338  mots
La banque privée suisse Edmond de Rothschild est indépendante de la banque d'affaires Rothschild & Co. C'est sa filiale luxembourgeoise qui a écopé d'une amende du régulateur financier local, du fait du déficit de processus de contrôle et conformité dans la lutte contre le blanchiment d'argent. Il s'agirait de l'affaire du fonds souverain malaisien 1MDB.
La banque privée suisse Edmond de Rothschild est indépendante de la banque d'affaires Rothschild & Co. C'est sa filiale luxembourgeoise qui a écopé d'une amende du régulateur financier local, du fait du déficit de processus de contrôle et conformité dans la lutte contre le blanchiment d'argent. Il s'agirait de l'affaire du fonds souverain malaisien 1MDB. (Crédits : Reuters)
Le gendarme financier du Luxembourg a infligé une amende de 8,9 millions d'euros, sans citer l'affaire. Il s'agirait du scandale du fonds souverain malaisien 1MDB

La Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) du Luxembourg a condamné à une amende de 8,9 millions d'euros la banque privée genevoise Edmond de Rothschild (ex-LCF) dans une affaire qu'elle ne précise mais que la presse locale présente comme le scandale lié au fonds souverain malaisien 1MDB. Une affaire de corruption au plus haut niveau de l'Etat malaisien et de blanchiment d'ragent qui a déjà valu des amendes à plusieurs banques, dont Credit Suisse et UBS, de la part du régulateur singapourien.

"L'amende a été prononcée" contre à la banque privée "pour avoir manqué à l'obligation de mettre en place un solide dispositif de gouvernance interne couvrant notamment la politique de conformité et le respect des obligations professionnelles par les banques en matière de lutte contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme" explique le gendarme financier luxembourgeois dans un communiqué publié ce jeudi.

Renforcement des processus de contrôle

La banque privée suisse Edmond de Rothschild (qui est indépendante de la banque d'affaires Rothschild & Co) a confirmé cette sanction à l'encontre de sa filiale luxembourgeoise, sans mentionner l'affaire non plus, et fait valoir les démarches entreprises depuis :

"La conformité avec les exigences légales et réglementaires est une priorité majeure d'Edmond de Rothschild (Suisse) SA, de l'ensemble de ses filiales et succursales, et de ses collaborateurs. Edmond de Rothschild (Europe) a pris dès le premier semestre 2016 des mesures pour renforcer ses procédures de conformité et de contrôle, avec notamment à court terme l'appui d'équipes dédiées supplémentaires et la mise en place d'un plan de remédiation, et avec le maintien permanent de standards élevés" assure-t-elle dans un communiqué.

Il y a un mois, Credit Suisse a écopé d'une amende de 453.000 euros de la Monetary Authority of Singapore pour peu ou prou les mêmes motifs. Des centaines de millions de dollars, peut-être 3,5 à 4 milliards, ont été détournés du 1Malaysia Development Berhad (1MDB), au profit d'hommes d'affaires proches du pouvoir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2018 à 8:14 :
Ces sanctions sont peu de choses. Cela représente à peu près le budget invitations au restaurant de ces fonds d'investissement. De quoi les faire rigoler.
a écrit le 22/06/2017 à 17:06 :
Je présume que la Banque va se refaire la cerise sur le dos des Grecs puisque elle à été choisit pour renégocier la dette grecque de monsieur Tsipras, l'argent revient a l'argent.!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :