Le nouveau billet de 50 euros en cinq chiffres

 |   |  438  mots
Près d'un billet sur deux en circulation dans la zone euro est un billet de 50 euros.*
Près d'un billet sur deux en circulation dans la zone euro est un billet de 50 euros.* (Crédits : Statista)
Relativement peu utilisé en France par rapport aux plus petites coupures, le billet de 50 euros représente pourtant près d'un billet sur deux dans la zone euro. Sa nouvelle mouture entre en circulation dès aujourd'hui.

Le changement se fait étape par étape, du plus petit au plus grand. Après le nouveau billet de 5 euros (en 2013), celui de 10 euros (2014) et enfin celui de 20 euros (fin 2015), c'est au tour du billet de 50 euros d'avoir le droit à son lifting. Présenté le 3 avril par la Banque de France, en présence de son gouverneur François Villeroy de Galhau, le nouveau billet de 50 euros entre en circulation dès aujourd'hui, dans toute la zone euro. Voici les cinq chiffres à savoir sur ce nouveau billet.

1 milliard

C'est, sur les 6,5 milliards au total, le nombre de billets qui vont être produits en France, au sein de l'imprimerie spécialisée de Chamalières, dans le Puy-de-Dôme. Cette imprimerie située en périphérie de Clermont-Ferrand fait travailler 622 salariés.

3 gestes

Toucher, regarder, incliner. Voilà les trois gestes à réaliser pour vérifier que le nouveau billet de 50 euros n'est pas un faux. En le touchant, vous vous assurerez de la présence de la bande imprimée en relief sur les deux côtés du billet. En l'inclinant, vous apercevrez le nombre émeraude en bas à gauche changer de couleur. Enfin, vous pouvez vérifier en un coup d'œil que le portrait de la déesse Europe est bien présent dans la bande d'hologramme.

Nouveau billet de 50 euros

Crédits : REUTERS/Kai Pfaffenbach.

0,003

En moyenne, sur 1.000 billets en euro en circulation, le nombre de billets contrefait est de 0,003, selon les données communiquées par François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, ce qui fait environ un billet contrefait tous les 33.333 "vrais" billets. Ce taux de 0,003 pour 1.000 fait de l'euro une des monnaies les moins contrefaites des pays de l'OCDE.

2019

En 2019, l'intégralité des billets de 50 euros de la première série seront remplacés par ceux de la sériée qui entre en circulation ce mardi 4 avril. 2019 sera également l'année durant laquelle les nouveaux billets de 100 et 200 euros devraient arriver. Le billet de 500 euros, lui, ne sera pas remplacé et ne sera plus imprimé à partir de la fin de l'année 2018.

46 %

Les billets de 50 euros représentent 46% des 19,8 milliards de billets en circulation dans les 19 pays de la zone Euro, comme l'illustre le graphique en illustration. C'est donc évidemment le billet favori des ressortissants de la zone, loin devant la coupure de 20 euros (17,3%) et celle de 10 euros (11,6%). Ce chiffre peut sembler surprenant vue de France, où le billet de 50 euros ne représente que 20% de la monnaie papier en circulation, au profit du billet de 20 euros, privilégié par les Français.

*Graphique réalisé par notre partenaire Statista.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2017 à 15:26 :
rectification :

la contrefaçon c'est 0,003% de 20 milliards de billets en circulation...
la fabrication du billet de 500 euro a été stoppée en mai 2016...
cordialement
a écrit le 04/04/2017 à 22:17 :
Mise en circulation ;à clermont-ferrand ;;un nouveau billet .Est-ce qu'un seul représentant d'un pays de la communauté européenne ou même un dirigeant a été solicité pour donner son avis sur ce nouveau billet?c'est NUL!! excusez moi mais NUL!! car on ne pense qu'a protéger un billet de 50 euros ;;;ces décisions se font sans concertations par des technocrates à Bruxelles sans demander l'avis des gens ce billet n'a aucun intérêt et ne représente rien!!!!!!!!!surement pas la FRANCE honte aux dirigeants technocrates de Bruxelles""""""Il intègre notamment un portrait de la princesse Europe"""""""LA PRINCESSE EUROPE"""""ca veut tout dire!!!!!!!!!!!!!! il est important de réagir et de'' défendre LA FRANCE face à""""la princesse de l'EUROPE"""
a écrit le 04/04/2017 à 18:54 :
C'est ni plus ni moins que du QE. barre !!!! attention quand cela va exploser...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :