Les fonds d'actions mondiaux décollectent massivement, les fonds obligataires aussi : c'est la course au cash

Les craintes de ralentissement économique et de remontée des taux provoquent un mouvement de ventes massives de la part des fonds d'actions mondiaux qui anticipent un risque d'illiquidité des marchés : face à ce danger fatal, les fonds actions vont avoir du mal à se réfugier chez les fonds obligataires comme ils auraient pu être tentés de le faire car ces derniers eux aussi décollectent : ce qui signifie que tout le monde est à la recherche de liquidité. Même l'or touche un pic de ventes.

5 mn

(Crédits : Reuters)

Anticipant un manque de liquidité des marchés, les fonds d'actions mondiaux ont procédé à des ventes massives au cours de la semaine glissante du 6 au 11 mai, les investisseurs craignant un ralentissement économique et un nouveau resserrement de la politique monétaire des principales banques centrales pour juguler une inflation qui s'installe durablement. Pour rappel, un marché devient moins liquide quand il devient moins facile d'y réaliser des transactions. La solution pour l'investisseur peut être de chercher un autre segment où la liquidité est meilleure. Aujourd'hui, les données indiquent que la situation se tend sur de nombreux segments.

Dans un rapport semestriel publié lundi 9 mai, la Réserve fédérale (Fed) avait mis en garde contre la détérioration des conditions de liquidité sur les principaux marchés financiers dans un contexte de risques croissants liés à la guerre en Ukraine, au resserrement monétaire et à une inflation élevée, rapporte Bloomberg.

« Selon certaines mesures, la liquidité du marché a diminué depuis fin 2021 sur les marchés des titres du Trésor américain au comptant récemment émis et des contrats à terme sur indices boursiers », indique la banque centrale américaine dans son rapport sur la stabilité financière.

Le risque d'une détérioration soudaine a augmenté

« Si la récente détérioration de la liquidité n'a pas été aussi extrême que lors de certains épisodes passés, le risque d'une détérioration soudaine et significative semble plus élevé que la normale », indique le rapport.

Et d'ajouter :

« En outre, depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la liquidité a été quelque peu tendue par moments sur les marchés à terme du pétrole, tandis que les marchés de certaines autres matières premières touchées ont été sujets à des dysfonctionnements notables. »

Course à la liquidité

Témoin de cette tension sur la liquidité, au cours de cette cinquième semaine consécutive de ventes nettes, les investisseurs ont liquidé des fonds d'actions mondiales (Global Equity Funds) pour une valeur de 10,53 milliards de dollars, contre seulement 1,65 milliard de dollars de ventes nettes la semaine précédente, selon la société américaine de services financiers Refinitiv Lipper (propriété de Reuters depuis 1998).

Fund flows global equities

[Flux de fonds : actions (en rouge), obligations (vert) et marché monétaire mondiaux. Cliquer pour agrandir le graphique.]

L'indice MSCI des actions mondiales, qui mesure la performance des marchés boursiers de pays économiquement développés, a plongé cette même semaine à 607,4, son plus bas niveau depuis un an et demi, les pressions inflationnistes faisant craindre un atterrissage brutal de l'économie.

Lire aussi 4 mnLa remontée des taux pour juguler l'inflation "ne sera pas indolore", prévient Jerome Powell, le patron de Fed

Les fonds d'actions américains (US equity funds) ont enregistré pour leur part des ventes nettes pour un montant de 8,46 milliards de dollars, tandis que les fonds d'actions européens cédaient 4,33 milliards de dollars. Cependant, les investisseurs ont été acheteurs nets de fonds asiatiques pour un montant de 2,23 milliards de dollars.

Vu sous l'angle sectoriel, les fonds financiers ont enregistré une sixième semaine consécutive de sorties, pour un montant de 1,71 milliard de dollars. Les investisseurs ont également retiré environ 0,7 milliard de dollars chacun des secteurs minier et industriel.

Global Equity Sectors,

[Flux de fonds : Fonds d'actions mondiales par secteur.]

Les fonds obligataires mondiaux également à la recherche de liquidité

Pendant ce temps, les fonds obligataires mondiaux ont affiché des sorties de 13,23 milliards de dollars, pour là aussi une sixième semaine consécutive de ventes nettes.

Les fonds obligataires mondiaux à court et moyen terme ont enregistré des sorties de 8,14 milliards de dollars, soit la plus importante sortie hebdomadaire depuis au moins juin 2020, mais les fonds d'obligations d'État ont engrangé une troisième collecte hebdomadaire, d'une valeur nette de 3,38 milliards de dollars.

global bond fund flows

[Flux de fonds obligataires mondiaux au cours de la semaine glissante du 6 au 11 mai.]

Matières premières: les ventes d'or à un pic

Les investisseurs ont également retiré 1,73 milliard de dollars des fonds du marché monétaire, ce qui représente leur deuxième vente nette hebdomadaire consécutive.

Les données relatives aux fonds de matières premières ont montré que les ventes nettes hebdomadaires dans les fonds d'or et de métaux précieux ont atteint un pic de 1,54 milliard de dollars sur deux mois, alors que les prix de l'or sont passés sous leur moyenne mobile de 200 jours.

Les investisseurs de fonds marchés émergents cherchent aussi du cash

Une analyse de 24.155 fonds de marchés émergents a montré que les investisseurs ont vendu 2,49 milliards de dollars de fonds d'actions et 2,65 milliards de dollars de fonds d'obligations, marquant ainsi une cinquième semaine consécutive de décollecte dans ces deux segments.

Emerging Markets (EM)

[Flux de fonds - Actions et obligations des marchés émergents]

(avec Reuters et Bloomberg. Source graphiques et données: Refinitiv Lipper)

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 13/05/2022 à 20:07
Signaler
L'histoire contemporaine fait l'observation suivante concernant les mpx ( or, argent etc..). Quand les indices boursiers croûtent, les mpx ( papiers ) suivent dans un premier temps ( besoin de liquidité ), ce mouvement est éphémère car systématiqueme...

à écrit le 13/05/2022 à 16:28
Signaler
On paye notre hyper- sophistication qui nous fragilise des qu il y a un coup de vent …. Les actifs doivent être t être corroborés à une vraie valeur physique e non à une projection possible … Bientôt le «  crédit crunch? »….

à écrit le 13/05/2022 à 14:38
Signaler
Enfin j'ai envie de dire, l'économie redevient normale. C'est pas trop tôt

à écrit le 13/05/2022 à 14:32
Signaler
C'est la course au cash mais cash is trash et donc ça ne va pas durer et ça va bientot s'inverser

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.